malise
14 avril 2012
Je crois que je suis atteinte de blogoïte aigüe

Je n’ai jamais été très portée « nouvelles technologies », voir « technologie » tout court. Avant de rencontrer mon Amoureux, ma télévision, que j’appelais ma « boîte de conserve »,  faisait 20cm carré. J’avais un téléphone de très ancienne génération, et n’avais pas d’ordinateur chez moi. J’avais bien une adresse mail que j’utilisais plus ou moins, et chattait sur le 1er site de rencontre en ligne (au boulot, chuuut!)…

Mais ça, c’était avant.

Mon Amoureux, lui, est à la pointe de tout ce qui est nouveau. Il adore, passe des mois heures à surfer à la découverte du dernier truc à la mode, encore des mois heures à se décider et à se l’offrir…

Avec lui, internet est pour de bon entré dans ma vie.

A peu près au même moment, par le biais d’une amie, j’ai découvert un blog fabuleux. Enfin, pour moi au début, c’était LE blog, celui de Caroline.

Grâce à sa blogroll, je suis allée de blog en blogs, de découverte en découvertes. Je suis allée en voir un, puis deux, puis dix, puis…  Aujourd’hui, si je devais dresser ma propre liste, elle tiendrait plusieurs pages.

J’ai partagé indirectement des tranches de vie, vécu des grossesses virtuelles tout en vivant les miennes, eu des coups de coeur, des déceptions quand des blogs aimés passaient en mode privé ou s’éteignaient, ai rit ou pleuré devant des drames qui auraient pu être les miens (voir le billet d’Alice des Parents Testeurs ou le Blog de Carole).

Puis, alors que j’étais depuis toujours restée dans l’ombre, lectrice muette, ne faisant que rarement des commentaires même sur des sujets qui me touchaient, j’ai eu un jour envie de partager mes pensées…

C’est ainsi que malise est né.

Vous êtes très peu à me lire, je n’ai pour l’instant eu aucun commentaire donc je ne sais même pas si ce que j’écris vous intéresse.

Et pourtant.

Pourtant, j’ai l’impression d’être déjà différente.

Quand je photographie mes enfants, je pense aux photos que j’aurais envie de mettre sur le blog.
Dans la journée, quand j’ai un moment, je rédige un billet, ou relis les précédents.
Je pense à ce que j’ai oublié de dire, de quelle manière ils auraient pu être plus parlants.
Je réfléchis sans cesse aux prochains, note tout ce dont j’ai envie de parler, cherche des idées de titre, et les images qui en reflèteraient le mieux le contenu.

C’est quelque chose qui ne sort plus de mon esprit. Je pense à ça dans le train, le soir dans mon lit au point que je n’arrive plus à m’endormir, le matin quand je me lève…

Je crois bien, à mon corps défendant, que je suis tombée dedans… Et j’adore ça!

Alors, c’est grave Docteur ???


badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Il était une fois un blog »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *