malise
21 novembre 2013
Et la neige m’a réchauffée

Hier la neige nous a accueillis au réveil, et elle a transformé notre journée …

C’était un spectacle incroyable que de voir les yeux des enfants lorsqu’ils l’ont découverte, leurs sourires, leur joie.

Et l’enthousiasme de Loulou :

– « Oh mais il neige et c’est même pas Noël! Je suis trop content Maman, la neige elle m’a fait une belle surprise! On va pouvoir faire des pas de pieds en marchant dedans … »

Nous en avons bien profité, de cette belle surprise, et à un moment je me suis retrouvée en train de penser que j’aimerais bien que tous les jours ressemblent à celui-ci.

Il n’y a pas si longtemps de ça, j’aurais pu, je crois, inventer n’importe quelle excuse pour ne pas avoir à me retrouver une journée seule avec mes enfants. Seule à devoir les occuper, supporter et faire cesser les chamailleries, préparer et gérer le repas, négocier la sieste, encaisser les crises, faire face à la fatigue.

Il n’y a pas si longtemps de ça, je n’aurais rien géré du tout, en réalité. J’aurais crié, puni, pleuré avec eux. J’aurais rêvé d’être ailleurs, loin de tout ça, loin d’eux, dans une autre vie. J’aurais voulu vaquer à mes propres occupations, tellement plus importantes.

Rien n’a réellement changé, pourtant. Les nuits sont toujours ce qu’elles sont. Les crises sont toujours présentes. Les disputes toujours courantes.

Rien n’a changé, sauf le regard que je pouvais porter sur tout cela. Et mon envie de fuir.

Je me suis rendue compte que mon bonhomme n’a que 4 ans, et qu’il y a peu il ne savait ni marcher ni parler. Alors j’essaie de voir la vie avec ses yeux, d’être moins exigeante, de ne lui imposer que ce que je pense être important.

Je savoure avec bonheur toutes les fois où il tend ses bras pour que je le sers contre moi. J’essaie de participer à ses activités, et de ne pas faire juste acte de présence. Je le respire, je
passe ma main dans ses cheveux, je me perds dans ses grands yeux dans lesquels je vois plus de sourires que de larmes.

Demain, il ne voudra plus de tout ça, et je ne veux pas me dire « si j’avais su ».

Ma Poupée quant à elle est un vrai pot de colle. Son frère dit qu’elle est un petit pot de colle, mais petit ou grand ce n’est pas toujours évident de vivre avec une sangsue accrochée à mes bras.

Et pourtant, si c’est ce dont elle a besoin maintenant, soit. Si elle veut mes bras, mes genoux, mon cou tout à elle, je les lui donne bien volontiers. Je me suis rendue compte que ses pleurs me bouelversaient à un point que je n’imaginais pas. Alors je ne la laisse pas pleurer, pour ne pas pleurer moi-même. Je ne la laisse pas pleurer, elle aura bien le temps de verser d’autres larmes.

Ils nous voient si peu finalement, nous pouvons bien leur concéder un peu de notre temps.

Un peu de temps pour leur montrer combien nous les aimons. Un peu de temps pour profiter d’eux, déconnecter de nos obligations de grands, et les regarder être heureux.

Je sais que ça peut paraître simpliste de dire tout ça, mais pour moi ça ne l’est pas. Parce que réellement, me rendre compte de tout cela a changé ma façon d’être et de supporter les choses.

Je suis moins à cran. Je suis plus attentive et à l’écoute.

Je suis présente, avec eux, tout simplement.

Et-la-neige-m-a-rechauffee-1.jpg

Et-la-neige-m-a-rechauffee-2.jpg

Et-la-neige-m-a-rechauffee-3.jpg

Et n’oubliez pas, il y a toujours une « Chouette Box » à gagner par ici!

Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Être une Maman »

 

11 réponses à “Et la neige m’a réchauffée”

  1. Léona dit :

    Ce sont ces petits riens qui sont juste très beaux! Il neige pas pour de faux chez toi dis donc 😉 Très beau billet^^

  2. J’ai la chair de poule à la lecture de ton billet … tout simplement parce que je vis la même chose. Mes mercredis et we sont plus doux, même quand les chamailleries et râles en puissance sont là,
    seulement parce que mon point de vue a changé. Voilà qui me donne envie d’en dire plus dans un billet, ce we peut-être 😉

  3. lili dit :

    ne serait ce pas cet éloignement de l’ordi qui y est pour beaucoup?

  4. Evi dit :

    C’est trop chou! 🙂
    Et cette neige elle donne envie quand même…

  5. C’est si bon d’en profiter et de se rendre compte combien ces moments nous apportent du bon!

  6. NiouzMum dit :


    Je change aussi, mais dans une moindre mesure (et sans la neige ;p)

  7. c’est si bon parfois de se mettre à leur hauteur, de retrouver leur essentiel, notre essentiel, de profiter des instants ensemble sans trop en demander, être là simplement, tout simplement. La
    sagesse est finalement si accessible, « juste quelques mots pour te dire que le bonheur se saisit juste là dans tes yeux, dans leurs yeux, dans tes yeux dans leurs yeux » Très beau billet ♥

  8. Banane dit :

    J’essaye aussi de maintenir cet état d’esprit, quand je passe du temps avec eux. Depuis le départ je m’y contrains (malheureusement, parfois je le vis encore comme une contrainte) en me rappelant
    le plus souvent possible que leur réceptivité et leurs attentes envers notre présence ne durera pas. C’est dur de mettre de côté la gestion du quotidien pour n’être qu’à eux dans ces moments-là,
    j’ai excessivement de mal à le faire, mais quel bonheur quand on y arrive!
    C’est bien cette neige!

  9. Karya dit :

    Ce que tu écris me touche, à chaque fois. Ce billet-là, j’aurais pu l’écrire mais tu écris tellement mieux. Très joli billet qui méritait bien une p’tite sélection 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *