malise
29 octobre 2012
Les enfants font rester jeune!

C’est une amie de mon Père qui m’a dit cette phrase il y a quelques temps. Sur le coup, je l’ai regardée, cette toute pimpante Grand-Mère de 4 enfants, et je lui ai répondu un peu vite que j’avais plutôt l’impression qu’ils nous faisaient vieillir prématurément…

Je me sentais vidée (comme toujours) après une énième nuit toute pourrite, et je repensais à ce que m’avais renvoyé le miroir le matin même : des cernes bien noires tentant d’atteindre le bas de mes joues, et une nouvelle ride (traîtresse) venue squatter le côté droit de ma bouche. Ride du sourire ? Ride d’amertume ? Les deux mon capitaine!

Nous en sommes restées là, puisque c’est le moment qu’avait choisi mon Fangio sur deux roues pour tenter de se faire la belle, et que j’avais du m’élancer à sa poursuite…

Et figurez-vous que c’est plutôt cette seconde partie de l’histoire qui m’a fait réfléchir. Notre course-poursuite qui s’était finie dans un éclat de rire…

Parce que c’est vrai, nos enfants nous occasionnent une fatigue qui va bien au-delà de l’imaginable. C’est vrai, ils nous font faire des cheveux blancs et un sang d’encre tant nous nous inquiétons pour eux, leur santé, leur bien-être. C’est vrai, ils nous font avoir des réactions dignes de nos propres parents, et purée, ça fait un choc de s’en rendre compte!

Mais, en toute franchise, ils nous font surtout faire des choses que nous n’aurions jamais faites sans eux, ou en tout cas pas avec le même plaisir. Des choses qui nous ramènent en arrière, qui nous font garder notre esprit d’enfant, qui nous font voir la vie avec leur regard.

Des choses qui, l’espace d’un instant, mettent entre parenthèse nos soucis d’adultes et nous font régresser, pour leur plus grand plaisir et pour le nôtre aussi, sans doute aucun.

Ainsi par exemple, avec mes Loulous :

– Je fais des concours de « celui qui tourne le plus vite » ou de « celui qui saute le plus haut » en écoutant « Rolling in the DEEP » de Adèle à fond la caisse;

– Je marche à quatre pattes ou descends les escaliers sur les fesses pour montrer comment faire;

– Je fais des guilis-prouts dès que je peux et j’adore quand ils me font la même chose;

– Je fais des bisous esquimaux, des bisous baveux, des bisous de loup. Une petite joue qui ne se cache pas assez vite ? Hop, je la léchouille!

– Je me couche par terre pour jouer aux voitures, je cherche les irrégularités du sol pour créer des dos d’ânes, j’entasse les doudous dans la poussette et je leur fais de gros câlins;

– Je fais du toboggan et de la balançoire, et je ne laisse pas mon tour, non mais oh!

– Je leur donne à manger des petites pâtes alphabet juste pour le plaisir de faire des mots;

– Je fais des sons avec ma bouche, avec mes doigts, et j’adore voir leur tête quand ils essayent de comprendre d’où ça vient;

– Je réponds « crotte de bique » quand on me dit « caca boudin »;

– J’examine les limaces, les coccinelles, les lézards. Pourquoi aller au zoo?

– Je « cuisine » des knackis et des pommes dauphines dès que je peux. Pour eux ou pour moi?

– Je redécouvre les séries de mon enfance. Je les trouve vraiment nulles, mais c’est tellement bon de les regarder avec eux!

– J’apprends les comptines par coeur, pour pouvoir les chanter tous ensemble;

– Je me baigne dans une piscine à 20 degrés, même pas mal!

– Je ne prends pas mon parapluie et je lève la tête vers le ciel pour sentir les gouttes sur mes joues;

– J’ai hâte que la neige arrive juste pour pouvoir aller faire de la luge…

Ce sont tous ces petits moments, ces rires partagés, cette joie si innocente, qui rendent la vie si jolie.

Et toutes les fois où j’en viens à regretter ma vie d’avant, celle sans enfants, je me dis très vite qu’en réalité elle était bien terne.

Merci, mes enfants, de me donner si souvent l’occasion d’avoir cinq ans!

Piscine

P.S. (oui, il y avait longtemps) : je me dois, par soucis de transparence, de vous avouer non sans honte que c’est n’est pas moi mais leur Papa qui a le courage et l’abnégation d’aller faire trempette dans une eau glacée. Moi je ne peux pas, ce serait trop mauvais pour ma peau!

P.S. 2 (promis, c’est le dernier) : je me dois aussi de vous dire que quand moi j’ai 5 ans, le Papa en question en a 3, et qu’il est sans conteste le champion du monde toute catégorie pour avoir l’idée du truc qui déclenchera un fou-rire général. Et oui, c’est grâce à lui que je n’ai QUE DEUX rides 😉 .

Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Parents mais pas que »

4 réponses à “Les enfants font rester jeune!”

  1. FoxyMama dit :

    Bravo, encore un superbe article 🙂

  2. Maman Crotte dit :

    Terrible cet article !
    Ici, c’est des bisou « goulasses ! » -___-

  3. minouchkaïa dit :

    ah, ça redonne du baume au coeur un article pareil…et ça fait réfléchir. Car moi en ce moment, je vis exactement l’inverse, genre la quadrature du cercle , à vouloir mettre en place un système de
    garde alternée tout en restant en couple 😉 et j’en suis plutôt à trouver que ma vie d’avant (=sans enfant), ben, j’en reprendrais bien un peu svp. Elle était pas si terne, plus silencieuse, plus
    gaillarde, plus zen, plus culculturée…plus triste ? sans doute aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *