malise
30 juillet 2012
Frustrée!

Depuis 3 ou 4 semaines, ma fille s’est lancée dans la conquête de l’indépendance absolue à son âge : la marche.

Ses journées en ce moment se résument donc à une seule activité : réclamer pour qu’on l’aide à se déplacer, parce que toute seule, ben comment dire ? C’est pas gagné!

Même si elle se tient bien droite sur ses jambes et qu’elle tangue de moins en moins lorsqu’elle avance, la victoire est loin d’être à portée de main…

Elle n’est pas très musclée, et n’arrive pas encore à se lever toute seule. Pire, elle ne cherche même pas à le faire : je la place systématiquement à côté de la table basse ou du canapé, et je ne l’ai jamais vue esquisser un seul geste pour tenter de se mettre debout.

Quand de guerre lasse je la place debout, et qu’elle se retient toute seule, à la table par exemple, jamais elle ne cherchera à avancer en se retenant avec les mains. Enfin si pardon, je l’ai vue le faire une fois : il y avait une assiette avec des biscuits à l’autre bout…

Et quand on lui lâche les mains, elle arrive à tenir… au moins 15 secondes, ce qui est de mieux en mieux!

Bref, elle en est quand même assez loin.

Mais je vais vous dire, ce n’est pas très grave, car Sa Majesté à trouvé LE truc pour faire comprendre qu’elle en a assez de se déplacer sur son royal popotin, parce que bon, même si elle arrive à traverser le salon, c’est quand même moins pratique pour franchir la porte! Quand elle en a assez, disais-je, elle lève ses 2 bras, signe qu’elle veut qu’on vienne l’aider. Et si on ne va pas assez vite, elle proteste tout en ouvrant et refermant ses mains, au cas où on n’aurait pas compris. Enfin, où JE n’aurais pas compris, car en plus de savoir se faire obéir, elle a décidé qu’elle n’aurait qu’un seul et humble serviteur : moi!

Alors au début, je trouvais ça mignon. La voir comme ça, avancer avec ses petites fesses en arrière, la banane sur le visage, à faire des courses avec son frère et à rouspéter parce que je n’arrivais pas à suivre. Limite je disais que quand même c’est une super période de leur évolution.

Sauf que depuis quelques jours, cette quête a des retombées auxquelles on ne s’attendait pas vraiment, et non ce n’est pas de mon mal de dos dont je vais vous parler!

Ça a commencé avec son refus de manger. Quand elle a refusé le biberon, on s’est dit qu’elle voulait imiter son frère. Alors on est passé au solide, mais rien ne trouvait grâce à ses yeux. J’ai tout essayé pour trouver quelque chose qui lui plaise, jusqu’à ce que je comprenne que ce n’était pas le contenu de son assiette le problème. C’était que pendant qu’elle mangeait, elle ne pouvait pas marcher … Elle refusait donc, pour pouvoir continuer à arpenter la maison!

C’est ensuite son sommeil qui s’est trouvé perturbé. Alors qu’on s’était habitué aux nuits complètes et enfin réparatrices, elle a recommencé à se réveiller, plusieurs fois. Après avoir mis ça sur le dos de la chaleur ou du froid, des dents, du ventre, de la faim, de son reflux, de la mobylette qui passe en réveillant toute la ville p*n, de tous les chats en chaleur, et du robinet qui goutte, on a fini par comprendre que c’était juste : parce qu’elle voulait marcher. Et à 2 heures du matin, de préférence.

Heureusement, celle phase est passée assez rapidement. Sauf que maintenant, elle préfère ne plus aller se coucher… Donc tous les soirs, elle commence à hurler dès qu’on lui enfile son body.
Elle redouble d’efforts quand on la dépose dans son lit. Rien ne fonctionne : les câlins, les chansons, les histoires. Elle hurle, sanglote, s’étouffe. Elle parle, rigole, fait des bruits avec sa bouche. Elle n’a pas vraiment l’air de vouloir aller dormir, hein, alors comme je ne sais pas encore comment on fait pour obliger à dormir un bébé qui ne le veut pas (je veux dire sans le laisser hurler des heures, entendons-nous bien!), je la relève. Et elle passe la soirées avec nous, debout contre la table, à essayer de chiper tout ce qui est à portée de main. Ou à demander à marcher, et à s’énerver parce je refuse.

Et c’est là que je vais parler de la retombée la plus déroutante de toute : ma douce Poupée nous fait des crises de frustration d’une violence hallucinante, qui nous laissent pantois et effrayés.
Elle n’a que 12 mois, et la frustration la rend déjà hystérique!

Alors j’avais bien vu qu’elle avait des réactions un peu violentes, quand elle trébuchait en marchant, quand je voulais faire une petite pose, ou quand son Père voulait prendre ma place. Elle s’asseyait et pleurait 30 secondes, puis c’était oublié et elle repartait. L’autre jour, après le bain, elle avait même essayé de me taper parce que je lui enlevais pour la 10ème fois un objet de la bouche. Ça restait mignon. Surprenant, mais mignon…

Mais depuis vendredi, pas un jour ne s’est passé sans qu’elle fasse des énormes colères, surtout dans les moments où je veux l’asseoir pour s’arrêter un peu, ou quand j’ose refuser de prendre ses mains. Dans ces moments là, elle me tourne le dos, baisse la tête, et pleure très fort. Si je tente de la toucher, elle me repousse et pleure de plus belle, tout en serrant ses bras contre elle.
Rien n’arrive à la calmer, et à la fin, elle pose sa tête par terre et sanglote comme si elle avait un énorme chagrin.

Honnêtement, au début, mon Amoureux et moi on a plutôt rigolé de la voir faire, de la voir retirer rageusement ma main de sa tête et bouder.

Mais après plusieurs fois, qui sont allées crescendo, on s’est quand même regardés et on a vu qu’on riait un peu jaune, tous les 2. Je crois qu’on s’est projetés dans quelques mois, dans un magasin ou devant un passage piéton, avec notre minie-nous en train de faire l’étoile de mer.

Glups!

Loulette 4027

Allez, ma Loulette, la victoire est au bout du chemin!

Et notre quiétude aussi…

Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Loulette aux fraises »

3 réponses à “Frustrée!”

  1. Anne-Laure dit :

    Je crois quand même que ta fille est plus pire que la mienne MDR^^
    Mais c’est claire que des pitchounes comme les nôtres, va falloir serrer la bride parce que sinon, aîe aîe dans quelques mois :/

  2. evalina dit :

    Comme c’est étrange, j’ai exactement le même modéle à la maison, mais en garçon. Assis sur son tapis de jeux, monsieur ne daigne même pas bouger son popotin,non, il tire la couverture à lui(au sens
    propre)pour amener prés de lui les jouets tant convoités; bon il n’est pas très physique,mais au moins il est malin. Dés que j’ai le malheur de me trouver dans son champ de mire, il serre ses
    poings et devient rouge de colére pour me faire comprendre qu’il en a assez d’être assis et qu’il a besoin de sa chère mère pour se mettre à la verticale, et illico presto s’il vous plait. Sinon,
    debout il me fait la tour de pise, et ne tient guére plus que ta fille. Et quand Monsieur bébé esquisse un pas, en maman complétement gaga, j’applaudis à tour de bras en criant des bravos à n’en
    plus finir. Il me fait aussi des crises pour ne pas aller dormir, car son obsession du moment c’est marcher, et marcher encore. Moi qui était impatiente qu’il fasse ses premiers pas, j’en viens à
    regretter le temps où il s’endormait paisiblement dans son transat. c’est un passage, alors patience, ce n’est que le début parait il. Bon j’ai ecris une tartine, mais en te lisant j’ai eu une
    impression de déjà vu. Au plaisir de te lire à nouveau très bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *