malise
24 octobre 2013
De l’essentiel

Je ne saurais vous dire pourquoi maintenant, alors que les sujets d’inspiration sont toujours aussi nombreux. Je ne saurais vous expliquer pour quelle raison, parce que je crois qu’il n’y en a aucune de vraiment particulière.

Je crois que j’ai ouvert les yeux en même temps que j’ai éteint mon téléphone.

C’est peut-être bien le creux de la vague, une mauvaise passe, un passage à vide. Je n’ai plus envie, et le pire c’est que je n’ai même plus envie d’avoir envie …

J’applique enfin les beaux préceptes dont je parlais il y a bien trop longtemps de cela. J’ai décidé de ne plus me contraindre, et de remettre les deux pieds dans ma vie.

J’ai enfin compris que si je ne levais pas les yeux vers ceux qui m’entourent, je finirais par passer à côté d’eux.

J’ai réalisé que si je n’y mettais pas un peu de moi-même, si je ne me prenais pas en main, Facebook ou Twitter n’allaient pas le faire à ma place.

Qu’être en sélection ou non d’Hellocoton était certes hautement valorisant ou terriblement frustrant pour mon ego surdimensionné, mais que ce n’était pas ce qui allait me faire tenir jusqu’à une lointaine et hypothétique retraite.

Car là est bien la question qui revient sans cesse : je ne sais pas quoi faire du blog.

Il est hors de question pour moi d’y mettre un terme. Pas pour l’instant en tout cas, il reste ma bouffée d’oxygène dont je ne peux pas me passer, avant tout grâce à vous qui commentez ici. Mais je n’arrive pas à identifier cette drôle d’impression qui ne me quitte pas depuis la rentrée. Comme si cet espace d’écriture, qui est un blog de maman mais sans en être un, ne trouvait pas sa place, et me faisait me sentir complètement déplacée. Ou dépassée.

J’ai découvert une vraie passion grâce à mon blog. J’ai toujours beaucoup lu, de tout, mais jamais je n’aurais pu imaginer le plaisir que ce serait de faire danser les mots moi-même.

J’aime écrire, donc, et pour autant, je dois bien avouer que j’aurais arrêté depuis longtemps si je savais que personne ne venait me lire.

Au-delà de cet aspect-là, je me dis parfois que c’est vraiment chouette de garder une trace de notre vie comme ça. Que peut-être mes enfants seront heureux de me lire, plus tard. Et à d’autres moments je repense aux choses difficiles que j’ai pu coucher ici, et je me demande de quelle manière ils pourraient les prendre, même avec du recul et une vision d’adulte.

Bref, je suis en pleine réflexion. Ou en plein sevrage volontaire.

Je me suis mise en mode « je profite de la vraie vie ».

Je ne veux plus rien m’imposer.

Je coupe mon téléphone dès que je rentre chez moi, et je n’allume pas l’ordinateur.

Je joue avec les enfants, je lis des histoires, je fais des chatouilles, et je n’en averti pas tout de suite l’internet mondial qui n’attend forcément que moi pour respirer. Si je le fais, c’est par envie et non par devoir.

Je cuisine et je prends des photos qui n’intéressent que moi. Et je les met sur Instagram, parce que quand même, il ne faudrait pas que le manque me fasse défaillir.

J’essaie de trouver ce qui me plait dans mon travail et de m’y accrocher, pour réapprendre à vivre sans bloguer.

Je ne dors toujours pas la nuit, mais ce n’est ni à cause de ma fille, ni parce que je pense à des idées de billets.

J’ai décidé de faire un bilan de compétences, et de cesser de prendre les enfants comme excuses pour mon manque de courage.

Hier, les enfants sont partis chez leur Mamie. Quand mon Amoureux est rentré il m’a trouvée devant la télé en train de lire un bouquin. Je n’ai même pas pensé à allumer l’ordinateur.

Je suis en train de me retrouver.

Et de retrouver l’essentiel …

Sans-titre.jpg

Les-loups.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Vis ma vie »

25 réponses à “De l’essentiel”

  1. Camille dit :

    Bel article…
    On peut avoir parfois l’impression de se laisser engloutir par les technologies, les réseaux sociaux… ça fait alors un bien fou de retrouver l’essentiel dont tu parles, de se déconnecter. L’idéal
    serait sans doute de trouver un juste milieu, mieux encore, de trouver ce qui te correspond, ce qui te rend plus heureuse…

  2. C’est drôle, au moment même où tu prends de la distance, moi j’ouvre ma page FB et y passe du temps. Par contre comme j’ai lu ton billet qui parlais d’addiction, j’essaye de ne pas tomber dans le
    panneau, même si toute la vie sociale virtuelle que ça ouvre est attirante 😉

    Je me pose aussi cette question du blog et de la réaction de mes enfants. Je ne suis pas sûre de vouloir qu’ils lisent tout ça en fait, du moins pour l’instant. C’est public, mais paradoxalement je
    me mets à poil et ne donne pas l’adresse à bon nombre de mes proches. Le paradoxe du blog quoi !

  3. Je crois qu’il faut savoir revenir a l’essentiel. J’ai souvent connu l’overdose des reseaux sociaux, de l’article en Une, des billets journaliers et des insomnies, le crayon a la main, prete pondre
    un enieme article a la faible lueur d’une bougie.
    Quand on sent qu’on perd pied, il faut savoir faire une pause et se concentrer sur tout ce qui compte dans nos vies. Prends le temps de te retrouver Malise.
    Grosses bises

  4. ladypirate dit :

    Pourquoi ne pas garder ce blog pour ce qu’il est: à savoir ton défouloir, ton espace à toi où tu peux coucher tes états d’âme… ?
    peu importe la catégorie « maman » ou autre, peu importe les stats ou rating
    Du moment que tu y trouves un intéret (et nous aussi !)
    bises

  5. la pingsheuse dit :

    je suis dans un état d’esprit similaire en ce moment sauf que… j’ai beau pester sur l’aspect chronophage du blog et des réseaux qui vont bien avec, me dire que la vie est ailleurs, j’ai un mal de
    chien à fermer ce p*** d’ordinateur. « Retrouver l’essentiel » c’est un jolie formule, une formule essentielle. allez tiens j’éteins et je vais me balader 😉

  6. mamandoudouce dit :

    Tu as raison!! Profites de la « vraie »vie

  7. Cleophis dit :

    Les réseaux sociaux, c’est mon gros point noir en ce moment. Je crois qu’on se met beaucoup trop la pression et que la vie virtuelle ne doit pas prendre le pas sur la vraie vie, tu fais ce qu’il
    faut (par contre tu arrives à lire devant la télé? Perso, je n’y arrive pas, le son et l’image m’attirent trop! Je m’exile dans ma chambre dans ces moments-là).

  8. working mum dit :

    bravo! c’est top! c’est pas facile à faire lacher son blog… faut juste accepter que les stats baissent 😉

  9. Dhelicat dit :

    Bel article, il faut savoir dire stop et savoir garder du temps pour l’essentiel et le blog doit rester un plaisir comme l’est celui de te lire quand tu publies mais le plus important reste tes
    enfants ta vie de famille et ce bilan de compétence…. Bon courage

  10. lablune dit :

    C’est un parfait programme ma toute belle et combien je le comprends… Au lieu d’effacer, laisse toi le temps de respirer comme tu commences à le faire. Laisse en jachère quelques temps et viens
    uniquement quand ça te chante. Et si ce n’est plus le cas, et bien soit. Il faut que ça reste un plaisir (tant que je te vois sur Instagram tout va bien ;p) et surtout que tu penses à toi.
    Je te soutiens à 1000% 🙂

    Love.

  11. alice dit :

    Régulièrement je fais des breaks et j’aime bien ça!
    Déjà en journée, je n’allume pas l’ordi au boulot. Donc le matin j’ouvre mes mails avec mon café et le soir quand les enfants sont couchés.
    Je me connecte très rarement quand je suis avec eux.
    J’ai aussi besoin d’écrire, de photographier et partager, et aussi du retour sur mes écrits
    Je considère beaucoup de lectrices comme de bonnes copines et échanger avec elles me fait du bien, au quotidien.

  12. Natachouette dit :

    Coucou Malise,

    C’est un très bel article, et tu écris terriblement bien. Tes mots résonnent en moi. Je suis clairement accro aux réseaux sociaux, à l’internet, à tout ce que tu décris, en fait. Mon conjoint en
    souffre, vraiment. Mais je n’arrive pas à décrocher pour le moment, je n’arrive pas à me dire « ce soir, pas d’ordinateur »… Mon fils est encore petit, et ne s’en rend pas compte mais bientôt c’est
    lui qui me dira « eh oh, je suis là, moi… » et peut être alors le déclic viendra !

    Je suis admirative, en tous les cas 🙂 Bravo !

    A bientôt,

    Natacha.

  13. missbrownie dit :

    Joli et doux billet.
    Ca fait tellement de bien de prendre de la distance parfois. Et surtout on se rend vite compte que ça ne manque pas.
    Mon blog, je ne suis pas prête de le laisser, mais les réseaux sociaux je sais très bien m’en passer 😉

  14. missbrownie dit :

    Ah oui, le soir, je n’allume l’ordi que quand mon homme n’est pas là et les enfants couchés 😉
    Et je ne l’allume quasi plus le we, sauf si je n’ai rien de spécial à faire pendant la sieste

  15. pauline k dit :

    Ca va te faire du bien de déconnecter… et je suis sure que ca sera pour mieux revenir!! Je t’embrasse

  16. elo dit :

    ralala Malise, c’est fou, tu dois être mon double bloguesque! Combien de fois ne me suis je pas dit en te lisant « oh comme moi, ou oh tout pareil! ».
    Des bisous ma belle, le creux de la vague je l’ai eu, je suis de nouveau en phase montante(merci le sport) mais je sais que le moral est fragile et que je ne suis pas à l’abri d’un passage à vide
    comme je l’ai eu tout septembre. Comme on en parlait, j’ai la chance d’avoir pour passion mon métier, ça me laisse au moins cet échappatoire…
    Quant à lire, tu as bien raison, c’est la meilleure des évasions! bisous ma belle

  17. Mam'aParis dit :

    Je pense qu’il faut être en accord avec soi 🙂 tu as donc bien raison de lever le pied.
    De mon côté je fais le sevrage des réseaux sociaux, j’aime de moins en moins cette course effrénée aux commentaires ou retweet même si on a des gens fantastiques en face.
    Pour l’écriture c’est justement là mon échappatoire, là où je me sens vraiment bien. Les stats et followers importent peu, c’est l’échange et le plaisir d’écrire.
    Mais pareil, j’apprécie éteindre l’ordi et portable le soir pour vivre de « vrais moments » en famille. Je ne trouverais pas mon compte à être tout le temps connectée et je ne me retrouve pas non
    plus dans ce besoin de certains blogs de tout partager. Pour écrire il faut vivre, donc j’évite la spirale du vide 🙂

    Bises à toi et au plaisir de te lire…ou pas 🙂 comme tu le sens!

  18. Edith dit :

    Bel article! Je ne suis pas blogueuse, je n’ai pas de compte FB, et pourtant je trouve que je me fais parfois happée par internet! J’aime lire des blogs (dont le tiens évidement!), j’adore fouiller
    pour avoir des avis avant d’acheter, je fais beaucoup d’achats internets, bref cela me prend déjà une partie de mon temps…alors j’imagine l’investissement que demande la tenue d’un blog! Je crois
    que c’est ce qui m’empêche d’en tenir un ou de m’ouvrir un compte sur un réseau social, j’aurai trop peur de me sentir « obligée »…bref profites bien de tes proches! Je resterai une lectrice
    assidue même si les publications se font rares! L’essentiel est qu’elles soient faites par envie!

  19. Babidji dit :

    on a ttes des phases comme celles-ci ! je pense qu’il ne faut pas être esclave de son blog u quelque autre passion … sinon ça n’en reste pas une ! tt fonctionne au feeling ! bonnes retrouvailles
    … avec toi même 😉

  20. Madame Sioux dit :

    C’est une démarche courageuse… nul doute que tu parviendras à continuer sur cette route avec le bilan et tout ce qui te semblera nécessaire.
    Bonne et belle continuation 🙂

  21. noisettine dit :

    Bonjour Malise,

    Je n’ai encore jamais commenté un de vos billets, mais sachez que je les dévore tous! Je n’ai pas de blog, mais j’adore lire ceux des autres, c’est mon petit moment à moi.
    Je voulais juste vous dire que je comprends parfaitement ce que vous exprimez là, vous ne devez en aucun vous sentir obligée à quoi que ce soit! Cela doit effectivement rester un plaisir pour
    vous… Mais je tenais aussi à vous remercier pour tout ce que vos articles m’ont apportés à des moments ou je me sentais un peu perdue avec mon Loustic qui a maintenant 1 an. Vous avez un vrai
    talent, beaucoup d’humilité et d’humour, et ça, vous ne devez pas le perdre de vue. En tout cas, j’espère vous lire encore très longtemps!!!
    Prenez soin de vous, et profitez bien de vos Loulous!

  22. Cela fait une éternité que je ne lis plus de blogs et que je ne m’occupe plus du mien.
    Avec le retour au travail, j’ai remis les pieds dans la vraie vie et même si la blogo m’a apporté de bons moments, je trouve que là n’est pas le plus important 😉
    Je n’ai pas fermé mon blog et je pense y revenir bientôt mais je pense que ce sera davantage pour y laisser des photos, clichés de ces instants de vie que pour m’y épancher comme je l’ai fait à un
    moment.
    Profite bien de ta famille, de tes amis et croque la vie à plaines dents. Gros bisous!

  23. NiouzMum dit :

    Égoïstement le seul avantage que je trouve à ton retour à la vraie vie c’est que du coup je n’ai pas manqué beaucoup de tes billets pendant mes vacances … Mais maintenant que je suis revenue tu
    vas me manquer 😉
    Plus sérieusement je te comprends parfaitement et tu as bien raison. Il faudrait que j’ai le courage de faire pareil, d’autant que de mon côté je n’ai aucune « fierté » à tirer de mon blog (peu
    d’abonnées, peu de commentaires, …), mais j’aime bien pouvoir garder une trace de notre petite vie, et comme je ne travaille pas ça me permet d’avoir une autre activité que
    bébé-enfants-école-cuisine-ménage, puisque je suis trop sauvage pour avoir une vie sociale hyper développée.
    J’espère avoir quand même de tes nouvelles de temps en temps ;p

  24. S-Mummy dit :

    Tu as raison ma belle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *