malise
25 juillet 2013
Dans les yeux de leur Père

 

Je suis sûre que ça ne sera pas une révélation pour vous si je vous dis que j’adore regarder mes enfants. Les voir jouer tous seuls ou ensemble, se courir après, se chamailler, se faire des câlins. Souvent, je me cache pour les observer ou prendre des photos de ces moments où plus rien n’existe pour eux, tellement
concentrés sur ce qu’ils font.

 

Je me souviens qu’après leur naissance, pour tous les deux, j’ai passé de longues heures à les admirer dans leur petit berceau transparent. Je me couchais, puis me tournais vers eux pour
continuer à les détailler, et finissais invariablement par me lever pour mieux poursuivre mon exploration.

 

Leurs cheveux si fins, si noirs. Leurs mains et leurs doigts immenses. Leurs poitrines menues qui se soulevaient au rythme d’une respiration sur laquelle je tentais de me caler. Et leurs pieds
nerveux, qu’ils continuaient à croiser comme lorsqu’ils étaient dans mon ventre.

 

Mon fils, ma fille. Deux ans d’écart et tant de similitudes.

 

Aujourd’hui, et depuis ces jours-là passés à la maternité, rien n’a changé. J’ai continué et je continue toujours à me délecter de leurs mimiques, des positions improbables qu’ils adoptent, puis
de leurs bons mots désormais.

 

Et surtout, surtout, je ne me lasse pas de les détailler et de les trouver si beaux. J’aime la couleur de leurs cheveux et leur texture soyeuse. J’aime leurs grands fronts, leurs yeux rieurs,
leurs petits nez. Les voir sourire de façon éclatante me donne systématiquement envie de sourire à mon tour, et leurs éclats de rire sont une belle récompense, le signe qu’ils sont heureux d’être
là.

 

Quand ils passent devant moi, le creu de leur cou appelle mes bisous, juste là, à la base des cheveux ou derrière les oreilles. J’attrape leurs mains, pour y déposer un baiser venu du
cœur. Je caresse leur dos, je soulève leur tee-shirt pour dévoiler leur nombril et mieux réussir à les
chatouiller, jusqu’à ce qu’ils s’allongent en me demandant de cesser, puis se plaignent de me voir arrêter.

 

Je regarde leurs pieds, et je suis étonnée de les trouver si grands.

 

Et puis il y a ces moments dont je voulais vous parler. Ces fois où je surprends leur Père en train de faire la même chose que moi. Je le regarde les regarder. Et c’est comme si tout son visage
se transformait. Je vois ses lèvres former un sourire. Je vois son front se détendre. Et surtout, je vois ses yeux briller de plaisir, de bonheur.

 

Il regarde notre fils avec fierté, avec un amour immense. Il regarde notre fille et je sais qu’il la trouve magnifique.

 

Je les devine heureux, tous les trois, et je mesure l’amour qu’ils se portent à la façon dont ils réagissent, très différemment. Quand il s’en rend compte, mon fils se précipite en général dans
les bras de son Papa en criant « un câlin Papa! », avant de lui demander de venir jouer avec lui. Ma fille, quant à elle, fait souvent sa midinette, à se tortiller sur place comme si elle était
timide, puis finit par lui donner son sourire le plus resplendissant et le plus charmeur.

 

Touché. Coulé. Papa est amoureux!

 

Et je ris de le voir tomber dans le piège …

 

Contempler mes enfants à travers les yeux de leur Père, quel cadeau merveilleux.

 

Pieds Loulou

 

Oreille Loulette

 

Main Loulette

 

Pieds Loulette

 

Chapeau Loulou

 

Glace Loulette

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 


badge mapage hellocoton 125x25 white

 

Partager l’article !
 
Dans les yeux de leur Père:
 

Je suis sûre que ça ne sera pas une révélation pour vous si je vous dis que j’adore regarder me …

11 réponses à “Dans les yeux de leur Père”

  1. lili dit :

    j’adore les petits petons, j’en mange quasi tous les jours 😉

  2. Angel dit :

    C’est beau ce que tu dis. C’est vrai que l’on fait toutes pareil mais les papas c’est différent et si émouvant aussi à les regarder faire.
    Bonne après midi bisous

  3. mamandoudouce dit :

    Oh les bisous au creux du coup, moi aussi j’en suis fan! C’est vrai que c’est génial de les regarder évoluer. Un billet plein de love, love, love!

  4. Quel beau billet tu nous a écrit là ! J’en ai les larmes aux yeux, tellement je me retrouve dans ce que tu dis !

  5. ce midi ma maman me disait justement qu’elle aimait voir les papas avec leurs enfants (on a mangé à la « cafétéria » de la piscine donc il y avait des papas dans l’eau avec leurs petits, ma mère
    était sous le charme).

  6. Marie mon-nid dit :

    Quel magnifique article ! Moi aussi, j’aime beaucoup regarder mes oisillons, ou admirer mon Homme les contempler…

  7. Ces petites mains, ces petits pieds… Les sourires merveilleux de nos enfants… On ne se lasse pas de les observer ! Cela rassérène complètement.
    Un article absolument adorable.

  8. NiouzMum dit :

    Tout pareil ici mais c’est très joliment dit

  9. Ali Alanoix dit :

    Oh ben moi aussi, j’adore regarder le Dadou dans ces moments là 🙂

  10. Quel joli billet… C’est exactement ça 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *