malise
11 juillet 2012
Comment ma fille a préféré passer la nuit de ses 1 an avec moi!

Je ne l’avais pas vraiment rêvé, mais Loulette l’a fait!

Déjà, en la récupérant chez sa Nounou lundi soir, j’ai senti que la suite allait être compliquée.

Elle avait apparemment été grognon toute la journée, et s’était réveillée de sa sieste en hurlant, ce qui n’arrive jamais… Loulette, elle est plutôt du genre à attendre tranquillement qu’on vienne la chercher, tout en papotant avec ses doudous!

A la maison, je la trouve quand même bien chaude… : 38,5°, ouch! Je regarde dans sa bouche, et aperçoit pas moins de 4 petites dents juste à fleur de gencive. Il y en a même une qui pointe!
Ma pauvre bichette!!! Je dégaine doliprane et dologel.

Elle n’est vraiment pas bien, se met à pleurer subitement et semble inconsolable. Elle ne veut pas qu’on la pose, et ne veut pas non plus qu’on la prenne sur nous. Elle veut marcher, mais ses jambes la soutiennent difficilement, et elle s’énerve de ne pas y arriver…

Elle refuse son repas, même le kiri qui la met en transe habituellement. Seules les framboises semblent lui aller, mais ça ne rempli pas même un tout petit estomac!

A 20h00, elle est tellement épuisée qu’elle s’endort dès que je la dépose dans son lit…

21h00, réveil en pleurs. Bon, celui-là, il est habituel, je ne m’inquiètes pas. Je la prend, elle est trempée de chaud, mais se rendort tout de suite…

22h30 : re-réveil, rendormissement immédiat (dès que je la prends dans mes bras)…

1h00 : pleurs. Je me réveille en sursaut. Tiens, exactement à la même heure que ma 1ère contraction 1 an plus tôt…

Je récupère un bébé bouillant, mais encore endormi… Plus pour longtemps, il faut que je lui donne du doliprane. Bon tant pis, je ne peux pas la laisser comme ça … Elle est toute contente que j’ai allumé la lumière. Oh, la bouteille de doliprane! Oh, la boîte de doliprane! Oh, ses chaussettes! Oh…!
Bref, vous l’aurez compris, elle est bien bien réveillée, et toute souriante!
Bon, c’est pas tout ça, mais je bosse moi demain.

J’éteins, elle râle un peu, mais se rendors assez vite. Elle pleure quand je la pose dans son lit, je lui donne ses doudous et repars. Elle manifeste son mécontentement 2 minutes, et se rendors.
Ouf, sauvée!

2h00 : son frère se réveille, et la réveille par la même occasion. Plus on est de fous, …! Tiens, il est 2h00, l’heure à laquelle j’avais perdu les eaux … Non non, je ne suis pas à fond dans le revival!!!

Sauf que cette fois, elle est vraiment très très réveillée. Quand je la berce, elle dit « Mama? », « Mama? ». OK. Quand je chante, elle essaie de se sauver. Merci pour le message ma Chérie, mais je préfèrerais que tu me le dises en journée, tu vois?!
J’ai beau lui expliquer que j’ai besoin de dormir, et elle aussi, que moi je ne vais pas pouvoir faire de siestes le lendemain, tout ça tout ça, rien n’y fait!

Alors je vais m’asseoir avec elle dans le canapé.

2 heures plus tard, elle dort enfin! Après moultes câlins, bercements, tentatives de conciliation et de co-dodo, chansons, histoires, elle dort enfin!!!

Il est 4 heures lorsque je la dépose dans son lit. C’est l’heure à laquelle, 1 an plus tôt, elle avait poussé son 1er cri…

Il y a 1 an, pour ma Loulette, j’ai vécu la nuit la plus longue de ma vie.
Avant-hier, pour ses 1 an, ma Loulette a voulu partager la sienne avec moi…

Heureusement pour moi, contrairement à l’année dernière, la nuit qui a suivi a été calme et complète… Une page s’est tournée!!!

Loulette 1 an

Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Loulette aux fraises »

3 réponses à “Comment ma fille a préféré passer la nuit de ses 1 an avec moi!”

  1. sabine dit :

    Bon anniversaire à ta fille. Et c’est vrai que certaines choses nous font revenir en arrière, ça passe si vite.
    Enfin j’espère que tout va mieux pour ses petites dents.

  2. OH la pauvre ! Et pauvre de toi aussi…
    Un sacré anniversaire…
    J’espère que tout ira mieux très vite,
    Nathalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *