malise
22 février 2013
La fin du congé parental : la mobilisation, c’est maintenant!

Rappelez-vous : le 14 janvier dernier, la blogosphère s’est mobilisée une première fois pour exprimer un « NON » massif au projet de réforme du congé parental tel qu’il se présente aujourd’hui.

Nous ne comptons pas en rester là.

SIGNER LA PETITION

LIKER la page FACEBOOK

Le 8 mars prochain, Najat Vallaud Belkacem, Ministre des Droits de la Femme, va déposer un projet de loi concernant le congé parental. Ce dernier n’existera plus tel qu’il est aujourd’hui.

Pour résumer mon premier article à ce sujet, voici comment se présente un congé parental actuellement :
– Il est possible de mettre entre parenthèse sa carrière jusqu’au 3ème anniversaire de son enfant;
– Pour le premier enfant, les six premiers mois sont rémunérés;
– Pour le second, la personne du couple qui prend le CP aura 566 euros (plus127 euros d’allocation, soit 693 euros)  par mois jusqu’au 3ème anniversaire de l’enfant;
– Pour le 3ème enfant, le parent a le choix entre prendre une année mieux rémunérée, aux alentours de 800 euros par mois, ou prendre les trois ans.

Avec le projet de loi, fini les trois ans.  Fini le choix. Comment trouver un juste partage entre le Père et la Mère ? Quel est l’avenir du travail à temps partiel, alors que la plupart des Mamans ont de nos jours une activité à 80%.

Aujourd’hui, un congé parental peut durer au choix  six mois, un an, ou trois ans. Il peut être partagé entre la Mère et le Père. Il est possible de reprendre son travail à temps plein, ou à temps partiel à condition de parvenir à un accord à propos des modalités avec son employeur.

La rémunération dont j’ai parlé plus haut est souvent mise en cause, car jugée trop faible. C’est vrai. Mais tout le monde n’a pas forcément les moyens de payer une assistante maternelle. Et encore faut-il réussir à trouver un mode de garde, alors qu’il est notoire qu’il y a une pénurie de crèches en France (dans les grandes villes, mais aussi dans les petites qui du coup se regroupent entre elles, ce qui crée encore moins de places pour les habitants concernés).

Demain il est prévu que la rémunération soit meilleure, certes. Mais elle dépendra en réalité du salaire perçu en activité (en prévision, 60% du salaire brut), donc les personnes à faibles revenus seront pénalisées.

Demain le congé parental sera limité à un an.

Demain le Papa devra obligatoirement prendre six mois, qui ne seront normalement pas transmissibles à la Maman. Pourquoi ? Pour qu’il n’y ait pas de discrimination …

Il y a cependant un certain nombre de questions auxquelles le projet de loi ne répond pas :
– Comment va-t-on trouver un mode de garde correct, qui rentre dans nos frais ?
– Comment va-t-on gérer le partage des tâches dans le couple ?
– Comment cela va se passer si le Papa a le plus gros salaire ?
– Comment fera-t-on si le Papa refuse ce congé parental ?
– Comment cela va-t-il se passer pour les allaitantes ?
– Y aura-t-il création de places en crèches ?
– Comment feront les parents de jumeaux ?
– Comment feront les parents de plusieurs enfants en bas âge ?

Des questions comme celles-là, il y en a des milliers. Une réforme oui, mais pas au dépens de notre liberté de choisir! Pas au dépens de notre droit à la maternité, à la garde de nos enfants en leur début de vie …

Pourquoi ne pas laisser le choix entre prendre une année mieux rémunérée comme le propose le projet, ou trois ans rémunérés de la même manière comme le congé parental actuel ?

Il faut se faire entendre AUJOURD’HUI avant qu’il ne soit trop tard. Quand la loi sera passée, on ne pourra plus rien faire. C’est ENSEMBLE que nous y arriverons.

Pour cela, il faut en parler autour de nous. Il faut faire tourner ce billet dans les réseaux sociaux : Facebook, Hellocoton, Twitter. Il faut l’envoyer à nos contacts MSN / Skype. Leur demander de nous rejoindre, de
SIGNER LA PETITION
, de LIKER la page FACEBOOK.

Si chacun le passe à au moins cinq de ses contacts, cela fera une chaîne!

L’UNION FAIT LA FORCE, ET ENSEMBLE NOUS ALLONS NOUS FAIRE ENTENDRE.

Nous sommes responsable de l’avenir du congé parental, pour nous, nos proches, et nos enfants.

A vous, maintenant. Faites-vous entendre! 

Congé parental
Les participants :

Allegories
Babidji
Edenlly
Bubulle
Bénédicte
Eugenie en librairie
Stormy mummy
Sylvia maman elfe et son etoile
Porter en douceur
Papacube
Niouzmom
Maman demenage
Maman café addict
Lallawaffa
La tribu de Juju
Londres pour les enfants
Kikekoidonc
Journal psychomotricienne

 Je suis papa
Chez vanessa, remi, hugo sarah, quentin
Epicetout
Chagribouille
Cat à strophes

Mme Faust
Chouchkette

Petits Diables

Jules et Moa

29 novembre

Les sorcières au clair d’étoile

Magali

Maman poussinou

Métissage et Papotages

Papa Blogueur

Wondermomes

Maman pipelette

Valerie

Supamam

Blog de mère

Maman Nanou

Nadine

Working Mom

MamzelleA

Milie C’est quoi ce bruit

Maman Bobo

Mère pas parfaite

AdventureMOm

Maman trouvetou

Julie Chroniqueuse

Maman Anonyme

Chez Titi

La petite tribu du 01
Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Il était une fois un blog »

4 réponses à “La fin du congé parental : la mobilisation, c’est maintenant!”

  1. Ptisa dit :

    je n’ai rien suivi de cette réforme, je viens juste de rejoindre le groupe sur FB mais je pense que tu prends des raccourcis … j’ai du mal à m’y intéresser parce que moi je ne voulais pas prendre
    de congé parental, c’est ma nounou qui ne voulais pas travailler 5 jours par semaine, résultat j’ai 1 jours de congé parental par semaine, je perd 400 € de salaire alors que la payer 1 jour de plus
    m’aurait coûté 150 €, je parle pas des allocs parce que tout cumulé y compris le crédit d’impôt j’y suis quand même de ma poche. (sinon, si on prend les 566 € actuels ils représentent 60% d’un
    salaire de 943 € donc c’est moins le SMIC qui, si mes renseignements sont bons est à 1121 € la réforme est donc meilleure)

  2. mamandoudouce dit :

    Comment faire pour y participer?

  3. Je veux aller signer la pétition. Que dois-je faire?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *