malise
26 août 2013
Les vacances à la maison : la fausse bonne idée

Quand nous avons décidé de partir en vacances au mois de mai, il était entendu que nous ne partirions pas cet été. Nous savions que nous allions en profiter(clic) pleinement(clic) , alors la perspective de rester chez nous au mois d’août ne nous effrayait pas plus que ça. Nous étions même plutôt contents, disons les choses telles qu’elles sont …

Je me souviens encore de mes mots dans la voiture, le soir où nous avons récupéré les enfants pour la dernière fois chez leur Nounou : « Je suis trop contente de rester à la maison!!!! Pas de bagages à faire, pas de bouchons à subir, pas d’angoisses à devoir faire dormir nos deux loustics au sommeil diamétralement opposé dans la même pièce … On va pouvoir faire tout ce qu’on n’a pas eu le temps de faire dans la maison depuis le déménagement! »

Ouais.

La naïve.

Pourtant, on n’avait pas placé la barre très très haute. Notre to-do list était relativement légère, on était en vacances nous aussi après tout!

En gros, voici les objectifs officiels que je m’étais fixés pour 3 semaines :

1/ Recommencer à courir,

2/ Ranger les cartons qui traînent encore dans la chambre d’amis,

3/ Aller un soir au resto avec les enfants,

4/ Passer une journée dans l’aquacentre à côté de chez nous,

5/ Passer une journée à Peaugres (un safari animalier dans la Drôme, je compte vous en parler demain),

6/ Passer une journée au Lac des Sapins,

7/ Faire un nouveau blog,

8/ NE PAS TRAINER SUR FB, HC, IG,

9/ Moins picoler,

10/ Moins manger,

11/ Jouer avec les enfants,

12/ Me baigner MEME quand l’eau est froide,

13/ Lire 2 ou 3 bouquins,

14/ Faire la sieste.

Vous voyez, je crois que tout était relativement simple et réalisable.

La naïve.

Je l’ai déjà dit, non ?

Parce qu’il y avait aussi les objectifs de mon Amoureux. En gros, les miens, avec en plus :

15/ Construire le sas d’entrée dans le garage,

16/ Faire du VTT,

17/ Faire de la planche,

18/ Faire un régime (hu hu hu!).

Et les officieux, à savoir :

19/ Huiler les transats,

20/ Poncer et repeindre le banc en bois.

La 1ère semaine est passée comme une flèche.

Loulou, fidèle a lui-même, nous tirait du lit à 7h30, alors nous trainions à tour de rôle comme une âme en peine toute la matinée en attendant l’heure bénie de la sieste. Pas de problème donc pour mon objectif n°14, plutôt plus que moins d’ailleurs.

Il faisait plutôt beau et chaud, alors nous avons pu bien profiter de la piscine achetée fort judicieusement en juillet. Nous n’avons pas échappé aux 2 journées entières de pluie pour bien nous gâcher la fête (je crois que c’est là que nous avons sérieusement pensé à les abandonner quelque part), mais au final tout ne se passait pas trop mal.

Sauf que.

Mon Amoureux rencontrait pas mal d’aléas pour construire le petit sas d’entrée, que tout n’avançait pas comme il le souhaitait.

Sauf que.

Il nous était tout simplement impossible de laisser les enfants plus de 2 minutes tous seuls, sous peine de retrouver la maison entièrement retournée, ou de les entendre hurler et se taper dessus. Pour eux, un parent absent c’est comme un blanc seing pour la connerie. Youpi, tout est permis … « J’ai tout mangé le chocolat », vous connaissez ? Et bien là tout pareil! Aussi soudés dans la bêtise qu’ils pouvaient se détester la minute précédente.

J’ai donc très très vite dû faire une croix sur ma volonté de vider les cartons (2 sur la dizaine qu’il restait)(n°2 : fail), bouquiner, traîner sur internet (n°8 : check), bloguer (n°7 : fail) …

L’objectif n°11, jouer avec eux, est devenu prioritaire et exclusif …

Du coup, après un peu plus d’une semaine à ce rythme là, voyant que nous cherchions à tout prix à faire des choses que nous n’arrivions pas à faire, que les enfants étaient surexcités et passaient leur temps à faire n’importe quoi, que nous étions à bouts de nerfs, nous avons pris la très sage décision de nous exiler chez mes Beaux-Parents. Avec leur grande piscine et un contexte différent, nous comptions bien profiter du temps qu’il nous restait à faire autre chose que de gronder les enfants à tout bout de champ, ou d’espérer que la reprise arrive au plus tôt.

Et là, en effet, même si nous n’avons pas changé d’enfants entre-temps, les choses se sont un peu tassées. Loulou a commencé à se réveiller un peu plus tard, nous n’avions pas mille choses à faire qui nous « empêchaient » de nous consacrer à eux, et nous avons mieux profité de ces petits moments en famille. J’ai pu lire un livre (n°13), je me suis baignée dans de l’eau glacée (ben oui, 25 degrés quand même, c’est FROID!)(n°12). Mes baskets ont bien aimé faire le voyage, mais elles sont restées dans mon sac (n°1 : fail). On a invité des copains, bu des planteurs et mangé des barbecues (n°9, 10, 18 : big fail). On a bien rigolé, regardé Loulette pousser et devenir le clone de son frère, vu Loulou prendre de l’assurance et nager tout seul. Bon, on a même failli le noyer, plus de peur que de mal, mais NE QUITTEZ PAS VOS ENFANTS DES YEUX AU BORD D’UNE PISCINE!!!!!

Et puis, la dernière semaine, tout comme l’année dernière, Mamie est arrivée telle Zorro et nous a délivrés de nos gentils monstres pour nous permettre de partir 4 jours en Amoureux au bord du Lac de Sainte-Croix (n°17 : check).

Et là mes amies, autant vous le dire, on a vraiment mesuré la chance qu’on a d’avoir Mamie à portée de mains. Mais vraiment. C’était absolument parfait, une petite chambre d’hôtes toute mignonne.
C’était calme, des réveils à notre rythme. C’était reposant, lecture et baignades à volonté. C’était sportif, planche-à-voile, balades, canoë dans les basses gorges du Verdon. Ce n’était même pas alcoolisé ni trop copieux, parfait pour repartir sur de bonnes bases.

Bien entendu, je pense que je vais mettre un voile pudique sur notre retour hier hein, les vêtements et les doudous coloriés au feutre indélébile, les crises du Loulou, le retour des engueulades … Oui, c’est ça, je crois que je ne vais pas en parler …

Ce matin, retour au boulot, pour la rentrée des parents. Celle des enfants attendra la semaine prochaine, et pour que tout le monde vive le mieux possible ces derniers jours de vacances, les Loulous font un peu de rab de chez Papi et Mamie, et leurs serviteurs s’offrent un complément de soirées en tête-à-tête. Youhou!

Je vais juste tâcher de fermer les yeux en allant les récupérer …

Eté 7

Le joli bouquet cueilli chez nos voisins …

Eté 9Loulou qui en a assez et qui décide de partir tout seul …

Eté 8Technique de l’autruche à l’heure de la sieste

Eté 10

Une gourmande

Eté 5

Eté 4

Parée pour la baignade … à condition de réussir à bouger les bras!

Eté 3

Mon Prince

Eté 6

Enfin …

Eté 1

Chez Papi et Mamie …

Eté 2Coucher de soleil au Lac de Sainte-Croix

P.S. : merci à celles et ceux qui ont voté pour ma nouvelle. Si vous avez raté cette histoire, j’en parlais ici, et si vous voulez me donner un petit coup de pouce, c’est par ici qu’il faut voter via FB. Merci encore!

Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

10 réponses à “Les vacances à la maison : la fausse bonne idée”

  1. cette année c’est congés à la maison (mais sans enfants évidemment). et je dis bien congés et pas vacances parce que ça ne va pas être reposant. on doit ranger le grenier (ça promet des engueulades
    entre le géant et sa mère puisque pas mal d’affaires du grenier sont encore aux parents du géant), traiter le cuir du canapé du salon, poncer et rehuiler la table de jardin (pour qu’elle soit belle
    au printemps au prochaine), recevoir le ramoneur, un gars pour la porte de garage, le chauffagiste, le gars qui va venir entretenir le poêle au bois. bref. 15 jours d’enfer quoi.

  2. Ptisa dit :

    on a passé notre première semaine de vacances à la maison, sauf que nous on savait, qu’à part s’occuper des mouflettes on ne pouvait rien prévoir, donc sortie tous les jours et des fois avec
    pique-nique, ce qui veut dire prévoir et organiser, bref, fatiguant. Les 2 autres semaines chez ma mère ont été reposantes : on ne s’occupait pas de savoir ce qu’on allait manger, on a aidé un peu
    pour les courses et le ménage et puis on a emmené les mouflettes à la plage, là ce fut le miracle, une fois assises avec leur seau et leur pelle elles ne bronchent plus : le repos total et
    l’emmerdement total aussi (mais plus reposant que le parc lol)

  3. Alice dit :

    Ouais, à peu de choses près, on a vécu la même chose sauf que personne ne nous les a pris TOUS LES DEUX
    J’ai enfanté deux tyrans,
    le petit est le roi des dictateurs à conneries
    le grand est insolent et impoli
    Vivement qu’ils ré appartiennent aux dames de la crèche et à la maitresse

  4. working mum dit :

    oh oui les mamies ça aide 🙂 nous aussi pas mal restés à la maison mais on a bcp squatté le parc!! intenable à la maison la miss!!

  5. Karya dit :

    Comme je comprends ! C’est pour cela que, chaque année, on se fixe de tous petits objectifs et même ceux-là on n’arrive pas à les tenir 😉

  6. ladypirate dit :

    Je viens de voter pour la nouvelle que tu as écrite. C’est vraiment un très beau texte !
    Je sais à quelle point il est personnel…
    pensées pour toi !

  7. ladypirate dit :

    Pas de souci, rien ne presse 😉

  8. Ptisa dit :

    faut lâcher prise : ce qui se passe chez mamie reste chez mamie !

  9. NiouzMum dit :

    Finalement on est partis nous, et je ne suis pas sûre que c’était la vraie bonne idée non plus ;p
    Et en plus maintenant y’a tout à ranger 😉
    Je n’aurais jamais cru dire ça un jour mais vivement la rentrée pour voir si ça les (nous) calme un peu !?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *