malise
26 septembre 2013
De battre mon coeur s’est arrêté

 

Je n’avais pas particulièrement prévu de venir écrire ici aujourd’hui. Enfin si, je savais bien que je viendrais poser quelques mots, mais j’avais envie de faire quelque chose de léger, de sympa
pour changer.

 

Un peu dans le style de la fabuleuse Caroline et de son article qui raconte sa mammographie minute par minute, et qui parvient
ainsi à très bien dédramatiser ce moment tant redouté (à ce propos, dans la droite lignée de mon billet, voici le dernier qu’elle ait publié et qui parle également d’une très jolie initiative). Ou à la
manière pleine d’humour (et toute en finesse)(private joke que vous comprendrez en la lisant) de La Carne,
que je vous invite à découvrir si ce n’est pas déjà fait.

 

Bref, tout sauf ce dont je vais vous parler maintenant.

 

Mais la vie cette biatch (je ne sais plus qui est l’auteure -forcément- de cette si juste formule, qu’elle m’en excuse d’avance et s’exprime maintenant ou bien se taise à jamais)(pardon)(des
années de catéchisme, toussa!), la vie cette biatch disais-je donc, en a décidé autrement.

 

Pffff, je vous ai déjà dit que je trouvais cette rentrée particulièrement difficile ? Oui ? Bon et bien je vous le redis alors. Je trouve cette rentrée particulièrement difficile.

 

Hier était jour de rdv avec « la Dame ». Vous savez, celle dont je vous ai un peu parlé ici. Il était normalement prévu que ce soit mon Loulou qui s’exprime, mais comme il semblerait
que j’ai un peu beaucoup de choses sur le coeur, et bien c’est encore moi qui ai monopolisé la conversation. Et Loulou a fait semblant de ne pas écouter, alors qu’on voyait très bien qu’il était
très attentif à tout ce qui se disait.

Et qu’en est-il ressorti, de cet entretien, hormis le fait qu’il m’ait encore plus épuisée ?

Et bien en substance, parce que je suis sûre que je serai amenée à vous en reparler, la pédopsychiatre m’a dit que mon fils a le comportement typique d’un enfant précoce. Bien entendu, dès que
j’ai entendu ce mot, je me suis vue lever les yeux au ciel et lui répondre que bien entendu non, mon fils n’est pas précoce. Elle a insisté, m’a répété que si, il a réellement le comportement
d’un enfant ayant des capacités supérieures à celles des autres enfants de son âge, et moi j’ai insisté à mon tour en lui disant que non, pas du tout.

Je ne sentais plus mon coeur dans ma poitrine.

Dialogue de sourds, j’ai une très légère tendance à devenir obtuse quand on me dit des choses que je ne veux pas écouter, surtout s’agissant de mes enfants.

Donc voilà où nous en sommes. Nos difficultés viennent juste d’un manque d’adéquation entre nos réactions et celles de Loulou, qu’il ne maîtrise pas mais qui lui permettent de se décharger de
l’extrême tension dans laquelle il vit.

« Je n’ai pas de baguette magique » m’a-t-elle dit.

« C’est bien dommage » lui ai-je répondu. Et sinon, pourquoi on vous paie alors ???

 

De-battre-mon-coeur-s-est-arrete-1.jpg

 

Passons donc cet épisode et arrivons à la fin de la journée.

 

Au moment du repas, une amie que je n’ai pas vue depuis très longtemps passe à la maison avec ses neveux du même âge que les enfants pour nous faire un petit coucou. La fin de journée, le pire
moment, celui où Loulou est une pile électrique qui ne maîtrise plus rien, et qui parvient facilement à entraîner dans son sillage toute la ribambelle de gamins qui ne demandent que ça.

Et les voilà donc partis à faire (comme tous les soirs) des courses de charriots dans la maison. Je surveille d’un oeil, toute contente de papoter, et tout d’un coup j’entends ma Loulette hurler
comme je crois que je ne l’avais jamais entendue jusque là.

 

Je me précipite et vois, sans vous mentir, son front complètement enfoncé au dessus de son oeil droit. Je hurle à mon tour, ce qui la fait paniquer encore plus, mais à ce moment-là je ne
réfléchis même plus tellement ce que je vois me fait peur.

Mon coeur a explosé.

Heureusement, ma copine qui maîtrise encore ses nerfs, elle, part à la recherche de glaçons et dégaine un flacon de rescue.

Loulette hurle dès qu’on la touche, on n’arrive pas à faire quoi que ce soit.

Nous décidons alors d’aller aux urgences, 3ème fois quand même en 5 mois, bon record.

La puce va mieux, elle accepte même de manger, il faut dire qu’il est plus de 20h00. Il y a un monde fou, et comme ce ne sont pas des urgences pédiatriques, les enfants n’ont pas forcément la
priorité. J’ai du retourner à l’accueil 2 fois pour qu’une infirmière vienne quand même voir si ce n’était pas trop profond, et lui mette de la crème anesthésiante. Je passerai sous silence le
moment où elle a évoqué la pose de points sur le front de MA bébée, et où je l’ai proprement envoyée balader (pardon, pardon! Je crois que je lui ai fait un peu peur …).

Bref, au bout de près de 3 heures d’attente, une très gentille interne venue des pays de l’est et ne parlant pas très bien le français nous a prises en charge, ma Loulette fatiguée et moi sa Mère
paniquée. Elle a vu que ce n’était que superficiel, a parlé à Loulette comme à une adulte (« Il faut lester tlanquille petite Madame! »), a bataillé ferme pour lui mettre de la colle (« Tlanquille
je vous ai dit, tlanquille! »), et n’a pas su m’expliquer les soins pour la suite, mais à part ça tout s’est bien fini. Et sinon quand je lui ai demandé si cela la dérangeait que je change sa
couche sur la couchette des urgences, elle m’a dit : « Mais bien entendu oui voyons, c’est normal, c’est un enfant! », j’ai eu du mal à comprendre si elle acceptait ou non, mais je me suis dit
qu’elle était tout de même bien sympathique.

 

De-battre-mon-coeur-s-est-arrete-2.jpg

 

Passons donc cet épisode pour arriver à la fin de la soirée, où j’ai appris que la petite Fiona … Bref, non, n’en parlons pas, je n’ai pas de mots, je n’ai pas le coeur.

 

En cas de gros choc comme celui subi par Loulette, il faut réveiller les enfants environ toutes les 3 heures la nuit, pour s’assurer que tout va bien. J’essayais d’être détendue vous voyez. Elle
avait crié tout de suite, n’avait pas vomi, avait mangé un peu, et pas mal fait la folle à notre retour à la maison. Mais quand même, je n’en menais tellement pas large que je me suis réveillée
direct quand il a fallu.

 

Je suis montée une 1ère fois. Elle respirait tout calmement ma jolie poupée. Je lui ai caressé la joue, mais je n’ai pas osé la réveiller. Elle dormait tellement bien …

 

Je me suis endormie, puis réveillée en sursaut un long moment plus tard. Je suis remontée la voir, elle n’avait pas bougé d’un pouce, alors cette fois-ce j’ai voulu la réveiller. J’ai écouté sa
respiration, je l’ai embrassée, j’ai encore caressé sa joue, et elle s’est retournée sur le dos.

A ce moment-là, elle a cessé de respirer.

Et mon coeur à moi, a cessé de battre.

Je crois que je me souviendrai toute ma vie de cet instant-là, et de ce que j’ai ressenti. J’en ai les larmes qui coule en vous le racontant.

Cela n’a duré que 10 ou 15 secondes, et c’est quelque chose que je connaissais déjà car cela lui arrivait régulièrement quand elle s’endormait sur moi.

Mais cette fois-là, c’est comme si toute ma vie s’était suspendue à son souffle.

J’ai crié son prénom, je l’ai secouée un peu durement. Puis de nouveau, j’ai entendu sa respiration, vu sa poitrine se soulever. Elle a ouvert les paupières, brièvement, puis s’est retournée de
nouveau en ronchonnant.

 

Je suis allée voir son frère ensuite, qui respirait tellement doucement que j’ai du coller mon oreille sur sa poitine pour l’entendre. Pour me rassurer.

 

Ce matin, je suis allée les réveiller en même temps, tous les 2, j’avais hâte de les voir debouts et de tourner cette page.

 

Je m’excuse pour cet énième billet fleuve. Je ne sais définitivement pas faire court, mais en même temps il fallait que je pose tous ces évènements par écrit, pour les faire sortir de moi.

 

Ce matin, la crèche m’a appelée pour me dire que Loulette s’était cogné la tête contre celle d’un copain, juste sur son gros bobo d’hier. Les puers étaient en stress, elles pensaient que Loulette
avait des points et qu’ils avaient peut-être sautés. J’ai joué à la Maman qui gère, les ai rassurées en leur disant que ce n’était que de la colle et qu’elles pouvaient enlever le pansement pour
s’en assurer. En réalité elle avait une énorme bosse, mais juste au dessus.

« Tout va bien alors, je vous rappelerai dans la journée, d’accord? »

J’ai fait celle qui était détachée.

Alors que dedans mon coeur s’était brisé.

 

Vivement ce soir que je les récupère, et que je récupère mon coeur avec eux.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 


badge mapage hellocoton 125x25 white

 

Partager l’article !
 
De battre mon coeur s’est arrêté:
 

Je n’avais pas particulièrement prévu de venir écrire ici aujourd’hui. Enfin si, je savai …

24 réponses à “De battre mon coeur s’est arrêté”

  1. Ptisa dit :

    ça me fait penser quand Vio s’est cognée la tempe contre le bord de la baignoire … ça va être comme ça toute la vie !

  2. Oh la la!!!! Bon, tout va mieux maintenant! Je crois que j’aurai eu les mêmes réactions! Bon courage petite loulette!

  3. lili dit :

    mon dieu comme tu as du avoir peur…. parfois ces sensations sont atroces. mais demain ce ne sera qu’un mauvais souvenir. bisous

  4. workign mum dit :

    ça en fait des émotions! bon par contre j’ai pas tout lu hein désolée si redite il y a), et si ton fils avait plus de capacité? tu veux pas vérifier?

  5. Léona dit :

    Ohlala, c’est sûr que les journées comme ça, aux urgences, on s’en passerais volontier! Souffle un bon coup, c’est vrai que ça soulage d’écrire quand on est en stress. En tout cas, bon
    rétablissement pour ta petite!! Des bisous!

  6. C’est le genre de journee dont on attend la fin avec impatience.
    Tu en as eu des emotions en une journee ma belle. Je crois que le moment le plus dur a bien du etre quand tu n’as plus entendue la respiration de ta puce. La respiration des petits c’est ce que je
    verifie sans cesse. Ca m’angoisse terriblement.

    Vivement ce soir que tu serres tes tresors dans tes bras. Grosses bises

  7. mamandoudouce dit :

    Je vais essayer de commenter dans l’ordre :
    – pour ton loulou, tu ne penses pas pousser un peu pour en savoir plus sur la précocité? Peut-être que cela vous aiderait.
    – pour ta puce, quelle frayeur!! Mon sang n’aurait fait qu’un tour aussi. Heureusement que le « bobo » est moins grave qu’il n’y parait. J’espère que ça sera très vite un lointain souvenir pour
    loulette!

    En tout cas, je compatis… Ma fille, plus petite, était tombée 3 fois au même endroit sur le front en moins de 48h. Elle avait une belle bosse. Moi, je devais rentrer à la clinique et le retrouver
    au bout de 48h. Je l’ai retrouvée avec 2 énormes yeux au beurre noir. Et oui, c’était descendu et malgré le fait que l’on me l’avait dit par téléphone, je n’avais qu’une envie : pleurer quand je
    l’ai vue! Pourtant, elle ne se plaignait pas. C’est dur à supporter pour nos ptits coeurs de maman!

    Alors, je te dis vivement ce soir pour que tu retrouves et câlins tes 2 trésors!

  8. anyuka dit :

    Ohlala, j’imagine ta frayeur pour ta puce :-/ … ça ne fait pas si longtemps que j’ai arrêté de vérifier si mes enfants respiraient bien avant d’aller me coucher !!
    Pour ton garçon, c’est important de trouver le bon interlocuteur, on vient de trouver quelqu’un pour notre ainé, il exerce loin de chez nous, mais je crois que ça en vaut la peine… on verra, on
    commence tout juste !
    Plein de belles ondes rien que pour toi, respires un bon coup, ça va aller !!

  9. alice dit :

    OUAIS, c’est le genre de billet qui me fait pleurer des larmes de compassion
    je comprends dans mes tripes ton récit et je ne sais pas l’exprimer en d’autres termes

  10. Tham dit :

    Dis, c’est normal que je sois en larmes à la fin de la lecture de ton billet? Ou c’est juste que, définitivement, on se ressemble beaucoup?…

  11. Mam'Zelle A dit :

    Et ben quelle grosse grosse frayeur !!!
    Comment va Loulette ? Fais lui plein de gros bisous pour moi ♥

  12. mais comment ça un trou ? tu m’as fait flipper avec ça, c’est pas possible un trou ?

  13. ah oui enfoncé pardon pas un trou 🙁 enfin je veux bien croire que tu aies une visions d’horreur ma pauvre!

  14. Marie mon-nid dit :

    Mais quelle journée !!! Tu as condensé nos 9 derniers mois en une seule journée, avec une apnée du sommeil en prime !!! Et tu arrives encore à gérer ???
    Pfff, ton coeur de maman doit être sacrément costaud, dis-moi…
    Pour ton loulou, quoi te dire, mis à part creuser cette piste-là. Moi, je te conseillerais d’aller voir quelqu’un spécialisé dans les enfants à haut potentiel, et qui pourrait le tester. Maintenant
    que l’hypothèse est posée, autant la vérifier ! Si elle est infirmée, il faudra trouver autre chose, mais si elle est confirmée, vous aurez une base sur laquelle vous baser pour aider votre Loulou
    ! Et s’il se sent compris, ça devrait déjà aider beaucoup ! Même si, avoir un enfant précoce à la maison, j’aurais tendance à te dire « bon courage » 😉
    Fais un gros bisou à tes deux amours pour moi, et surtout, repose-toi bien !!!

  15. A la mère si dit :

    Arrrgh, ma pauvre. Je déteste ça aussi et l’épisode de la respiration m’aurait fait mourir de peur. Je suis une grande flipette, je peux gagner assez large le record du monde, tu sais… Et pour
    Loulou, j’espère que le temps fera l’affaire et que tu pourras en savoir davantage…

  16. NiouzMum dit :

    J’espère que ta Loulette va mieux (je ne sais pas comment j’aurais géré une pareille situation), et que tu as de ton côté « encaissé » la possibilité que ton Loulou soit précoce … On n’a certes pas
    envie de les enfermer dans des cases bien étiquetées mais suivre cette piste pourrait au contraire vous permettre de le comprendre et de l’apaiser, d’apaiser vos relations. (Tu as tout à fait le
    droit de penser – et de me dire – que ça ne me regarde pas et tu auras bien raison, mais je voulais te donner mon point de vue).
    Bises

  17. Banane dit :

    Moi aussi j’ai un garçon qui ressemble à votre Loulou. Il a maintenant 6 ans, mais nous avons consulté pour la première fois une psy pour lui lorsqu’il avait 2 ans (problème d’endormissement et
    sommeil) et nous y sommes retournés l’an dernier. Ca n’a pas tout résolu, loin de là.
    Elles ne m’ont jamais parlé de précocité de but en blanc, mais je sais qu’il a des raisonnements, des peurs et des réactions qui ne sont pas de son âge. Elles l’ont vu aussi, bien sûr.
    A l’école ça s’est compliqué à partir de la grande section, où on leur demande de la concentration. Il est en retard sur certains points et il survole certains autres et la maîtresse ne savait pas
    trop comment gérer. Normal.
    Bref, pas de solution miracle (mais je ne suis pas payée pour ça non plus, moi! 🙂 ), étant donné que j’ai 2 ans d’avance sur vous, si je trouve je vous dis!

  18. Violette dit :

    Quelle frayeur!!! Je suis contente que Loulette aille bien finalement, c’est tellement impressionnant quand ils se font mal comme ça, on ne peut que paniquer! Moi aussi, j’ai eu droit au couplet
    « mais ils ont le crâne tout mou à cet âge-là » alors que je pleurais toutes les larmes de mon corps car ma fille était tombé la tête la première sur le carrelage 😀
    J’espère que vous avez un début de piste pour Loulou et pas seulement une idée en l’air de la part de la pédopsy…
    Et que tu t’es bien remise de toutes ces émotions 🙂

  19. Oh ma pauvre !!! Des journées comme on aimerait éviter d’en vivre !! Cela me rappelle quand Nulerobus est tombé de notre lit et qui a eu aussitôt une énorme bosse violacé !!!! Bon courage, bisous

  20. la carne dit :

    des journées dont on se passerait bien! (vachement constructif comme commentaire). on en a connu aussi… je réagis comme toi… sous le coup de l’émotion, de la peur…
    sinon, rapport à la dame, la suite c’est quoi?

  21. pauline k dit :

    Ah bien c’était justement de ça que je voulais te parler concernant Loulou. Le mien serait aussi précoce, ce qui va souvent de paire avec une suractivité… Je me suis beaucoup renseignée sur le
    sujet. Tu te rendras vite compte en lisant des livres ou des articles sur le net si cela correspond vraiment à ton Loulou. Je comprends que ce ne soit pas facile à admettre. Mais moi je le sais au
    fond de moi depuis toujours… Il n’avait que quelques mois, j’avais déjà des doutes.

  22. Karya dit :

    Oh ben dis donc. J’étais passée à côté de ce billet. Quelle frayeur ! Bisous – quand même – à tes petits bouts.

  23. pauline k dit :

    Oh mais, ne t’inquiètes pas et surtout ne t’excuse pas. Je sais ce que c’est tu sais 🙂 On a des vies bien remplies 🙂
    Comme tu dis, laisse-toi un peu de temps pour voir ce qu’il en ressort. Maintenant, je suis d’accord sur le fait que ça part parfois un peu vite sur ce diagnostique… mais visiblement, il y en a
    de plus en plus. Un enfant sur 10 le serait et ça ne m’étonne pas… Le pédopsy m’avait donné un conseil pour ces enfants-là qui était selon lui le plus important (ils ont chacun leur avis bien
    sur): les nourrir intellectuellement. Je suis sure que ton Loulou pose pleins de questions… Pas facile de trouver le temps évidemment. Tu verras bien. J’espère que vous trouverez des réponses. Je
    t’embrasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *