malise
30 mars 2012
Les Doudous faiseurs de sommeil : merci doudou-chien!

Au tout début de ma 1ère grossesse, alors que je ne savais pas encore que j’étais enceinte, nous avons acheté sur un coup de coeur une petite peluche de chien, toute douce, toute mignonne.
En dépit des nombreux doudous qui ont été offerts à mon fils à sa naissance, c’est tout naturellement celui-ci que nous avons mis dans son berceau pour lui tenir compagnie dans ses 1ers jours de vie à la maternité, puis dans son petit lit de retour à la maison.

Pendant des mois, il ne l’a pas regardé. Nous le mettions sur lui au moment du coucher, mais il ne le gardait pas bien longtemps …

Alors nous avons essayé de lui en donner d’autres. On dit souvent que ce sont les enfants qui choisissent leur doudou, et que ça peut être n’importe quoi, pas forcement une peluche.
Mais nous n’avons pas eu plus de succès …

Cela ne nous préoccupait pas plus que ça. Même si c’était un petit dormeur en journée, ses nuits étaient très paisibles, il était vraiment très rare qu’il se réveille.

Jusqu’au jour, vers ses 9 mois, où sa Nounou nous a annoncé que les choses ne se passaient pas très bien avec lui. Apparemment, il dormait de moins en moins, pleurait beaucoup, faisait des crises à chaque fois qu’elle sortait de la pièce, et cela depuis plusieurs semaines. Nous sommes tombés des nues! Qu’elle ne nous ait rien dit plus tôt, déjà, et que son comportement à la maison soit tellement différent! Chez nous, nous pouvions le laisser jouer seul sans problème, il était rare qu’il se mette à pleurer quand on sortait de son champ de vision …

Il était clair qu’il avait cette fameuse « angoisse de la séparation », mais avec sa Nounou!

Ça n’a pas été facile de trouver une solution. Nous avons beaucoup dialogué avec la Nounou, nous avons beaucoup parlé avec notre fils, mais les choses n’évoluaient pas …

Et puis un jour, nous avons pensé à son doudou-chien, qui restait toujours dans son lit, même s’il ne s’y intéressait pas bien plus qu’avant. C’est vrai que nous lui avions donné des objets transitionnels pour aller chez la Nounou, une ou deux peluches venant de chez nous, mais nous n’y avions pas attaché plus d’importance que ça, l’adaptation puis les 1ers mois s’étant très bien passés.

Et là, du jour au lendemain, mon Loulou a commencé à faire de grandes siestes chez la Nounou, ne pleurait plus quand elle le mettait au lit. Son attitude envers le doudou s’est même transformée à la maison. Désormais, nous le retrouvions la nuit avec le doudou serré entre ses bras. Petit à petit, il s’est mis à lui grignoter le nez, et c’est devenu son nouveau rituel d’endormissement …

Nous nous sommes alors mis en quête de son double. Il n’était plus vendu, impossible de le trouver, même dans les autres magasins de la région. Nous n’avions pas peur qu’il le perde, car ce doudou devait toujours resté dans son lit, mais il fallait bien le laver de temps en temps des câlins bien baveux qu’il subissait.

C’est finalement chez ma cousine que je l’ai trouvé, son grand garçon de 7 ans ayant le même, inutilisé, posé sur une commode.

Doudou-bis a donc fini chez la Nounou, et mon fils a toujours eu bien conscience qu’il y avait doudou de la maison, et doudou de chez Nounou. Parfois, quand je récupère doudou-bis, il lui arrive même de dormir avec les 2.

Aujourd’hui, à presque 3 ans, il a son grand lit recouvert de peluches. Il doit en avoir trois ou quatre à ses pieds, et toujours au moins quatre sur les côtés de son oreiller. Il dort même avec sa Sophie la Girafe, ressortie du coffre à jouet quand sa soeur s’est mise à jouer avec la sienne. Ses préférences ont varié, certaines ont été reléguées au placard, mais jamais, jamais, son doudou-chien n’a été supplanté. Il a su dire son nom avant bien d’autres choses. Il continue à le prendre dans ses bras pour s’endormir, les fesses en l’air. Il le descend avec lui chaque matin pour prendre son petit déjeuner, avant de le remettre dans son lit pour le retrouver le soir. C’est le seul qui le console quand il est malade, et qui ne l’effraie pas quand il fait des terreurs nocturnes.

Bref, doudou-chien fait partie de sa vie, de la nôtre, et c’est bien qu’il soit là.

Même si c’est le doudou que nous lui avions donné dès le départ, c’est quand même lui qui l’a choisi, et nous avions sous-estimé son importance.

Et chez vous, les doudous, faiseurs de sommeil ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Dormira ? Dormira pas ? »

2 réponses à “Les Doudous faiseurs de sommeil : merci doudou-chien!”

  1. coucoumaman dit :

    Doudou faiseur de sommeil?
    T’as essayé avec Loulette?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *