malise
2 avril 2013
Les vacances, c’est quand même plus ce que c’était!

Quand Loulou avait deux mois, même pas peur, on est partis au bord d’un lac, à environ 200 kilomètres de chez nous. Mon Amoureux voulait faire de la planche, il en a fait … deux heures. Au bout de quatre jours de hurlements non-stop à cause des coliques, on a rebroussé chemin. Dépités qu’on était.

Nausac

Je sais, on ne le dirait pas sur la photo!

Dépités, mais pas découragés.

Quand Loulou avait trois mois, on est partis dans le sud-ouest en camping-car. Ouais, on est comme ça nous! Enfin, on était.

Le camping-car avant, c’était pour nous poser sans façon au bord du Lac du Salagou et boire l’apéro les pieds dans l’eau au soleil couchant. Ou pour aller explorer le Lubéron, découvrir de nouveaux villages tous les jours, ou nous attarder dans les coins qui nous charmaient. Ou encore pour aller assister au mariage de copains en Bretagne, et longer la côte le nez dans les embruns.

Cet été-là, nous avons fait un aller-retour express. Dormir sur des parkings exposés au soleil du mois d’août avec un nourrisson, ça le fait pas trop. Aller faire un saut dans les vagues à tour de rôle pendant que l’autre gère un bébé en pleine crise, ça le fait pas trop.

Sud-ouest

Ah ben tiens, là non plus dis-donc!!!

On s’est dit qu’il était trop petit, mais que l’année d’après ça serait vraiment top!

Alors quand Loulou a eu quatorze mois, on a repris le camping-car, et on est partis dans l’Aveyron. Là, ça a commencé à être bien. Sauf qu’il faisait froid, que Loulou n’était pas assez habillé, qu’il dormait mal, se réveillait tôt, commençait à marcher et se traînait à quatre pattes dans la terre. Sauf qu’on était fatigués, qu’on ne faisait rien à part le gérer, qu’on se couchait tout juste après lui parce qu’il n’y avait rien d’autre à faire. On a fait du vélo, on a pataugé un peu, mais surtout on n’avait pas l’impression d’être en vacances. Ailleurs oui, c’est sûr, mais pas
en vacances. Pourtant, on n’a pas baissé les bras, et on a filé sous me soleil du Salagou, mais dans un camping … Et oui, le camping-car à la sauvage avec un bébé, on oublie!

Salagou

Canaillou …

Il ne dort pas, mais qu’est-ce qu’il se marre!

Ensuite Loulette s’est pointée, alors on a vendu le camping-car.

On est partis à la montagne quand j’étais enceinte, deux fois quelques jours. On est revenus épuisés, énervés de n’avoir pas réussi à nous détendre. Un enfant qui se réveille tôt et qui sieste peu, ça ne vous gagne pas vraiment.

Nos premières vacances à quatre, c’était en septembre dans le sud. La Puce n’avait même pas deux mois. C’était bien. Il faisait beau, il faisait chaud. Trop chaud. Elle passait son temps à téter.
Il fallait jongler avec les siestes, les heures de pointe à la piscine (oui, même en septembre). On se relayait pour promener la poussette dans tout le camping, mais rien ne la calmait. L’écharpe non plus ne marchait pas. Les nuits étaient courtes, agitées. Les journées loooongues, dédiées aux enfants. Normal.

1ères vacances à 4

Là, il va la croquer en fait!

Après, il y a eu la semaine à la montagne avec des copains, mes best vacances post enfants ever, mais pas pour mon Amoureux qui avait mal au dos et qui a fait le baby-sitter toute la semaine.
D’où mes best vacances à moi!

babybjorn.jpg

Je ne veux pas de commentaires à propos du porte-bébé,les enfants ont tous les deux tellement aimé ce mode de portage qu’ils piaffaient d’impatience quand on le sortait.

Sinon là vous avez vu, j’avais encore le temps de me peindre les ongles!

Je ne vous parle pas de notre parenthèse Punta-Cana, je ne veux pas vous faire baver … Mais quand même, le baby-club, c’est une sacrée invention!!!!

Punta-Cana-Mai-2012-3377

Ah si, finalement je vous en parle …

L’été dernier, si vous me suivez vous savez. En résumé, on est partis, il a plu, on est revenus. Et on a squatté chez mes Beaux-Parents. Et là, je peux pas dire le contraire, c’était vraiment top! Ils ont une piscine, on en a bien profité. Loulou se levait tout seul et nous laissait dormir un peu le matin (jusqu’à 8 heures, quelle mansuétude!), et il faisait même de vraies siestes de plus d’une heure! J’avais même recommencé à courir, et mon Amoureux à faire du VTT.

Nature-4145

Vue de la piscine …

Et dernièrement, il y a eu notre semaine de ski avec Papi et Mamie. Je vous l’avoue, j’avais placé la barre très haut. En gros, je suis partie toute pleine d’illusions. Et le retour à la réalité m’a fait très, très mal!

Il y a eu une Loulette qui n’acceptait pas que je la laisse, et qui pleurait à grosses larmes dès que je m’éloignais d’un mètre. Et ce n’était pas des crises qui cessent dès que la porte se ferme hein. C’était de vraies grosses crises à déchirer le coeur.

Il y a eu un Loulou qui a bien compris qui les règles sont différentes avec Mamie, qui en joué plus que de raison. Et une Mamie qui elle pour le coup n’a pas joué le jeu.

Il y a eu une Loulette qui nous a empêché de dormir pendant sept nuits. A pleurer, chanter, s’amuser, vomir aussi hélas, mais à surtout éviter de fermer les yeux trop longtemps. Il faut dire qu’on était dans la même chambre, ça n’arrange rien. Mais le problème c’est qu’elle a continué au retour. J’ai repris le boulot avec des nuits de moins de trois heures en bandoulière, je crois que je suis définitivement fichue!

Il y a eu un Loulou qui s’est mis en tête qu’on ne l’aimait plus parce qu’il avait l’impression qu’on l’abandonnait en le laissant avec ses grands-parents, et parce qu’on le laissait chez les Piou-Pious alors qu’il nous disait qu’il ne voulait pas y aller. Mais comme il était toujours super content quand on le récupérait, on a insisté. Et il nous l’a fait payer. Encore aujourd’hui, d’ailleurs …

Il y a eu le mauvais temps, et ma Belle-Mère qui était moyennement contente le seul jour où il a vraiment fait beau et qu’on lui a demandé de garder les enfants. Alors que c’était quand même un peu le deal au départ!

Il y a eu des journées à gérer les enfants alors que je pensais que ma Belle-Mère m’aiderait un peu, des soirées à ne pas se poser et à commencer mon repas alors que mon Beau-Père commençait déjà à débarrasser la table.

Il y a eu des cernes, des yeux qui se ferment tout seuls, des « j’en peux plus », des « j’en ai marre », des cris.

Il y a eu mon Beau-Père, Papi stressé de la vie qui stressait tout le monde à tout vouloir faire trop vite.

Il n’y a pas eu de repos, de moments de tranquillité, de pauses.

Beaufort1

Temps … magnifique!

Beaufort2

Loulette collante!

Beaufort3

Loulou traumatisé!

Il y a eu une semaine qui a cassé notre équilibre, que je n’arrive plus à retrouver.

Je sais que je ne devrais pas me plaindre, j’ai la chance d’être partie en vacances.

Mais, sincèrement, franchement, les vacances, c’était quand on n’avait pas d’enfants. C’était quand on était libres et qu’on ne s’occupait que de nous. C’était quand on était égoïstes, peut-être, quand on était moins heureux, certainement.

Mais qu’est-ce que c’était bien!

Tahiti3

Snif …

P.S. : Désolée pour ce post fleuve (encore). C’est que j’en avais, des choses à raconter!!!

Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

16 réponses à “Les vacances, c’est quand même plus ce que c’était!”

  1. oh ben dis donc, j’espère que ça va s’arranger, ils n’aiment pas ne pas être chez eux on dirait 🙁

  2. Ptisa dit :

    disons que tant qu’on est « avec » les enfants, les vacances ça n’existe plus … Nous sommes allés au bassin d’Arcachon en mai 2012, Nelly 3 mois, Vio 3 ans et demi, ben on suivait le rythme des
    enfants, on partait se promener tôt le matin, on rentrait au mobil-home pour manger + la sieste et on repartait 2h l’après-midi, juste de la promenade et des arrêts pour boire ou manger. Et la
    promenade sur le Bassin. Fatigant mais on n’a rien raté parce qu’on c’est mis à leur rythme.

  3. mamandoudouce dit :

    Ohlala, je ne sais pas quoi te dire! C’est dur de lire tout ça. Je suis désolée que tes dernières vacances se soient passées ainsi. J’espère que tu pourras avoir très vite de grands moments de
    repos et pourquoi pas des « vraies vacances ».
    Nos premières vacances avec enfant, ma fille avait 5 mois. Tout s’est très bien passé et c’est tous les ans comme ça à 1 ou 2 petits détails près. Je prends conscience de notre chance!
    Je t’envoie de gros bisous

  4. Oui, c’est vrai que c’est vraiment plus les mêmes vacances avec les enfants… En plus, là le cumul des enfants pas contents/pots de colle, des beaux-parents stressants/ne jouant pas le jeu et du
    temps moyen, on aurait tous pêté les plombs à la place ! Je ne vois qu’une solution pour la prochaine fois : un club enfant super cool pour que ton loulou soit heureux d’y aller 😉

    Bon courage pour remonter la pente, j’imagine vraiment ta déception et ta frustration. Des bisous !

  5. coucoumaman dit :

    Non mais n’importe quoi hein…pourquoi vous êtes parti avec tes beaux parents? C’était cramé d’avance!
    La prochaine fois, partez avec nous! Dadou ira skier avec vous et moi je ferai ma chochotte en restant à la maison avec les mouflets!
    Youhou, suis trop sympa!
    🙂

  6. Mais si c’st bien les vacances… mais entre vous… je suis d’accord avec Ali. Après je suis aussi d’accord sur le fait qu’on ne peut pas faire la même chose qu’avant avec des enfants en bas
    âge… la raison pour laquelle nous voulons nos 4 enfants d’âge rapproché. Comme ça, dans quelques année: hop tout le monde dans space moutain en même temps, à nous les rando de 20 km, les parcours
    dans les arbres etc etc!

  7. Angeso dit :

    Courage ma belle, encore quelques années de galère et pis Loulou et Loulette vont grandir et tu seras contente de partager de supers moments avec eux en vacances. Pour moi, le bon âge pour partager
    de bons moments de vacances avec mon pin’s c’est maintenant et c’est super sympa.

  8. pauline k dit :

    Je suis tout-à-fait d’accord, les vraies vacances c’était avant. Mais ne t’inquiètes pas, ça va revenir… et dans pas si longtemps que ça. Dans quelques années, on ira dans des clubs de vacances,
    ils se feront pleins de copains et tu ne les verras pas de la journée.
    Moi j’ai carrément laissé tomber de partir loin ou en avion. On l’a fait, on ne le fera plus.
    Nous ce qu’on fait depuis deux ans, c’est partir à la mer du nord (à 1h de route de chez nous) avec un couple ou deux qui a des enfants du même âge. Ils jouent ensemble… Et on a les soirées pour
    décompresser entre adultes :)!

  9. lili dit :

    et mais c’est quoi ce porte bébé??? non je déconne!!
    Ici aussi l’an passé deuz 3 mois, prems 4ans, hop en corse!!
    Je te raconte pas les deux premiers jours avec les deux qui ont chopé le rhume dans le bateau… rhaaaa, j’ai cru que j’allais mourir, j’envisageais même de rentrer en avion!! lol ! Puis on s’est
    posé… on apris le temps au rythme des enfants, de leurs siestes. On s’est dit, si on fait rien d’extravagant, ce n’est pas grave. On s’est laissé vivre et on a accepté qu’on ne pourrait pas faire
    les routards comme avant.
    Ben figure toi que quand on se fait une raison, on se régale!!
    allez les prochaines seront meilleurs 🙂

  10. yeude dit :

    Aie… On va tenter les premières vacances avec bébé d’ici peu, du coup là tout de suite, j’ai un peu peur…

  11. minouchkaïa dit :

    brrr..pas cool tout ça. Bon, lâche un peu de lest sur ton blog et tout le reste, et prends le temps de te ressourcer un peu. Après une semaine de repos, je me dis que les « vacances » sur le temps
    soclaire, c’est-à-dire hors vacances scolaires justement, c’est une idée à creuser…l’an prochain, laisse les carrément aux BP et partez tous les 2 sans complexe. Ce n’est pas facile de changer
    (se donner du temps à soi, décrocher de la toile, tellement addictive etc..) Mais ça vaut le coup d’essayer. bonne chance et bon courage (et n’oublie pas qu’on peut aussi communiquer par MP ;-))

  12. edith dit :

    dur dur! c’est vrai que ce ne sont plus les mêmes vacances, même quand ça se passe relativement bien (à qlq détails pres)…avec enfants /sans enfants. Nous, notre regret avec mon mari, c’est de ne
    pas en avoir plus profité avant! (études, peu de moyens financiers puis les enfants sont venus rapidement avec l’entrée dans la vie active…). On se dit qu’on en profitera plus tard! Tes enfants
    vont grandir et faciliter les futurs loisirs et vacances (bon c’est sans compter sur la crise d’adolescence et préadolescence qui prendront le relai, pfff) Bon courage pour récupérer un équilibre
    salvateur!

  13. Rondinette dit :

    Allez, il suffit d’attendre quelques années… euh… 15 ans? 🙂 et là tu pourras respirer durant les vacances! Crois-en une vieille de bientôt 50 ans:)

  14. coucoumaman dit :

    Ah t’es chiante hein…t’as cru que j’allais pas parler de tes gros nénés hein?
    on voit encore un bout de toi, jvais faire du découpage et je t’aurai tout en entier un jour!
    🙂
    Dis le que t’as mis cette photo rien que pour moi, dis le!!

  15. A la mère si dit :

    Moi je plussoie le commentaire d’Ali, avec les BP c’était cramé d’avance ! Moi aussi chuis partante pour le baby-sitting de tout les p’tits pendant que vous skiez, parce que moi j’aime pô ça le
    ski…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *