malise
13 décembre 2012
Tout ce qu’une photo de classe peut révéler …

Il y a deux jours, j’ai enfin découvert la photo de classe de mon fils, prise en octobre dernier.

En ouvrant la pochette, j’ai pu admirer trente-deux petits bouts, aux visages différemment souriants. Il y a les sourires figés par la timidité. Il y a les sourires joyeux, provoqués par le copain ou la copine d’à côté. Les sourires crispés et concentrés, parce que Papa et Maman ont bien recommandé d’être gentil(le)s. Les sourires moqueurs, à cause de ce Monsieur qui prend la photo, et qui répète sans arrêt de se pousser mais de rester tranquilles.

Cette photo, je l’ai trouvée infiniment gaie. Tous ces enfants, réunis par le hasard de la vie, qui font ensemble leurs premiers pas de grands. Tous ces enfants, dont la joie de vivre illumine cette image pourtant impersonnelle.

Instinctivement, j’ai recherché le visage de mon fils, et j’ai mis un peu de temps à m’arrêter dessus. Ce petit bonhomme, que je vois chaque jour, dont je connais les traits par coeur, il m’a fallu un peu de réflexion avant de me rendre compte qu’il était bien là. Comme si, placé dans un contexte qui ne m’est pas familier, mon fils était vraiment devenu une personne à part entière, différente de ce qu’il peut être chez nous. Mais j’ai fini par le repérer, placé au centre, avec son sourire bien à lui, à la fois sérieux mais complètement ouvert, celui qui fait disparaître ses yeux et ressortir ses belles joues.

Je ne connais pas ses copains de classe, puisque c’est son Papa qui le dépose à l’école tous les matins, et le mari de son assistante maternelle vient le récupérer. Enfin, je connais ses copines-amoureuses et son copain de toujours, qui sont avec lui chez sa Nounou. Mais pas tous les autres. Je ne connais pas le petit garçon avec qui il partage ses biscuits le matin. Ni celui avec lequel il fait du vélo dans la cour. Je ne connais pas celui qui le pousse et le tape, et est sans arrêt puni par la maîtresse. Je ne connais pas celui qui lui apprend à répondre parce que lui le fait avec ses parents. Je ne connais pas ses autres amoureuses, dont il me cite pourtant sans arrêt les prénoms.

Et là je les ai enfin découverts, guidée par mon fils qui m’a surprise en connaissant chaque prénom, et chaque nom de famille. J’ai reconnu ses complices et ceux qu’il cherche à éviter, j’ai admiré ces jolies petites filles qui vont en briser des coeurs au cours de leur scolarité…

Elle m’a dit tant de choses cette simple photo de classe.

Elle m’a rappelée les miennes, que je conserve précieusement, derniers vestiges de mon enfance et de mes amitiés passées.

Elle a conforté notre choix de ne pas le changer d’école avant la rentrée prochaine, en dépit des contraintes que cela va nous créer après notre déménagement.

Elle m’a montré mon fils d’une manière différente, un petit garçon parmi tant d’autres, qui s’épanouit au contact des autres, qui s’autonomise bien plus rapidement et bien plus volontairement, qui découvre et apprend pour sa plus grande joie. Qui est tellement heureux d’aller à l’école qu’il demande sans arrêt à regarder cette photo, pour voir sa Maîtresse qu’il aime beaucoup, son Atsem qui prend loin de lui, et ses copains qu’il pointe un à un.

Il est grand mon garçon. Il a une vie bien à lui maintenant, une vie bien remplie, que les années vont continuer à enrichir et à embellir, je l’espère.

Et il lui restera toujours cette jolie photo de classe prise dans les bois, ce souvenir inestimable de l’époque bénie des jeux et de l’insouciance.

Photo de classe

 http://maman-chat.com/wp-content/uploads/2012/04/TOP-HELLO-FAMILLE.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Loulou des bois »

15 réponses à “Tout ce qu’une photo de classe peut révéler …”

  1. natmum02 dit :

    est-ce que tu peux mettre un avertissement en haut de chacun de ces articles qui a le don de me tirer la larmichette ? non, parce que comme ça je pourrais prévoir la boite de mouchoirs 🙂
    encore beaucoup d’émotions dans tes mots qui bousculent mes glandes lacrymales… et me donnent encore plus envie que la 1ére photo de classe de ma puce arrive vite 😉

  2. mon-nid dit :

    Qu’il est beau, ton texte ! Et comme je m’y retrouve…

  3. Ptisa dit :

    j’amène ma fille Violette qui est en moyenne section de maternelle, le matin avant 8h et le soir généralement on la récupère, moi au son papa à partir de 18h. J’ai du mal à connaître le prénom de
    tous les enfants, mais il y a un truc terrible, c’est que tous les enfants savent que je suis « la maman de Violette », même dans la rue, hors contexte !

  4. Comme il est joli ton texte! J’ai justement la photo de classe de mon fils sous les yeux, quand je l’ai vue pour la première fois, je me suis dit :  » mais il ne se ressemble pas! »

  5. Chouf dit :

    J’ai pas eu la photo de classe encore (enfin si pour le kiki mais du coup j’ai pas ressenti de fortes émotions je dois l’avouer…), mais j’ai eu la photo de crèche et je les ai trouvé juste
    tellement belles….. (mode chamaloow again!)

  6. Etincelle dit :

    Wooow… C’est beau tous ces mots… Je n’ai fait qu’imaginer, je suis encore loin de tenir la première photo de classe de ma fille dans les mains (si si, c’est loin !), et j’en ai déjà les
    larmichettes…

  7. Nathalie dit :

    Très beau texte…
    Je trouve aussi que les enfants nous surprennent parfois dans d’autres contextes. Ils sont différents en société et particulièrement à l’école. Il est vraiment intéressant et bouleversant parfois
    de les regarder différemment.

  8. Flavie dit :

    Les photos de classe sont très importantes aussi bien pour les parents que pour les enfants. Une amie d’enfance m’a taggée il y a peu sur une photo de classe datant d’il y a plus de 10 ans et
    quelle émotion de la revoir ! Ca nous a également permis de retrouver des amis de primaire perdus de vue.

  9. Sublime, cet article. Merci pour ce moment de nostalgie et cette impression d’apercevoir déjà un peu ce que je ressentirai lorsque j’aurai des enfants … Cette vie qu’on donne et qui ne nous
    appartient pas 🙂

  10. Val1603 dit :

    C’est très joliment dit… et tellement vrai…

  11. Je me pose la même question quand je regarde les photos de classe de mon fils ! Et oui, on leur souhaite une vie belle et la moins dure possible !!

  12. Amélie dit :

    Coucou,

    je viens de lire ton article, et il m’ a beaucoup touchée, émue. Je suis maîtresse, et je n’ai pas d’enfant. Je vis donc quotidiennement ce que tu viens de décrire mais de l’autre côté du « miroir ».
    Tu as joliment décrit toutes les émotions qui apparaissent sur une photo de classe, la joie d’être ensemble, la fierté de les voir grandir, s’épanouir.
    🙂

  13. Un très joli texte emprunt de nostalgie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *