malise
29 octobre 2013
L’ombre et la lumière

Je t’ai regardée dormir cette nuit. Je t’ai regardée à onze heures, minuit, une heure, deux heures, trois heures, et à chaque quart, demie, trois quarts d’heures où tu m’as réclamée près de toi.

J’ai caressé tes cheveux si doux. Je t’ai embrassée, allongée dans ton lit. Je t’ai câlinée, posée tout contre moi.

J’ai fait le noir complet. J’ai allumé la lumière. J’ai laissé ta veilleuse.

Je t’ai enlevé ton bas de pyjama, puis je te l’ai remis.

Je t’ai couverte, puis découverte. Je t’ai donné à boire.

Je suis venue te rassurer alors que tu pleurais en dormant. Je t’ai réveillée, pour te parler, pour savoir si tu avais mal quelque part, et tu restais assise-là, le regard vague, sans rien comprendre.

J’ai somnolé dans ton fauteuil, par terre, dans le canapé.

J’ai attendu que tu appelles de nouveau, et j’ai parfois sombré dans un sommeil sans rêves auquel tes cris m’ont arrachée.

Je t’ai grondée, je t’ai expliqué, je t’ai suppliée.

J’ai tellement mal si tu savais.

J’ai mal parce que tu rejettes ton Papa, que tu hurles et que tu repousses ma main qui te touche alors que tu me prends pour lui.

J’ai mal parce que je t’aime et que je ne veux pas te laisser pleurer.

J’ai mal parce que je t’aime et que l’on me dit que je dois te laisser pleurer.

Est-ce que je t’aime si mal?

28 mois de siestes en guise de nuits. 28 mois de nuits à errer dans notre maison, à croiser les doigts pour ne pas avoir à me relever, à sentir mon coeur s’accélérer au moindre bruit.

28 mois, et je ne t’en veux même pas.

Est-ce que tu as tellement pris l’habitude de m’avoir auprès de toi que tu m’appelles même en dormant?
Est-ce que tu as tellement confiance en moi que tu sais que je viendrai, malgré tout.
Est-ce que tu as tellement besoin de moi que tu ne peux pas me laisser pour une nuit?

Je te répète chaque soir que tu dois me laisser dormir.
Tu me réponds « Oui Maman, câlin le chien, pas réveiller Maman, pas réveiller Papa. »
Oui, c’est ça ma Douce, laisse-moi dormir s’il-te-plaît, c’est tellement important que je dorme bien pour bien m’occuper de vous.
« C’est pas rale Maman, c’est pas rale. »
Non, ce n’est pas grave ma Douce, je t’aimerai toujours autant, et je serai là chaque matin pour te prendre dans mes bras.

Tu te tournes vers moi, bisou esquimau, bisou sur la joue. Tu caresses mes cheveux, tu les replaces derrière mon oreille.

« C’est pas rale, Maman. T’aime. »

Je t’aime moi aussi ma Puce. Est-ce que je t’aime si mal ? …

L-ombre-et-la-lumiere.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Dormira ? Dormira pas ? »

19 réponses à “L’ombre et la lumière”

  1. lablune dit :

    C’est bouleversant de beauté et d’amour…

  2. maman taupe dit :

    Ne pense pas que tu l’aimes mal ta douce. Tu l’aimes inconditionnellement, de tout ton coeur de maman. Je ne sais que te dire, je sais que tu as déjà essayé tout ce que tu pouvais. Je ne peux que
    t’encourager, être avec toi en pensées, et croiser les doigts pour qu’enfin elle dorme, seule, toute la nuit. Je t’embrasse.

  3. Alice dit :

    Ho punaise… je ne sais que te dire… sauf qu’à lire c’est magnifique!

  4. Karya dit :

    Pourquoi tu l’aimerais mal ? Je dis cela mais je me dis la même chose sur un autre sujet … Allez, courage, cela passera, un jour, j’espère !

  5. Evapaolina dit :

    Comme je compatis et j’ai mal pour toi…tiraillé entre l’épuisement et la force supreme de consoler, bercer, aimer…tu fais de ton mieux et c’est le plus important..j’ai craqué souvent, laissé
    pleuré beaucoup a m’en tordre les boyaux, et visiblement ca paye.. Mais chaque enfant est différent … Et je doute que les conseils soient la bienvenue…courage…patience… A l’adolescence tu
    te vengeras 😉

  6. Le sommeil de nos enfants, c’est si compliqué et si épuisant… J’aime toujours tes billets même si je ne prends pas toujours le temps de le dire. J’espère que cette jolie puce finira par dormir
    correctement, la mienne aura trois ans la semaine prochaine et elle se réveille encore au moins une fois par nuit…

  7. NiouzMum dit :

    Juste une question (sans intérêt si ce n’est satisfaire ma « curiosité » …) : comment se passent ses nuits chez ses grands parents ?
    Sinon que te dire ? Que Zébulon (37 mois dans 1 semaine) ne dort toujours pas bien la nuit … mais nous oui depuis qu’on a accepté ce fait … Et aussi que c’est son père qu’il réclame et moi
    qu’il rejette … En bref rien qui t’aidera ;p
    En tout cas j’admire ta patience (« résignée » ?) : bien longtemps que j’aurais craqué/pété un plomb. Et qu’elle a l’air jolie ta Douce !!!

  8. Léona dit :

    Courage, ça passeras forcément! Ma fille aussi a connu une courte période où elle ne voulait pas dormir seule, quand elle avait deux ans. Elle hurlait si on quittait la chambre, il fallait la
    veiller tous les soirs en chantant des chansons et elle guettait nos mouvements si on essayait de sortir en douce. C’est dans ses moments là que j’ai le plus éprouvé mon sens de l’autorité, à
    hésiter entre être ferme et la consoler. C’est finalement sa grand-mère, en vacances à la maison, qui avait joué le rôle de médiateur du sommeil, on a beaucoup parlé avec elle, fermement,il y a a
    eu quelques larmes et appels mais on a tenu position, et puis soudain, tout était rentré dans l’ordre les jours suivant. Je croise les doigts pour toi!

  9. Mélissa dit :

    Ma fille n’a pas fait ses nuits avant 3 ans… Elle me réveillais toutes les nuits que je ne travaillais pas et dormait avec son père toutes celles où j’étais à l’hôpital.
    Un jour, j’ai dit stop, je suis allée voir un neuro-pédiatre, spécialisé dans les troubles du sommeil, il nous a reçues toutes les deux, m’a écoutée, lui a parlé, lui a donné un traitement qui ne
    durerait pas plus de trois mois et que j’ai arrêté au bout de trois semaines puisqu’elle s’est mise à dormir la nuit tout naturellement.
    Je sais à quel point ça rend dingue d’avoir un enfant qui ne dort pas la nuit, je sais aussi qu’il existe des moyens efficaces de régler le problème, ne reste pas seule à cette angoisse, consulte
    !!
    Bon courage.

  10. la carne dit :

    je ne vais pas te donner de conseil… l’éducatrice que j’étais et la mère que je suis devenue ont des idées… mais qui sont loin d’être des solutions miracle… simplement, si ça devient trop
    douloureux, trop difficile, il faut peut-être aller en parler à une personne extérieure… pédopsy par exemple. ou psy pour les parents… pour avoir des pistes, se poser les bonnes questions,
    parfois difficiles, mais sans culpabilité(!)… plein de courage

  11. pauline k dit :

    C’est si beau… mais tu n’en peux plus. Je ne sais pas comment tu tiens le coup.
    Fais ce que ton cœur te dit de faire. N’écoute personne. Mais ne t’oublie pas… Car comme tu le dis si bien, une maman fatiguée, c’est une maman plus énervée (et je sais de quoi je parle)
    Courage ma belle! Ca finira bien par s’arranger…

  12. S-Mummy dit :

    C’est beau et dur en même temps… être maman c,’est parfois tellement complexe… je t’envoie plein de courage et prends bien soin de toi car comme tu le dis si bien pour bien t’occuper de tes
    petits loups il faut aussi que tu aies un peu de temps pour toi, te reposer… mille bisous !

  13. Isabelle C dit :

    Hello,
    tu ne fais rien de mal, mais certains cristalisent tous les évènements de la journée pendant la nuit.
    C’est pas simple, mais je suis comme toi, je ne laisse pas pleurer

    Vive l’anti cerne

  14. NiouzMum dit :

    Attention, hein, ma question n’etait pas du tout pour dire « Ben tu vois c’est ta faute » (je sais que tu ne l’as pas pris comme tel mais je tiens à préciser) ;p

  15. la carne dit :

    nous sommes allés voir une psy à une periode parce qu’on ne s’en sortait pas avec notre grand… j’ai fini par la voir seule. ça a été bénéfique. 🙂 plein de courage! le seul conseil, choisis peut
    etre un psy qui parle, pose des questions… pas un psy qui se contente de hocher la tête! 🙂

  16. Il est très beau ton article. Chez nous, crapouille du hait de ses 3 ans se réveille encore régulièrement la nuit !

  17. la carne dit :

    12 ans?! 😉 elle peut être parfaitement compétente sans être mère! l’idée justement du psy ou pédopsy est qu’il ne transpose pas à sa vie, il ne fait pas de lien avec sa vie… donc ça n’empêche en
    rien la compétence! 🙂 j’ai été une très bonne éducatrice avant d’être mère! 😉

  18. tataya dit :

    Votre note est tellement bien écrite…
    Elle a fait écho en moi qui n’ai pu faire mes nuits avant les 3 ans de ma fille.
    Non, vous n’êtes pas une mauvaise mère… votre fille est ainsi et ce qu’en pense les autres… bien fichez vous en !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *