malise
21 mai 2013
Failles spatio-temporelles

Nous nous réveillons tous les deux en sursaut alors que nous venions juste de réussir à nous endormir profondément.

Ce cri poussé si distinctement, ce « Maman! » qui déchire le silence de la nuit … Est-ce que c’est elle ? Est-ce que c’est lui ?

Loulette parle tellement bien à présent qu’il n’est pas rare que nous ne sachions pas auquel de nos deux enfants appartient cette voix qui appelle. Loulette ne pleure plus, mais elle revendique distinctement une présence, la mienne. Maman est requise sur le champ, impatiemment, douloureusement. Surtout que ce ne soit pas Papa, sinon les appels deviennent hurlements, ce n’est pas lui qui est attendu.

Je me fais violence pour me lever, m’habiller et grimper les marches le plus rapidement possible. Dès que j’ouvre sa porte, je la rassure en lui disant que je suis arrivée. Alors elle se retourne, elle qui était toute recroquevillée autour de son doudou, et me tend les bras.

– « Maman! »
– « Oui, je suis là ma Douce, tout va bien, je suis là … »

Commence alors notre routine de la nuit, celle instaurée depuis de longs mois maintenant, et dont elle semble de nouveau avoir besoin. Je la serre contre moi, sa petite tête se met à peser sur mon épaule, et ses bras entourent mon cou. Je lui murmure des phrases qui ne veulent rien dire, des mots d’amour qui lui sont réservés. Parfois je chantonne, alors elle lève la tête et me dit « Non Maman! ». Petite chipie. Qui fait semblant, qui veut juste que je sois là sans rien dire, et qui refuse que je m’exerce pour The Voice!

Je fais des allers-retours entre la cuisine et le salon, j’écoute sa respiration qui devient paisible. Je caresse ses cheveux, les enlève de son visage, ma sauvageonne. Je touche son front, son dos, ses mains, pour m’assurer qu’elle n’a ni trop chaud ni trop froid.

Puis je vais m’asseoir, son ventre toujours collé contre le mien, ses petites jambes autour de ma taille, et je commence à somnoler …

Parfois, je m’endors puis me réveille en sursaut, ne sachant plus où je suis ni avec lequel de mes petits bouts de nous. Parfois je laisse mes pensées vagabonder, et leur permet de m’entraîner aussi loin qu’elles le veulent.

Quand j’estime que le câlin a assez duré, quand je pense que ma Loulette est repartie dans de doux rêves, je remonte la coucher. Je lui explique, avant de la poser, que je vais la remettre dans son lit avec ses doudous, puis retourner dans le mien. Que la nuit n’est pas terminée, et que je serai là demain, pour elle, toujours.

Alors elle pleure, et je la reprends. Je vais m’installer dans son fauteuil, et nous voilà reparties pour un long moment l’une contre l’autre.

Jusqu’à ce qu’enfin elle accepte de rester dans son lit.

Je redescends, et je vais voir l’heure. Deux heures, parfois trois se sont écoulées depuis que je suis sortie de mon lit.

Il ne me reste plus que deux heures à dormir …

http://02.wir.skyrock.net/wir/v1/resize/?c=isi&im=%2F7433%2F79617433%2Fpics%2F3160169978_1_2_qkJOiGeQ.jpg&w=350

Et oui, les dents ont décide de mettre de nouveau nos nuits à mal. Ce n’est pas que je n’ai pas l’habitude des courtes nuits, mais là je vous avoue que le journée est difficile …

Heureusement, j’ai pu rattraper quelques heures de sommeil hier matin, et cette nuit mon Amoureux a réussi à l’amadouer pour qu’elle l’accepte au moins une fois. Et il a réussi à la coucher en dix minutes chrono … Pestouille!

Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Dormira ? Dormira pas ? »

9 réponses à “Failles spatio-temporelles”

  1. minouchkaïa dit :

    damned!you are back in the business, on dirait, et je t’envoie tout mon soutien (si tant est que lors de tes longues errances nocturnes, savoir que quelque part minouchkaïa te comprend et compatit
    puisse t’être d’une aide quelconque…). Comme nos 2 loutes se suivent de près, les premières nuits dans son lit de « grande » ont été un peu agitées aussi, et ici aussi une vaste rébellion contre la
    gigoteuse a eu raison de nous. Résultat: je ne peux m’empêcher de me lever 3 fois par nuit pour remettre la couette de ces miss…Courage!

  2. mamandoudouce dit :

    Que ça doit être difficile de si peu dormir. C’est un bon début que son papa ait pu s’en occuper. En 10minutes, il a fait fort 😉
    Moi, je me met avec elle dans son lit et je lui caresse la tête…

  3. Ptisa dit :

    elles arrivent tard les prémolaires chez toi … du dolodent sur la sucette ça pourrait marcher ? Ici on a donné du nifluril en suppo à Nelly pendant 3 jours, ça a bien marché aussi

  4. coucoumaman dit :

    Ah ben voilà! Ouf! Et puis tu sais bien que les vacances n’arrangeront rien…Ce ne sont pas des prémolaires! ce sont les pré-vacances! :-)bises ma Loulette!

  5. Oh non mais vous ne vous en sortirez jamais, je pense que le papa a trouvé une super technique, c’est quoi son secret?

  6. Ha pas cool :/
    heureusement on a inventé les siestes!

  7. pauline k dit :

    On est vraiment des copines de nuits courtes… Ma cocotte s’est réveillé à 1h30 cette nuit et s’est rendormie vers 4h… je suis aussi restée longtemps près d’elle. Mais chaque fois que je la
    reposais elle pleurait. Ce sont aussi les dents, elles percent toutes en même temps…

  8. Poppy dit :

    Pleins de bisous et de courage !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *