malise
14 janvier 2013
NON à la réforme du congé parental 2013

Le congé parental est un sujet qui nous concerne tous, nous qui sommes parents. Dans mon entourage, je ne connais personne qui n’en ait pas profité à un moment ou un autre.

La plupart de mes amies sont en congé parental partiel et ne travaillent pas le mercredi. La plupart n’ont repris une activité professionnelle que tardivement, généralement après les 6 mois de leur enfant, voire plus. Nous avons un ami (un homme donc, tout-à-fait), qui en a bénéficié pendant 3 ans et qui ne travaillait pas les vendredis.

Le congé parental est un choix de vie, une décision familiale. Il peut peser sur le budget, certes, mais il apporte un tel bien-être pour les Mamans (ou les Papas) qui ont une boule au ventre à l’idée de retourner travailler aux 3 mois de leur bébé, une telle satisfaction d’être là pour le guider dans ses premiers gestes et d’assister à ses premières fois, qu’il ne peut pas passer à la trappe ou devenir une coquille vide.

Pour mon fils, j’ai été obligée de reprendre le travail alors qu’il avait 3 mois 1/2. Ayant moins d’un an d’ancienneté dans mon entreprise, je ne pouvais pas bénéficier d’un congé parental. Comme c’était notre 1er enfant, nous ne nous sommes jamais posé la question de laisser le Papa le prendre à ma place. C’était plus moi qui voulais prolonger les moments avec mon bébé, et qui avait peur que mon allaitement échoue après ma reprise. J’ai tenu le choc 2 mois, avant de m’écrouler de fatigue et de tout arrêter. Nous avons eu à l’époque la chance de trouver une Nounou très maternelle, en qui nous avions totalement confiance, et la transition s’est faite en douceur. J’ai été contente de retrouver mon boulot, une activité intellectuelle, mes collègues.

Pour ma fille, il était hors de question que les choses se passent de la même manière. Je n’ai jamais eu envie de m’arrêter 3 ans, de toute manière notre budget ne l’aurait pas supporté, et puis je ne me voyais pas rester à la maison aussi longtemps. J’ai donc pris 3 mois, ce qui, couplé à mon restant de CP, m’a permis de garder ma fille jusqu’à ce qu’elle ait 6 mois. Et quel bonheur que ces moments partagés juste avec elle, sans avoir à courir. Mon allaitement a pu continuer tranquillement. Je l’ai vue pousser, ai assisté à ses premiers sourires. Tant de moments dont je me souviens avec plaisir, et que je regrette parfois. Contrairement à la fois précédente, mon retour au boulot s’est fait plutôt dans la contrainte. J’aurais voulu prolonger encore ces instants, profiter encore d’elle, mais encore une fois les choses auraient suivi difficilement financièrement parlant, et je ne pouvais pas m’absenter trop longtemps du bureau, car mon poste n’avait pas été remplacé.

Je garde de mon petit congé parental un souvenir ému. Je suis contente d’avoir pu en bénéficier, et je sais que ma relation très proche avec ma fille est dûe à tout ce temps partagé. Je comprends les Mamans qui veulent rester 3 ans avec leur enfant. Non seulement je les comprends, mais parfois je les envie, et je les admire. Même si la question financière revient toujours et est importante, cette avantage que nous avons en France ne doit pas disparaître.

En Mars 2013, un projet de loi va être déposé par le Gouvernement concernant le Congé Parental d’Education.

Actuellement, celui-ci se découpe tel quel :
– Il est possible de mettre entre parenthèse sa carrière jusqu’au 3e anniversaire de l’enfant.
– Pour le premier enfant, les 6 premiers mois sont rémunérés.
– Pour le second, la personne du couple qui prend le CP aura 566 euros par mois jusqu’au 3e anniversaire de l’enfant.
– Pour le 3e enfant, le parent a le choix entre prendre une année mieux rémunérée, aux alentours de 800e/mois, ou prendre les 3 ans.

Dans ces trois cas de figure, il y a le choix entre le père, la mère, et le temps que l’on décide de prendre.
Le parent reste libre de son choix de A à Z.

Actuellement, le Gouvernement travaille sur ce projet de loi. La présentation se fera courant 2e trimestre 2013.

Deux dossiers seront présentés : famille et petite enfance.

Najat Vallaud Belkacem, Ministre des Droits de la Femme travaille sur le dossier famille, et souhaite faire une mise en avant de l’égalité homme/femme, par une réforme du CP.

Pour ce faire, aucune association n’a été invitée à la concertation, malgré leurs demandes (UNAF, Union Nationale des Associations Familiales par exemple). Sujet concernant pourtant les familles, ils en sont les portes paroles.

Ce projet est fait en liaison directe avec les partenaires sociaux, et les patronats. Nous savons toutes et tous l’intérêt direct pour les patrons de voir cette loi passer (les femmes ne partiront plus trois ans mais un an!) et pour les syndicats, cela reste aussi un avantage puisqu’eux ne regardent que le côté égalitaire et carriériste de la chose.

Il va également être mis en avant une lutte contre la précarité. Point positif si ce n’est qu’ils envisagent de taxer les patrons qui accorderont des temps partiels.

Dominique Berinotti quant à elle travaille sur le service public de la petite enfance.

Elle envisage de créer 400000 places de garde (crèche essentiellement), ce qui aura un cout d’environ 10 milliards d’euros.

Pour l’instant, ils n’ont pas le moindre centime, et ils ne savent pas encore où trouver ces fonds.

En résumé, le congé parental se verrait transformer de cette façon :

– Le congé maternité qui passerait de 16 semaines à 18semaines (ce qui existait déjà pour les mamans qui allaitaient, mais
cela avait été supprimé à cause du coût pour la Sécurité Sociale)
– Le congé parental réduit à une année, jusqu’au un an de l’enfant plus précisément.
– Les personnes le prenant seront payées à 60% de leur salaire brut. Si ton salaire brut est de 1000, tu toucheras 600 euros, avec un plafond entre 1500 euros et 1800 euros bruts.
– Une partie de 1 mois à prendre obligatoirement par le papa. S’il ne la prend pas, ces trois mois se verront perdus, et de ce fait la maman devra reprendre aux 7 mois de l’enfant.

Pour finir, je précise que :

Ce projet concerne donc tous les parents : mère, père, actifs à temps plein, à temps partiel, en congé parental…

Une réforme oui, mais pas au dépend de la liberté individuelle de chacun.

Seuls 30% des parents souhaitent reprendre le travail après un enfant, mais ne le peuvent pas car le mode de garde n’est pas adapté à leur souhait.

Dans ce cas là, ce n’est pas le congé parental qui est forcément à revoir dans la durée, mais :

– Les possibilités de faire garder son enfant quand on souhaite retourner travailler.
– Le montant mensuel ré-évalué pour ceux qui choisissent de ne prendre qu’un an (comme le COLCA actuel, mais dès le 2e enfant)
– La précarité de l’emploi et ce bien avant d’attendre un enfant. Il est reconnu qu’une femme en précarité avant de devenir mère le sera aussi après.
– Inclure les papas et les mobiliser à rester plus à la maison mais sans l’imposer, laisser le choix au couple.

Cette démarche, suivie par de nombreux blogueurs et blogueuses qui ne sont pas forcément en congé parental, se veut totalement a-politique.

Un article du même ordre sera publié aujourd’hui par tous ceux qui se sentent concernés. Si vous l’êtes aussi, n’hésitez pas à suivre le mouvement, ou à le partager sur les réseaux sociaux.

Je vous invite à liker la page facebook créée pour cette occasion : http://www.facebook.com/home.php#!/CongesParentalEtProjetDeLoi?notif_t=page_new_likes

A rejoindre notre groupe : http://www.facebook.com/home.php#!/groups/63927633776/

Et à aller signer la pétition destinée à montrer notre mobilisation au Gouvernement.

Congé parental
Edit :

Si vous voulez lire d’autres articles à ce sujet, voici les liens vers d’excellents blogs qui se sont mobilisés aussi :

Adventure Mom (qui est en plus à l’initiative de ce mouvement)

Working Mom

Mam’Zelle A

Sylvia Maman Elfe et son Etoile
Maman Poussinou

Une Maman pipelette

Je suis Papa

Mère pas parfaite

Julie chroniqueuse

Niouzmum

Kikekoidonc

Petit diable

Maman déménage

Stormy Mummy

Julesetmoa

Mamantrouvetou

Une Maman presque parfaite

Cat à strophes

Supamam

Maman café addict

Les sorcières au clair d’étoile

Maman nanou

Milie c’est quoi ce bruit

Londres pour les enfants

Encore un blog de mère

Wondermomes

Papa cube

alameresi

Chez Vanessa, Rémi, Hugo, Sarah et Quentin

Chez Titie

Porter en douceur

Amélieetpicetout

Chagribouille

La tribu de Juju

Journalpsychomotricienne

Papa blogueur

Wondermomes

Bonnes lectures …
Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Il était une fois un blog »

7 réponses à “NON à la réforme du congé parental 2013”

  1. NiouzMum dit :

    Comme tu le soulignes bien tout le monde ne fait pas ce choix d’en bénéficier mais l’important est d’en avoir la possibilité !

  2. Ptisa dit :

    c’est très compliqué ces histoires … pour nos 2 enfants, nous avons partagé avec le papa un congé parental d’un jour par semaine, environ un an et demi chacun (pour Nelly ce sera son tour en
    octobre). Je pense que de plus en plus de couples fonctionnent comme ça, et rémunérer à 60% du salaire, c’est assez incitatif. Personnellement mon mari déteste rester à la maison avec bébé, mais il
    a conscience qu’on doit être à égalité et qu’en conséquence chacun doit faire sa part du travail. Rester à la maison à temps plein avec bébé pour moi ce serait le pétage de plombs (faut dire aussi
    que les miens sont toujours malades et que mon jour à la maison est un marathon médical,ça peut l’expliquer). Par contre, quand on est mal payé, précaire, et que le boulot ne plaît pas, vaut mieux
    rester à la maison, c’est plus valorisant, mais faut aussi pouvoir, pendant ce temps là se donner les moyens de trouver un nouveau boulot pour enchaîner avec une meilleure situation après le congé,
    il y a des exemples sur la blogo, moi j’avais été motivée mais avec un bébé sur les bras, sérieux, pas moyen de me libérer les bras !

  3. Ptisa dit :

    vu comment est rémunéré le CP, payer une nounou, c’est du suicide financier mdr, faut voir ça avec la banque lol

  4. J’aime bien ton point de vue, comme toi je ne vois pas pourquoi on doit imposer le CPE à tout le monde quelque soit le boulot, les choix persos, le salaire et les carences que cela va occasionner
    O_o

    Mon article : http://www.papa-blogueur.com/reforme-conges-parental-education-2013

  5. lili dit :

    merci pour ta participation, bisouilles!!

  6. merci pour ton retour, un conseil, si je me permets, insère aussi la liste des blogs qui participent, ça montrera à tout le monde que tu n’es pas la seule à te mobiliser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *