malise
18 septembre 2012
Vivre avec un enfant qui ne dort pas beaucoup

Oui, je sais, ça fait un peu mélodramatique comme titre! Mais sans exagération aucune, je peux vous dire que cela nous a bien pourrit la vie. Et que cela nous la pourrit encore régulièrement …

Si vous avez la chance d’avoir un enfant qui dort beaucoup, qui fait des siestes de plus de 45 minutes, qui ne s’est jamais réveillé tous les matins à 6h30, vous ne pouvez pas comprendre mon état d’esprit. Je le sais, ma n°2 est ce genre de bébé. Un « faux nain », comme dirait Marie. Un bébé qui roupille et qui adore ça, un bébé comme je n’aurais jamais cru que cela puisse exister, un bébé qui nous a réconciliés avec les bébés.

Laissez-moi vous narrer tout cela. Laissez-moi vous expliquez mon fils, cet extra-terrestre qui adore son lit mais qui veut y rester le moins possible …

Quand Loulou était tout petit, jusqu’à ses 5 mois environ, c’était un bébé qui dormait peu en journée, des micro-siestes d’environ 1 heure, 3 par jour. Il avait une régularité de métronome, pas une minute de plus, pas une de moins. Le matin, par contre, il dormait assez tard. Suffisamment en tout cas pour qu’il faille le réveiller pour aller chez sa Nounou.

Et puis, il y a eu le drame : le changement d’heure. Qui a sonné le glas de nos grasses matinées, ad-vitam.

Ajoutez à cela une bonne rhino qui lui a donné un rythme de réveil à 5h00 du matin, et vous aurez 2 parents au bord de la dépression.

Si mes souvenirs sont bons, nous avons tenu environ un mois. Un mois pendant lequel, semaine et week-end, nous étions debout à l’aube, notre petit bout pétant la forme et réclamant déjà toute notre attention.

Oh nous avons bien essayé de le coucher avec nous, mais on avait l’impression que c’était une punition pour lui, de venir dans notre lit. Non, il était réveillé, il n’était plus question de dormir. Il hurlait tant qu’il pouvait, allongé entre nous 2.

Avait-il froid, faim, soif ? Nous avons tout tenté. Le laisser pleurer ? Oui, aussi, jusqu’à en pleurer nous-mêmes!

Que de questionnements, déjà …

Au bout d’un moment, n’en pouvant plus, je suis allée m’épancher sur l’internet mondial. C’est donc ainsi que j’ai découvert la méthode du Docteur Ferber, la fameuse méthode dite du « 5-10-15 ». Il m’a fallu être convaincante, argumenter, et montrer notre couple au bord de l’implosion pour que mon Amoureux accepte de tenter le coup. Nous étions épuisés.

Nous l’avons donc laissé pleurer, de nouveau, mais avec cette fois la volonté de ne pas craquer. Nous sommes allés le voir 3 fois, ce 1er matin. Nous l’avons laissé crier, la tête sous nos oreillers. Puis il a fini par se rendormir, d’épuisement sans doute.
Nous n’y sommes allés que 2 fois, le lendemain.
Au 3ème matin, un petit coucou de la porte de sa chambre a suffit.
Au bout de 4 jours, il nous réveillait à 6h20, un miracle!

Mais ce miracle n’a pas duré. Fidèle à sa réputation, et tenant vraisemblablement beaucoup à la conserver, Loulou s’est mis à se réveiller tous les jours à … 6h20.

Ces réveils matinaux ont duré 1 an 1/2, jusqu’à l’été de la naissance de sa soeur, en gros.

Je sais que ça peut prêter à sourire, mais quand on est un gros dormeur, être réveillé tous les matins aussi tôt, et par des hurlements en prime, ça vous mine. Ça vous bouffe. Ça vous transforme.

Nous n’osions plus inviter du monde, parce que nous savions que, quoiqu’il arrive, nous serions réveillés aux aurores. Nous ne sortions plus non plus, bien entendu. De toute manière, c’était notre seul sujet de conversation, autant vous dire qu’on a du décourager plus d’un copain nullipare. Et si jamais nous acceptions une invitation, je finissais par m’endormir lamentablement sur le canapé …

Nous nous levions à tour de rôle les week-ends, bien entendu. On collait alors Loulou devant des comptines, tout en essayant de ne pas nous endormir. Mais la semaine, une fois réveillés, il nous restait trop peu de temps pour nous rendormir, alors nous nous levions tous les 2.

Par chance, en dehors de quelques périodes un peu difficiles, nous n’avons jamais eu de problèmes pour le coucher (on le posait, hop il s’endormait), et nous ne l’entendions pas de la nuit.

Mais chacun de ses réveils se faisait dans des hurlements. Il a continué très longtemps. Même lorsqu’il a été en âge de comprendre et de nous appeler, il hurlait.

Chaque matin.

Après chaque sieste. Qui ne dépassait jamais 45 minutes. Il se réveillait en transe, comme s’il avait fait une terreur nocturne mais en pleine journée, comme s’il s’était forcé à se réveiller, hurlant de tous ses poumons, rejetant nos bras et ses doudous que nous lui tendions. Il dormait 3/4 d’heure, il nous fallait 1 heure pour le retrouver …

Nous l’avons même emmené chez une pédo-psychiatre, c’est vous dire l’état de désespoir dans lequel nous étions …

Ça ne nous a pas empêché de mettre en route le second, me direz-vous …

C’est vrai, nous n’avons pas arrêté de vivre.

Loulou a grandit, il s’est mis à marcher, à parler. Il n’a pas changé ses habitudes pour autant, mais parfois il se réveillait un peu plus tard (jamais après 7h00, cela dit), et parfois il ne se réveillait pas en pleurs. Quel bonheur ça a été pour nous la 1ère fois que nous avons entendu un petit « Mama ? », « Papa ? », provenant de sa chambre au petit matin !!!

Pour ses 2 ans, nous lui avons offert un réveil censé l’aider à savoir quand il pouvait nous appeler ou non. Ça a fonctionné 1 grosse semaine à l’époque, je dirais.

Pour ses 2 ans 1/2, il a eu un grand lit, mais il n’en est jamais sorti tout seul avant ses 3 ans, je crois.

C’est à peu près le moment où il nous a demandé de laisser sa porte entrouverte. Et c’est aussi ce qui a révolutionné ses réveils. Les hurlements quasi systématiques sont devenus exceptionnels, il a commencé (un peu) à allonger ses siestes.

Les choses se sont faites petit à petit.

Cet été, réveillé à 7h00 tous les matins, comme à son habitude, il attendait patiemment que son mouton se lève à 8h00 pour venir nous chercher. Bien sûr, il faisait beaucoup de bruits et nous ne nous rendormions pas, mais nous n’étions pas non plus obligés de nous lever. Ça change la vie, ça redonne de l’énergie et de la joie vous savez, de ne pas se lever avant le soleil …

Ses siestes se sont allongées donc, passant à 2 heures chaque jour, alors que jusque là on pouvait compter sur les doigts d’une main les fois où il avait dépassé 1 heure.

Aujourd’hui, il continue à nous servir de réveil tous les jours, quelle que soit l’heure à laquelle on l’ait couché la veille (et aussi, hélas, quelle que soit l’heure à laquelle on se soit couchés, aie!).

Il n’attend plus son réveil, et l’éteint d’ailleurs chaque matin en prétextant qu’il ne marche plus. Parfois, il pleure très fort parce qu’il veut se lever mais que son mouton lui indique que ce n’est pas encore le moment.

Ses siestes sont aléatoires, mais il ne peut pas s’en passer. Parfois, il fait encore des crises, que nous ne savons toujours pas gérer. On dirait juste qu’il est terriblement malheureux, et nous ne parvenons pas à le soulager …

Il ne sait pas gérer sa fatigue, pas du tout. Tout ce qu’il veut, c’est courir, crier, jouer. Il se réveille pour ça, où pour aller à l’école tant il aime ça. Il se réveille jusqu’à l’épuisement, jusqu’à ce qu’il n’en puisse plus. Alors il craque. Un jour, il fait une sieste de 3 heures. Un autre jour, il demande à aller au lit à 18h30. Pendant nos vacances à Punta Cana, il a tellement tiré sur la corde qu’il en est tombé malade, 39 de température, et 2 jours entiers à comater dans les lits du baby-club.

Il est comme ça, nous apprenons à nous y faire.

Nous continuons à nous lever à tour de rôle les jours où nous ne travaillons pas.

Nous n’en parlons plus, c’est notre quotidien.

Le fait que sa soeur soit si différente nous y a bien aidé, il faut le dire. Elle aussi a eu un sommeil difficile, mais de façon toute différente. Et de façon toute aussi curieuse, nous n’avons pas aussi mal vécu ses réveils nocturnes que les réveils diurnes de son frère.

Nous avons beau le connaître, notre Loustic, chaque fois que nous le couchons un peu plus tard ou qu’il est très fatigué, nous avons l’espoir d’une grasse-matinée.

Jusqu’à 8h00, Loulou, tu crois que ce serait possible ?

Loulou-fevrier-2010-copie-1

T’es beau quand tu dors, mon fils!

Tu veux bien continuer un peu, dis ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Dormira ? Dormira pas ? »

13 réponses à “Vivre avec un enfant qui ne dort pas beaucoup”

  1. NiouzMum dit :

    Minilui était un bon dormeur mais Zébulon est passé par là ;(
    Du coup galère pour les coucher le soir, réveils nocturnes, réveil très tôt le matin, plus de sieste pour MiniLui et une micro-micro sieste par jour pour Zébulon !

  2. lady pirate dit :

    Perso mon ainé, on le couche vers 20h/20h30 au max et il se lève tres tot aussi. Quand il se reveille aussi il est excecrable. PAr contre il a toujours été régulier. MAis nous avons aussi dit adieu
    à nos grasses mat! l’horreur quand on adore dormir! les 2 sont dans la meme chambre. On gere de mieux en mieux. Deuz se couche à 19h30 (on y arrive enfin à 3mois et demi! ) se reveille vers 3h pour
    un bibi et se rendort jusqu’à 6h30 ! et la la journée commence! courage! faut se dire que les enfants grandissent!

  3. Hu hu hu t’es ma coupine de galère des siestes toi!
    Ici la Sucrette est sur ce mode: réveil à 6h30 tous les matins, peu ou plus souvent PAS de sieste en journée (ben ouais à quoi ça sert quand on veut faire du Puky, crier, taper partout toussa
    toussa).
    Par contre, je n’ai jamais tenter de la laisser pleurer. J’aime pas ça et puis je me suis très vite rangée à l’idée qu’elle était comme ça et que la contraindre apporterait peut-être un changement
    mais qu’il ne serait sûrement que temporaire… donc, on fait avec et parfois je suis un peu au bout du rouleau mais je tiens 😉

  4. loulou dit :

    Je sais que cela ne m’aidera pas
    je sais que cela ne t’aidera pas
    mais tu ne peux pas savoir a quel point je me sens moins seule en te lisant ….
    Mon grand a toujours assez bien dormi jusqu’a ma grossesse ou il n’a pas dormi la nuit pendant 5 mois
    Si si 5 mois !!! Il dormait a peu pres jusqu’a 11h du soir et apres fini ! il hurlait toute la nuit pour finir hysterique avec des coleres incroyables
    Inutile de decrire notre etat d’esprit a ce moment la et comme tu le dis si bien a quel point ça peut te transformer
    5 mois sans dormir la nuit, 5 mois a pleurer toutes les nuits tellement j’etais a bout
    5 mois sans plus aucune vie tellement on etait des zombie
    Aujourd’hui cela va mieux bien que nos grasses mat se resument a nous lever a 6h30 car mon fils se leve a 5h30 tous les matins quelque soit son heure de coucher ce qui change c’est juste son
    humeur
    Quand au petit dernier il n’a jamais dormi
    aucun sieste digne de ce nom en journee des micros siestes aléatoires de 15 minutes maxi
    Il tetait toutes les heures les 3 premiers mois jour et nuit !! et jusqu’a ses 8 mois ne dormait pas avant minuit pour se reveiller minimum toutes les heures avec un reveil definitif à
    4h30/5h00
    aujourd’hui le grand est toujours debout entre 5h30 et 6h00 idem pour le dernier
    Bon courage je sais a quel point le manque de sommeil peut etre affreux et comme tu le dis nous non plus nous n’en parlons pas et nous redoutons les invitations ….
    c’est dur de vivre sans sommeil quand on aime dormir la seule chose que nous puissions faire c’est dormir un matin par semaine avec mon mari un coup c’est lui qui dort le samedi matin un coup c’est
    moi

  5. Houlala comme je comprends… je dirais même que j’envie… pourquoi ? Mon ainée a toujours été une petite dormeuse, plus de sieste à partir de 18 mois, couchers atroces jusqu’à ses 3/4 ans (son
    père se couchait à côté sur le sol jusqu’à ce qu’elle s’endorme sinon elle se relevait sans cesse avec grosses crises), réveils nocturnes avec insomnie de 2 à 5 heures du matin pendant des mois
    (Mamour a fait une mini dépression due à la fatigue et moi des malaises au boulot), et lever à 7 heures maximum… et cela depuis ses 3 mois (elle a fait ses nuits à 3 semaines… jusqu’à 3 mois)
    … elle a très souvent dormi dans notre lit et aujourd’hui encore de temps en temps. Le coucher va mieux, les réveils nocturnes se font rares et sans cri…
    Et pour le deuxième… les siestes matins et après midi encore à 15 mois (Alleluia !!! je savais pas cela possible) mais lever entre 5h et 6h30… jamais plus loin… Donc au final… on ne dort
    plus depuis 5 ans…

    Rrrrrrr….RRRRrrrrr….

    Allez bon courage !! même si je crois que le pire est derrière vous

  6. houps… j’ai oublié de préciser… si je t’envie c’est parce que ton deuz à l’air au poil niveau dodo…

    ici maintenant c’est deuz qui réveil prem’s… lol

  7. Luce dit :

    Oh mon dieu! Comme je comprends ce que vous vivez, comme je compatis!
    Ici, bébé a un an et depuis toujours ce sont de petites siestes (1/2h…, 2x par jour) sauf si elle est au sein. Et de petites nuits très hachées, même si elle est au sein… Mon homme ayant des
    apnées, il dort avec un respirateur et n’entend pas bébé. Donc, je gère les nuits, au radar… Donc, elle dort avec nous car je n’en peux plus, je ne suis pas capable de me lever (encore, depuis 1
    an, chaque nuit) 3, 4 fois ou plus.
    Les sorties me pèsent, je sais que je vais galérer pour l’endormir (ou ne pas y arriver), essuyer les bons conseils des parents présents (« laisse-la pleurer » et autres) et que je dormirai mal et me
    lèverai tôt quelle que soit la soirée passée… Mon homme ne comprend pas mes réticences face à une sortie tardive, mais qui se réveillera la nuit pour rassurer bébé?
    Pour exemple, ce samedi, réveil à 7h, micro-siestes de 1/2h sur l’ensemble de la journée, et dodo à minuit! Pour un lever à 7h le lendemain… Un an sans vraiment dormir, ça sape… 🙁

    Si tu veux bavarder en mp, tu as mon mail… 😉

  8. Je compatis…
    Babychoupette a décidé de faire une pause « jeu » de minuit a 2h du mat….
    et de se lever a 05h pour rejouer……
    Je dors les yeux ouvert et je passe mes journées a faire des conneries ( jogging et chemise de boulot de mon homme au seche linge, verre en verre au babycook qui explose…)
    Heureusement que le week end mon homme prend le relais la journée pour que je recharge les batteries!!!

  9. FoxyMama dit :

    hyper dur d’avoir un lève tôt dans une famille de lèves tard. J’espère que tu auras ta vengeance quand, à 15 ans, il ne saura pas se lever avant midi et demi … gniark gniark 😉

  10. Je compatis j’ai eu le même modèle…

  11. alice dit :

    je galère avec mon second, 10 mois, autant que j’ai galéré avecc le premier (3ans et demi)
    je suis épuisée, il est capable de pleurer deux heures voire plus si je ne vais pas le consoler/jouer/nourrir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *