malise
27 janvier 2013
La blogosphère change ? Tant mieux, parce que les lecteurs aussi!

C’est un phénomène relativement étrange que de se sentir étranger à quelque chose, et d’avoir pourtant tout un tas d’avis dessus… Non ? C’est courant ? Ah bon, mince, je ne suis qu’un mouton alors ?!

Laissez-moi vous expliquer…

Avant d’ouvrir mon modeste blog et de venir y poser ma prose quasi quotidiennement (enfin presque, pas les week-ends, j’ai garderie!), j’étais une grande lectrice de blogs. Je dis j’étais, mais en réalité je le suis toujours. Un peu moins, certes, parce qu’écrire me prend mine de rien pas mal de temps, mais j’essaie de continuer à suivre tous les blogs que je lis depuis des années (8 ans et des cacahuètes, ça nous rajeunit pas tout ça ma bonne dame!), et tous ceux que je découvre grâce à Hellocoton.

Avant, j’étais ce qu’on appelle communément une lectrice de l’ombre. Mais une vraie, hein, de celles qui ne laissent aucun commentaire parce qu’elles n’en voient pas et surtout n’en comprennent pas l’intérêt. Avant, si j’aimais me balader sur les blogs, c’était surtout parce que j’appréciais les récits que je pouvais y trouver, les jolies histoires du quotidien, savamment contées, agrémentées de belles photos de famille. Je lisais essentiellement les blogs catégorisés comme « blogs de Mamans », et même si je n’étais pas Maman moi-même, j’éprouvais un réel plaisir à vivre en quelque sorte ces vies par procuration. A suivre les grossesses, puis les naissances. A me délecter des bons mots liés à cette formidable aventure qu’est la parentalité. Pour moi, le look du blog importait peu, et je ne m’imaginais même pas que cela pouvait avoir une importance. Seule la plume comptait, et à la rigueur les photos mais qui étaient la plupart du temps des photos personnelles.

Il y avait peut-être des débats houleux sur des sujets bien précis, je ne le savais pas. Il y avait des blogueuses plus reconnues que d’autres, celles que l’on nomme aujourd’hui les e-fluents, et qui faisaient bien entendu partie de ma liste, mais et alors ? Ce monde là était tellement loin du mien et me paraissait tellement abstrait que cela ne modifiait en rien mes habitudes de lecture. Il y avait peut-être plus, beaucoup plus, de billets sponsorisés, de tests de produits, de concours, de lots à gagner, de participations actives. Je m’en rendais bien compte, mais comme je ne venais pas sur les blogs pour cela, je refermais vite la page en question et passais à autre chose.

Avant, la blogosphère, c’était quoi ? Un concept ? Une communauté ? Une réunion virtuelle de personnes faisant la même chose, à savoir raconter leur vie sur internet ? Une secte ?

Honnêtement, je ne saurais pas vous dire ce qu’était la blogosphère avant. Peut-être tout ça à la fois ? Ce qui est sûr, c’est qu’elle était bien plus petite qu’elle ne l’est aujourd’hui, qu’il y avait très peu de blogs, et que la plupart des blogrolls donnaient toutes les mêmes liens. Un microcosme, en quelque sorte, fait de personnalités et de sensibilités diverses, ayant un objectif commun : partager.

Et aujourd’hui, qu’en est-il ?

Aujourd’hui, la blogosphère est toujours cette espèce de concept qui me paraît toujours aussi abstrait (mais qui ne l’est peut-être pas, expliquez-moi), sauf qu’elle regroupe des milliers de blogs. Des dizaines de milliers certainement, peut-être même plus…

http://www.sciencesslsc.fr/cours/imgintro/intro31.jpg

Maintenant que j’ai moi aussi un blog, j’ai enfin compris l’intérêt des commentaires, mais je n’en reste pas moins perplexe face aux articles que je peux lire sur comment la blogosphère c’était mieux avant, sur comment elle a trop changé, et sur comment c’est devenu n’importe quoi…

Well, well, well…

Je ne sais pas si la blogosphère a changé. Les premiers blogs ont subi des mutations, l’apparence est devenu importante. Apparemment, la concurrence fait rage. Je lis que certains blogs qui connaissent du succès se font descendre, que les blogueuses/blogueurs peuvent subir un acharnement. Je lis que certains lecteurs se défoulent, et ne commentent que pour déverser leur fiel.

Si c’est vrai, c’est du grand n’importe quoi, et je suis contente de ne pas être sur les réseaux sociaux s’ils ne servent qu’à cela!

Je ne sais pas si la blogosphère a changé, parce que je ne sais pas ce qu’est la blogosphère. Tout ce que je vois aujourd’hui, de ma toute petite fenêtre de mon tout petit blog de province (oui, vous savez, ce truc où il ne se passe rien, à l’extérieur de Paris …), c’est que tout un chacun a l’opportunité de se faire plaisir, de raconter tout et n’importe quoi, tout en ayant la chance de le partager. Comme avant, en fait… Qu’au-delà de cette idée de « blogosphère », qui ne concerne bien que quelques un(e)s parmi nous, il y a une vraie possibilité de contacts chaleureux, de rencontres, d’affinités partagées. Qu’avoir un blog, c’est peut-être raconter sa vie, mais c’est surtout s’ouvrir aux autres. Que si on souffre, et que l’on n’arrive pas à le dire dans la vraie
vie, certaines personnes sont là virtuellement pour nous aider, ou pour nous dire qu’elles aussi sont dans le même cas. Se sentir moins seul, dans cette société faite d’individualisme et de perfectionnisme, cela n’a pas de prix. Et quand on est heureux, n’est-il pas normal d’avoir envie d’en faire profiter les autres ?

Quand je lis des blogueuses qui ont commencé avec un blog de Maman critiquer le fait qu’il y ait encore et toujours des billets traitant de la grossesse, de l’allaitement ou du lait maternisé, de la péridurale ou non, je vois bien qu’elles ont évolué et sont passées à autre chose. Mais se rendent-elles compte qu’il y a encore et qu’il y aura toujours de nouvelles lectrices, de nouvelles futures ou déjà jeunes Mamans, qui seront contentes de lire quelque chose sur le sujet, sans être obligées d’aller chercher dans les archives des anciennes blogueuses dont les petits sont devenus ados ?

La blogosphère change. Elle grandit, elle se transforme. Il y en a pour tous les goûts, pour toutes les envies, pour tous les talents (et que de talents, c’est incroyable!). La blogosphère s’adapte, et tant mieux, parce que les lecteurs changent aussi. Prenez mon exemple. Moi, qui ai un blog de Maman, je ne vais plus que très peu sur les blogs de Mamans (sauf ceux des copines, parce que ouais, je peux le dire, j’ai des copines virtuelles qui sont vraiment super, et que cela ne signifie pas que je n’ai pas d’amies dans ma vraie vie, bref, c’est un autre sujet…). En devenant Maman à mon tour, je me suis rendue compte que les blogs que je lisais jusque là ne présentaient qu’une version édulcorée des choses, une version très soft de la maternité, une version « ouh là là, je suis fatiguée », mais sans les cernes, vous voyez ? Cette vision-là ne me convenait plus, je suis passée à autre chose, tout comme je le fais lorsqu’il y a un billet sponso.

La blogosphère, en définitive, n’est pour moi qu’une idée qui ne concerne que quelques un(e)s, celles et ceux qui sont reconnus, qui ont du succès, qui sont suivis par des milliers de lecteurs.
Elle est très loin de représenter la majorité, et donc très loin de refléter la réalité. J’écris un blog, je sais que je fais partie d’une communauté, mais celle-ci est tellement large qu’elle ne
peut pas être décrite, ni classée. Elle est faite pour convenir à toute personne qui s’en imprègne, auteur ou lecteur, et c’est en ça qu’elle est spécifique et particulière.

La blogosphère change, et c’est loin d’être dommage. Longue vie à la blogosphère, quelle qu’elle soit!

Cet article a été écrit pour le blogzine So Busy Girls.

Article

Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Il était une fois un blog »

9 réponses à “La blogosphère change ? Tant mieux, parce que les lecteurs aussi!”

  1. stephix dit :

    j’aime bcp cet article! Moi je suis une « nouvelle » par rapport à toi, et je me rends compte des choses que tu dis. Les vieilles blogueuses blasées, et les nouvelles en recherche d’infos ou dans le
    monde de la découverte de la maternité. Il en faut pour tout le monde et c’est bien. Selon moi, trop de billets sponso. S’il y’avait une critique ce serait celle-là. Si on pouvait revenir au
    concept de « journal intime public » ce serait plus sympa. Mais bon. Il m’arrive aussi d’en écrire pour gagner des sous car j’en ai vraiment besoin, ce n’est pas du superflu, alors je ne vais pas
    trop critiquer ça non plus! Longue vie à la blogo! Bisou

  2. mon-nid dit :

    Moi aussi, j’aime bien ton article. En gros, je ne sais pas comment c’était avant, mais j’aime bien comment c’est maintenant…

  3. Ptisa dit :

    comme tu dis il y en a pour tous les goûts et les lecteurs se promènent et s’attachent, ou non, à une personnalité. Cette histoire d’édulcorant, je l’ai trouvée aussi, mais j’ai aussi trouvé sur la
    blogo des maman qui « souffrent » comme moi (nous !). Il faut se reconnaître un minimum dans les blogs pour les suivre, la famille où tout est parfait n’est pas crédible. Il faut aussi accepter que
    les com’ soient critiques (de toute façon une bloggeuse qui ne t’aime ne reviendra) parce que c’est comme ça qu’on fait une conversation. souvent quand on dit en com’ qu’on n’est pas d’accord, il
    n’y a pas de réponse. Et quand on dit c’est génial, là on a des merci (j’ai vu un com’ un jour sur un blog c’était : « tu es vraiment parfaite » mais qui peut écrire un truc pareil, j’aurais du noter
    le nom mdr). Sur FB j’ai eu une drôle d’expérience récemment, avec la page de la bloggeuse qui reprend le contenu de son blog à peu de chose près : elle a averti qu’elle allait rendre sa page +
    confidentielle et a viré du monde (dont moi): pourquoi accepter 500 amis qui n’en sont pas? vaste sujet quoi !!

  4. ouiiii moi aussi avant d’avoir mon blog, je lisais les blogs mais je ne laissais pas de commentaires… depuis, j’ai changé 😉

  5. Ptisa dit :

    oui en effet, FB c’est de l’instantané, on regarde ce qui vient de se passer chez les autres, on ne va pas regarder ce qui s’est passé la semaine dernière, alors qu’un blog c’est un vrai journal.
    D’ailleurs, moi, ça me sert à me souvenir tout ce que j’ai fait dans l’année, des fois j’aimerais bien pouvoir l’imprimer !! En tout cas merci pour tes réponses personnalisées et consistantes !! 😉
    t’es fière là, ça va ?? mdr bonne journée !!

  6. chouf dit :

    Mais que c’est joliment écrit!
    En fait la blogosphère c’est les gens tout autour de toi, dans ton quotidient.
    Et ces gens là, les vrais, tu leur craches pas dessus s’ils s’habillent pas pareil que toi, votent pas comme toi, ou même si tu les entends dire des trucs que tu considèrent comme horribles?
    Ben la blogosphère c’est pareil.
    Moi j’y fouine, j’y sous-marine, j’y commente, et parfois j’y suis pas d’accord. Mais pas du tout en plus. Et bien je passe mon chemin.
    Mais certaines personnes (comme dans la vrai vie) aiment alimenter des conflits ou bien juste dire des méchancetés, c’est ainsi.
    En plus un blog c’est très perso, même si tu dis des trucs que tu dirais pê pas à tes amis, mais quand même c’est ton espace à toi, alors y venir foutre la merde pour moi c’est un peu comme si qqun
    rentrait chez moi pour me dire que j’étais conne! 🙂
    Mais bon j’ai franchement été épargnée et finalement ils sont pas nombreux les méchants je trouve non?

  7. Etteilla dit :

    Perso je n’ai pas pu la voir évoluer vu que je ne la fréquente que depuis un an et demi! Du coup, je regrette, j’aurais bien voulu la vivre à ses débuts!

  8. Aizen dit :

    Tu as une façon très apaisante d’écrire. ça m’a fait comme voyager dans le temps.

    Me concernant, je ne lis pas de blogs de maman, je navigue sur la blogosphère depuis 2006 en tant que lectrice et comme blogueuse depuis 2009, mais comme tu dis, les choses changent, d’autres blogs
    naissent, certains blogs ferment, d’autres que je ne lis plus, de nouveaux que je suis…bref, c’est un peu comme le cycle de la vie, ça va et ça vient, mais toujours avec autant de plaisir.

    J’ai aimé te lire; les blogueuses capables de relativiser ce font rares aussi. J’espère que tu auras encore pleins de jolies choses à vivre par le biais de ton blog : des partages, des rencontres,
    des coups de coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *