malise
24 novembre 2012
Le bûcher des vanités

Avant-propos

Je n’avais pas prévu de publier cet article sur mon blog. Je l’ai rédigé pour le blogzine So busy Girls, où il est paru sous le titre « Eloge funèbre aux commentaires laissés sans réponse ».

Mais comme certains de mes lecteurs me suivent en direct, et que cet article leur rend quand même un peu hommage, je me suis dit que je ne pouvais pas ne pas l’ajouter ici.
A ceux qui l’ont déjà lu, désolée pour la redite.
Pour les autres, je vous laisse lire, et commenter si vous en avez envie.

Bon week-end …

Source : http://us.123rf.com
Mes bien chers Frères, mes biens chères Soeurs,

Si je me présente devant vous aujourd’hui,
C’est afin d’honorer la mémoire d’une catégorie bien particulière de laissés pour compte.
Je veux parler de ceux auxquels certains n’accordent qu’un regard distrait;
de ceux qui à priori ne leur apportent rien;
de ceux qui ne les valorisent pas comme ils le souhaiteraient;
de ceux qui émettent des avis, alors qu’il leur est juste demandé d’acquiescer.

Sentent-ils peser sur eux le regard courroucé que l’on réserve aux inopportuns ?
Sentent-ils glisser sur eux le regard indifférent que l’on réserve aux insignifiants ?
Se sentent-ils isolés, à force d’être ignorés?
Se sentent-ils exclus, en comparaison de tous ces privilégiés qu’ils côtoient ?

Je ne suis qu’un humble prêcheur,
Bien modeste au regard de tant d’autres.
J’essaie de faire mon office du mieux que je peux,
Rendant grâce à notre Seigneur et Maître à tous, notre Dieu Internet.
Il m’arrive de vouloir partager mon sacerdoce, de vouloir aller vers mes condisciples.
Il m’arrive de me présenter chez eux, de la même manière que vous, certainement.
Et il m’arrive de vouloir laisser une trace de mon passage.

Las. Combien de fois n’ai-je été déçue ?
Combien de fois me suis-je sentie désabusée ?

Mes bien chers Frères, mes biens chères Soeurs,

N’avez-vous jamais comme moi,
Vu vos interventions même les plus anodines,
Brûlées sur le bûcher des vanités ?

Cette oraison, je la dédie à tous ces commentaires,
tous mes commentaires,
tous vos commentaires,
destinés à des personnes qui ne leur ont jamais jeté un regard.
A tous ces commentaires oubliés, délaissés, ignorés, laissés sans réponse.

Quand même un tout petit mot, ou un tout petit merci, est déjà un trop grand effort.
Quand une réponse sympathique, à un lecteur qui a donné de son temps et de âme,
est estimée superflue,
Quand on se replie derrière sa notoriété, son manque de temps, son manque d’inspiration.

Est-ce bien cela, bloguer ?
Est-ce recevoir, sans rien avoir à donner en échange ?
Est-ce ne partager qu’avec ceux qui nous apportent quelque chose ? Et quoi d’ailleurs, dites-le moi ?

Mes biens chers Frères, mes biens chères Soeurs,

Je voudrais aujourd’hui remercier publiquement,
Toutes ces lectrices et ces lecteurs,
qui me laissent un commentaire en disant que mon effort d’écriture vaut bien qu’ils se manifestent.
Tous ces lecteurs et ces lectrices,
qui ont des mots gentils, qui m’encouragent.
Mais je voudrais aussi remercier
tout ceux que je lis,
ceux auxquels je suis fidèle et ceux que je découvre.
Ceux auxquels je laisse un commentaire à mon tour,
plus ou moins développé, plus ou moins intéressant.
Mais sincère, toujours.
Et surtout ceux qui me répondent, qu’ils me connaissent ou non.

A vous, à eux, je dis un grand MERCI.
C’est grâce à vous que la blogosphère vit,
et que le mot partage prend un sens.

Aux autres,
ceux qui ne répondent pas,
ceux qui ignorent,
je n’ai rien de plus à dire.

http://malise.net/wp-content/uploads/2012/11/mon-blog-se-nourrit-de-vos-commentaires-mais-surtout-5789278.jpg

Et nos commentaires se nourrissent de vos réponses …

P.S. : Que je vous dise, quand même. Après avoir écris ce billet, je me suis dit que je me prenais peut-être bien la tête pour pas grand chose.
Alors j’en ai touché deux mots à ma copine Ginette, qui m’a doctement répondu : « Bah, c’est l’jeu ma pôv’ Lucette! T’as qu’à laisser des commentaires chez toi, comme ça tu seras sûre d’avoir une réponse! ».

Franchement, c’est pas trop une philosophe, cette Ginette ?

Sur ce, je vous laisse, j’ai mon dernier article à aller commenter!

Article
Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Il était une fois un blog »

8 réponses à “Le bûcher des vanités”

  1. Trop bon ce billet!
    Et quelle plume! Je regrette de manquer de temps pour ne pas te laisser plus de commentaires… et pis tiens je me rends compte que je n’ai pas pris le temps de répondre à ceux laissés chez moi
    dernièrement. Pardonne-moi Seigneur parce que j’ai péché…

  2. minouchkaïa dit :

    écrire pour être lu, pour être vu, pour être entendu, et pour être… »répondu »! Avant internet, la réciprocité n’appartenait qu’à la vraie conversation, à la correspondance écrite ou au téléphone.
    Nouvelle ère, nouveaux comportements, nouveaux besoins..Tu refuses que tes mots se perdent sans espoir de retour dans l’océan anonyme et électronique. Pourtant cette petite bouteille à la mer que
    tu lances chaque jour fait echo pour beaucoup, qu’ils prennent la peine de le dire ou pas. Et ta réaction atteste de ton humilité, de ton humanité, et d’un profond attachement à faire lien, malgré
    tout. Pardon pour le jargon, mais non!je ne suis pas Psy !! (suis dans la culture, ça rapporte bcp moins, mais on se marre plus!)Je rejoindrais ta copine Ginette, et pense finalement que blogger,
    ça semble aussi complexe qu’aimer, il ne faut rien en attendre en retour et en même temps, notre amour on se nourrit de celui de l’autre. Sur ce, je vais arrêter la tisane et faire une sieste, j’en
    ai graaaaaand besoin! Et sinon, continue comme ça, sans trop de poser de question…bon, j’attends une réponse quand même, hé! 😉

  3. Koxie dit :

    Je fais peut-être partie de celles et ceux qui t’ont déçu par peu ou pas de réponses, c’est vrai que bien souvent je ne prends pas le temps, que parfois je ne sais tout simplement pas quoi répondre
    (mais c’est vrai qu’un simple merci serait déjà beaucoup), et que mon hébergeur n’est tellement pas pratique pour répondre à chacun que je me contente bien souvent d’une réponse collective. Cela ne
    m’empêche pas d’être touchée par ces petites marques d’affection et d’intérêt et d’apprécier chaque commentaire laissé. Alors un grand merci tout court et une promesse de faire plus attention et
    prendre le temps de répondre à ces petits mots semés… Bon week-end. ♥

  4. Bravo pour cet article! En ce qui me concerne, je réponds à la totalité de mes commentaires et j’aime lire les réponses des blogueurs chez qui je laisse moi-même des commentaires. Par contre, je
    sais que plusieurs personnes de ma famille lisent mon blog et JAMAIS ils ne m’ont laissé de commentaires!! Comme quoi, il ne faut pas trop en attendre, même de ceux qui nous sont proches!

  5. Merci pour ta réponse à mon commentaire! En effet, j’ai déjà essayé de leur tendre la perche en leur disant de laisser des commentaires avec un pseudo ou avec juste leur prénom pour une question
    d’anonymat mais il n’y a pas de suite… Peu m’importe réellement, j’aime autant lorsqu’ils me disent de vive voix « Tu m’as bien fait rire dans ton billet sur… », c’est aussi bien!

  6. Karische dit :

    Bonjour,
    Quel bel article, qui résonne si vrai à mes oreilles… Joliment écrit, et qui résume bien le problème je trouve. J’en suis exactement au même point que vous: je suis désolée que certaines blogueuses ne prennent même pas le temps de répondre aux commentaires qu’on leur laisse. Je trouve cela blessant et je trouve que cela témoigne d’une franche tendance au « melon »! On est bien loin du partage, de l’échange qui animait les blogs lors de la première vague du blogging… Bien sûr qu’on écrit d’abord pour soi, bien-sûr que le blogging est avant tout une activité auto-centrée, mais bon sang, prendre deux minutes pour répondre un mot gentil à ses lecteurs ce n’est pas la mer à boire! Et pour celles qui se prennent pour des stars, il serait bon de leur rappeler que tout artiste, tout écrivain, star ou autre se doit d’entretenir un lien avec son public/lectorat, en dehors de sa production à proprement parler… Concerts, séances de signatures en librairie… ça se fait. C’est une politesse… Et c’est un minimum pour garder ses fans…
    Merci encore d’avoir écrit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas.

    • malise dit :

      Bonjour Karische, merci pour ton message et tes compliments! 🙂 Avec un peu plus de recul depuis que j’ai écrit cet article, je comprends que certaines « grosses » blogueuses aient du mal à répondre à tout le monde, surtout quand elles sont également présentes sur les réseaux sociaux où tout le monde commente beaucoup. C’est extrêmement chronophage. Bien sûr cela n’est pas une excuse, même un petit signe est toujours appréciable… Moi en tout cas, même si je le fais beaucoup moins rapidement qu’à une époque, je prends toujours beaucoup de plaisir à dialoguer de cette manière avec ceux qui ont la gentillesse de me lire et surtout de prendre le temps de me laisser un petit mot… Je te souhaite une excellente fin de semaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *