malise
7 mai 2013
Ecole et crèche à la campagne : l’impossible casse-tête!

Tu le sais, depuis fin décembre nous avons déménagé dans un patelin. Un joli patelin certes, mais un patelin quand même. Et comme je n’en parle pas très souvent, je me suis dit ce matin : « Tiens, et si je leur proposais un vis ma vie à la campagne, ça pourrait être sympa comme sujet de post, non !? »

Ah non ?

Vraiment ?

Bon. Je vais pas t’obliger alors (je te comprends), mais par contre si tu pouvais me lire ça me soulagerait. Parce que là vois-tu, j’en ai un peu gros sur la pomponette. Oui oui, parfaitement! Le pompon, je l’ai déjà eu. Maintenant, c’est la pomponette!

Je t’explique.

Tu me connais un peu, je ne sais pas trop quoi faire de ma vie. Je m’ennuie grave en fait, entre mes deux loupiots, mon Amoureux, mon boulot, mes trajets, mon blog à alimenter, les autres blogs à lire et à commenter, les poules (ah ben ça non, l’Amoureux n’est pas d’accord)(pour l’instant), mon Père qui ne sait plus se servir d’un téléphone (sauf pour m’appeler MOI pour que j’appelle à sa place) …

Et là, je suis en train d’expérimenter un nouveau sport très en vogue dans les campagnes : courir après les Directrices d’école ou de crèche. C’est tout nouveau pour moi. J’ai l’habitude de la chasse aux Assistantes Maternelles, de la traque aux horaires d’ouverture des mairies, mais les Directrices sus-nommées, non, je ne connaissais pas …

Les recherches de mode de garde et moi, les inscriptions à l’école et moi, ce sont de grandes histoires de désamour. D’ailleurs, si tu veux me permettre de me soulager ET me faire plaisir, tu peux aller lire mes histoires si tu ne les connais pas déjà (, , et ). Moi j’ai pas le courage là, ça me rappelle trop de mauvais souvenirs. C’était donc tout ça, le pompon!

Bref, je pensais en avoir enfin fini avec ces parcours du combattant … Naïve je suis, naïve je resterai!

Quand nous avons trouvé notre nouveau chez nous en septembre dernier, la question de l’école et du mode de garde pour les enfants a bien entendu été notre premier souci. Nous voulions être sûrs que Loulou pourrait entrer à l’école de la commune en janvier, ce qui nous a été rapidement confirmé par la Directrice jointe après seulement quelques appels. Dans le même temps, Ô joie, nous apprenions qu’une crèche était sur le point d’ouvrir ses portes. J’ai donc rapidement fait le nécessaire pour remplir un dossier de pré-inscription pour la Puce, pour une rentrée en début d’année.

Pourtant, après quelques temps de réflexion, nous avons pris la décision de ne changer nos enfants d’environnement qu’à la fin de l’année scolaire, puisque cela nous était possible bien qu’un peu contraignant. J’ai donc recontacté la crèche, qui m’a assuré conserver mon dossier de pré-inscription, et m’a demandé de rappeler au printemps.

Je n’ai pas attendu, j’ai appelé en janvier. Plusieurs fois, la Référente n’étant là qu’un jour par semaine. Lorsque j’ai fini par la joindre, elle a ressorti mon dossier, m’a garanti qu’il n’y aurait pas de problème compte-tenu de l’ancienneté de ma demande, et m’a dit de rappeler en avril/mai pour finaliser l’inscription.

Lorsque j’ai rappelé, j’ai bien pris garde de le faire le jour où je la savais présente. On m’a répondu alors que la Référente avait changé, et que la nouvelle venait un autre jour. Super!
J’attends le jour dit, j’appelle, je lui explique tout l’historique qu’elle ne connaît pas. Et là voilà qui me répond que le fonctionnement de la crèche a changé, et que c’est désormais une commission qui prend les décisions d’inscriptions, quelle que soit l’antériorité des dossiers. Elle m’a dit que j’allais être rapidement informée, mais j’ai bien senti à son ton que c’était loin d’être gagné.

C’était il y a quinze jours. N’ayant aucune nouvelle de la commission, j’ai fini par rappeler ce matin, tout en sachant que le Référente ne serait pas là. La puer qui m’a répondu s’est très bien souvenue de moi (tu parles, ça doit faire 15 fois que je téléphone depuis janvier!), mais n’a pas pu me donner d’informations.

Elle a compati :

– « Ne vous inquiétez pas, je comprends, vous êtes une Maman alors vous avez peur! »

– « Mais non, ce n’est pas ça … Mais est-ce que vous vous comprenez qu’à cause de toute cette histoire mes enfants vont probablement RATER LEUR BAC ???? »

– « Oui bon d’accord. Au-revoir Madame! »

Non non, je ne suis pas excessive. Je suis lasse de tout ça … Parce qu’en gros il me reste 3 semaines pour pouvoir donner son préavis à ma Nounou actuelle. Et que je ne peux le faire que si j’ai la certitude d’avoir un mode de garde à côté de chez nous. Que je pourrais me mettre à chercher une Assistante Maternelle par ici, mais que si j’en trouve une, et que la crèche me rappelle par la suite en me disant que c’est bon, je devrais refuser la place et me griller ad vitam.

Pffff, mais que c’est compliqué!

Et par dessus se rajoute l’inscription à l’école. J’ai déjà appelé pas moins de 8 fois. Il y a eu les fois où la Directrice était en repos, les fois où elle était en classe, les fois où personne n’a répondu. Et encore, là je n’en suis qu’au stade de la prise de rendez-vous …

J’ai comme l’impression que je suis loin d’être rendue moi!

Alors c’est quoi la solution ? Je déscolarise mon gamin et je lui fais l’école à la maison ? J’arrête de travailler pour pouvoir les garder ? Je cherche sur une autre commune (et vogue ma galère!) ?

Non mais sérieux, c’est moi qui n’ai vraiment pas de chance, ou est-ce que c’est le lot de toutes les Mamans d’avoir du mal avec les modes de garde et autres inscriptions administratives ?

Voilà voilà. C’était le « vis ma vie de malise à la cambrousse ». J’espère que tu as aimé, et que tu me plains quand même un peu. Oui, surtout ça en fait!

Pour le prochain épisode, je vais essayer de changer la formule et de faire une « Parenthèse inattendue » avec la Directrice de l’école et la Référente de la crèche. J’aurais peut-être la chance d’avoir Frédéric Lopez en guest, histoire de mettre toutes les chances de mon côté.

En attendant, mon Amoureux, qui devait voir le Maire pour parler de notre jardin non constructible, en a profité pour lui en toucher deux mots. Et à son adjoint aussi. Et à la secrétaire aussi. Et aux autres personnes présentes. Qui ont tous été d’accord avec nous.

On n’a pas de place assurée, mais par contre aucun doute sur le fait que tout le village est au courant de nos petits problèmes …

Bienvenus à la campagne!

http://imalbum.aufeminin.com/album/D20050728/121207_XPVNHSWYH53X8UZEQ8HC3YDSICJQKV_ukf_schule_H110722_L.jpg

« Ta da da dam ta da dadadam… »

Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Logistique familiale »

12 réponses à “Ecole et crèche à la campagne : l’impossible casse-tête!”

  1. coucoumaman dit :

    Ma pauvre Caroline, j’espère que Charles obtiendra gain de cause! La prochaine fois faudra qu’il apporte son violon hein.

    Tut tut tu dut, tut tut tut…

  2. aaaah la vie à la campagne! j’en discutais je sais plus quand avec le géant, si on devait avoir un gosse ce serait juste pas possible de le faire garder vu nos horaires surtout.

  3. pauline k dit :

    Je te rassure en disant que c’est pareil à Bruxelles?! Je crois que j’aurais eu beaucoup de mal à garder mon calme au tel avec la 2e directrice… mais je comprends aussi pourquoi… galère galère!

  4. Soma dit :

    Je rentre sur Paris, enfin RP (92) et j’ai déjà peur du combat pour trouver un mode de garde pour mon bébé à naitre… et ma fille intègre la maternelle (sauf que je vais reprendre une vie
    pro).
    Bon, j’avoue tête ds le sable, en attendant le retour… Quitter un endroit (l’inde) c’est déjà compliqué… Arriver en France n’est pas des plus simples non plus !
    Courage, j’espère que ça va se débloquer pour toi !

  5. Déjà je suis désolée mais ta façon de raconter m’a fait rire. Oui je sais, spa drôle. Sorry. Sinon pour l’école, essaye de voir s’il n’y a pas une adresse mail sur le site de la mairie par exemple,
    moi ça m’a bien aidé. Sinon appelle tous les jours, tu finiras par tomber sur LE jour de la semaine où la directrice est déchargée de sa classe et théoriquement à son bureau … Bon courage en tous
    cas !

  6. Ptisa dit :

    mouais, en fait, fallait pas changer d’avis, quoi … bon courage. Pour l’inscription de Violette à l’école et les réunions c’est le papa qui s’y colle, je m’occupe de TOUT le reste (sauf du
    ménage, c’est lui aussi)

  7. Marie mon-nid dit :

    Oh la galère… C’est quoi, cette règle du jeu qui change en cours de route ??? Rappelle quand même, de temps en temps, pour la crèche… L’ancienneté de la demande doit quand même être prise en
    compte dans cette commission, non ? Surtout si c’est ce que l’on t’avait dit avant ! Il faut tenter le coup en le leur rappelant régulièrement…
    Bon courage !
    Sinon, pour l’école, normalement, c’est plus simple ! Suffit « juste » de joindre la directrice 😉 !

  8. LaFeeDuLac dit :

    Si tu veux mon avis, la crèche tu peux oublier. Ici j’ai rencontré la directrice pour un accueil occasionnel (1/2 journée par semaine) et j’ai très vite compris qu’il ne fallait pas trop y
    compter… Par contre il y’a plein d’ass mat et elles sont super sympa (moi je les vois de temps en temps au relais où j’emmène ma fille s’amuser).
    Et l’école c’est galère pour joindre la directrice parfois par e qu’elle est en classe mais c’est quand même génial les écoles de village !

  9. ah ah ah je ris jaune parce que oui quand on quitte Paris pour un bout de jardin, naissent plein d’autres casse-têtes…
    vis ma vie à la campagne…

  10. mamandoudouce dit :

    La galère! Pour l’école, normalement, il devrait y avoir une période d’inscription. Dans ma cambrousse, c’était début mai. Avant, il fallait passer par la directrice et cette année les futurs ont
    dû passer par la mairie. Essaies de voir avec le maire?
    Pour la crèche, je ne connais pas car ma fille a été gardé par une assistante maternelle (pas de crèche). Par contre, je ne suis pas surpris pour la commission. C’est l’écho que j’ai des parents
    qui veulent inscrire leurs enfants en crèche.
    En tout cas, j’espère que ça va vite se régulariser!

  11. oui moi aussi…
    Mais on a un jardin darladirladada 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *