malise
4 septembre 2012
Bon alors, vous partez !?

Il était trop beau mon Loulou ce matin, avec son pantacourt treillis et ses nouvelles chaussures, son petit sac sur le dos. Il était tout fier, aussi. Et très content d’aller à l’école, il n’a pas cessé de le répéter depuis son réveil. D’ailleurs, la nuit a été très calme, contrairement à ce que j’avais imaginé.

On était prêts, finalement. Un petit tour au photomaton du coin en famille hier au soir, des étiquettes collées sur les vêtements du jour, les chaussons, le gobelet et la boîte de mouchoirs marqués de son prénom.

Comme on est des parents et qu’on est toujours un peu fiers pour pas grand chose, ben on a pris des photos de lui avant de partir, normal! Il a le sourire jusqu’aux oreilles…

Arrivés à l’école, on fait la queue pour entrer tellement il y a du monde. On essaie de trouver les listes pour savoir où aller, et on est finalement guidés par le providentiel mari de notre Nounou, qui fait office de reporter municipal, et qui sera désormais le chauffeur officiel de notre fils pour ses sorties d’école (il est lui-même ass-mat’).

Devant la classe, panique à bord : il n’y a pas d’étiquette avec son nom devant les patères, et il ne figure pas sur la liste. On commence à patienter derrière d’autres parents, pendant que Loulou, lui, explore déjà les lieux.

Finalement, il est dans l’autre classe de petite-moyenne section. Les enfants sont tellement nombreux qu’il faut 2 classes. Tant mieux pour Loulou, il se retrouve avec ses petits copains de chez Nounou (on soupçonne d’ailleurs un peu super-mari de Nounou d’avoir usé de son influence pour que ce soit le cas). Tant pis pour Papa, qui se régalait déjà des futurs rdv avec la maîtresse bombasse de la classe d’à côté. Si vous deviez inventer une maîtresse pour vanter les mérites de l’école à vos petits enfants, je suis sûre que vous l’imagineriez comme ça : blonde, très beau visage, l’air doux, charmante … C’est vrai que pour le coup, celle de mon fils vanterait plutôt les avantages du métier de routier, si vous voyez ce que je veux dire! Rhoo, c’est bon, me tapez pas, je caricature!!!

On a à peine eu le temps de demander à Loulou de dire bonjour, qu’il avait déjà tourné les talons, trop occupé à reconnaître tous les coins de la classe qui lui avaient été expliqués dans le livre « L’école maternelle » des éditions Milan, très bien fait. Il n’était pas perdu du coup, puisqu’il a retrouvé exactement tout ce à quoi il s’attendait : le tapis de voitures, le coin des doudous, la bibliothèque…

Nous, on était comme 2 idiots, plantés debout devant lui, à le regarder jouer et à attendre je ne sais trop quoi… Qu’il se mette à pleurer? Qu’il nous saute dans les bras en réclamant des câlins?

Au bout de 10 minutes, Loulou s’est tourné vers nous, et il a lâché : « Bon alors, vous partez? »

Ok Loulou, on te laisse. Même pas de bisous, il a tourné la tête quand on a tenté le coup.

On est repartis, main dans la main, en se disant qu’il avait grandi, trop vite. Et que nous, on prenait un coup de vieux!

C’est peut-être pour ça finalement, qu’il y a autant de stress autour de la rentrée … C’est parce qu’on se voit vieillir à travers nos enfants!!!

Rentrée 2012

Un Loulou heureux!

 Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Loulou des bois »

2 réponses à “Bon alors, vous partez !?”

  1. minouchkaïa dit :

    Quelle belle rentrée!…Ici, même scénario (le livre, la nuit « calme », l’enthousiasme, le sac, la photo etc…) mais fin différente: elle s’est effectivement accrochée et a réclamé des câlins en
    pleurant ;-)… Même pas mal, je suis bien(trop?) confiante dans l’institution scolaire pour le faire du souci ou verser une larme. Je sais que bientôt elle pleurera pour partir le soir.Mais une
    page est quand même tournée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *