malise
13 juin 2013
Les mélodies des souvenirs

Tout a commencé par une odeur. Une effluve de parfum qui a fait remonter en moi un souvenir un peu oublié de ma vie de collégienne.

Ce n’est pas nouveau, et je suis sûre que c’est le cas pour beaucoup d’entre nous. Ces odeurs si particulières qui nous ramènent avec délice vers des moments privilégiés de notre vie, ou qui nous font penser aux personnes qui nous sont chères (ou qui l’ont été).

L’odeur de la mer, qui nous replonge dans nos vacances enfantines. Celle des épices, qui nous transporte en une seconde vers ces contrées visitées, dont il ne nous reste plus rien à part quelques réminiscences olfactives. Ce mélange d’eau de toilette et de sueur légère qui nous renvoie à certaines amours. L’odeur des viennoiseries, de la poussière, du cambouis parfois. Celle du sel sur la peau, du poulet grillé, et même du tabac froid. Celles des fleurs, et de la peau dorée au soleil.

Les odeurs sont infinies, et les souvenirs qui leur sont attachés, tout autant.

J’ai continué mon chemin, et je me suis aperçue que j’avais une une chanson en tête. Un slow, qui était celui de mes premières boums. La musique associée à l’odeur que je venais de sentir …

La musique, à l’instar des odeurs, est un fabuleux vecteur de souvenirs. Il me suffit d’entendre une chanson, ou un air, et je peux replonger immédiatement vers cet instant dans mon passé où j’ai pu l’écouter. Comme suspendu dans le temps …

Beaucoup de moments précieux de ma vie sont liés à des musiques, et je repense systématiquement à eux lorsque je les entends. « I’m still loving you » de Scorpion me ramène à mes premiers émois.
Nirvana me fait penser à New-York, et à mes balades dans un Central Park noyé sous la neige. Puis il y a eu les autres voyages, et les autres musiques que j’ai pu leur attacher. Compay Segundo et Manu Chao à la Réunion et l’Ile Maurice. Mukta en Inde. Jack Johnson et des groupes de musiciens tahitiens en Polynésie et à l’Ile de Pâques.

Et maintenant que je suis Maman, il y a ces chansons que je murmure à leur oreille, pour les aider à s’endormir. Toutes celles qui ont bercé mon adolescence, qui m’ont fait rêver ou pleurer de mélancolie. Et qui sont aujourd’hui liées à leurs petits corps chauds serrés contre moi. Sans oublier ces paroles de génériques de dessins-animés, entendus mille fois et connus par coeur, que je chante pour eux désormais. Pour leur transmettre une part de mon enfance et de mon insouciance. Pour leur donner une part de rêve et de bonheur.

Pour créer de nouveaux souvenirs, avec eux. Que je garderai précieusement comme de beaux cadeaux de la vie, au travers de ces mélodies …

mélodie-souvenir-malise-nostalgie-mémoire

Cet article a été rédigé pour le blogzine So Busy Girls, et publié le 26 mai dernier.

Article

Je ne suis pas encore vraiment là. Le retour est difficile, chargé, et la reprise des habitudes un peu compliquée.

Je pourrais vous raconter que pendant ces presque deux semaines j’ai eu l’impression de revivre. Que mon Loup est tombé amoureux, et qu’il a été génial, un parfait « faux nain ». Que la Loulette a poussé, poussé, et est un vrai petit croissant tout doré que je voudrais croquer. Que mon Amoureux a vaincu la malédiction de la peau pâle, et qu’il est trop trop beau tout bronzé. Que nos nuits sont chaotiques, qu’on s’y attendait, mais que quand même, c’est dur. Que ces vacances étaient géniales.

Je pourrais.

Mais les vacances ont aussi cela de bien qu’elles redonnent aux choses leur juste valeur.

Donc le blog survivra sans moi encore quelques temps.

Portez-vous bien, je vous embrasse.

Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Il était une fois un blog »

3 réponses à “Les mélodies des souvenirs”

  1. mamandoudouce dit :

    Tu as beaucoup voyagé, c’est génial!
    Sinon, bon retour et bon courage pour te remettre dans le bain! Bisous

  2. Calou 16 dit :

    Arh, toujours difficile le retour au quotidien aprés une telle parenthèse dans sa vie… Reste bien au chaud dans tes souvenirs le temps qu’il faudra…Peu importe le blog…Tu nous manques, mais
    quand le besoin d’écrire se fait moins sentir, n’est-ce pas plutôt bon signe ?
    Fais nous alors juste un petit coucou de temps en temps, sur facebook par exemple, pour donner des news …Parce que, mine de rien, on (je) s’est drôlement attaché à toi et ta petite famille au fil
    des mois et de tes billets….
    Prend bien soin de toi
    Bious

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *