malise
2 décembre 2013
Mademoiselle boude

Après le fameux « Help, mon fils est un chouineur » et ses non moins fameuses suites (ici, ici, et ici), voici le nouvel opus de la très redoutée série « The terrible two from the inside« , en direct live de chez moi.

En Maman parfaitement naïve (je reste persuadée malgré tout ce que je peux lire que mes enfants à moi ne m’en feront pas baver à l’adolescence)(ce serait pas juste sinon, avec tout ce qu’ils font en ce moment, leur quota devrait être épuisé!), et parfaitement aveuglée par son amour pour la seconde prunelle de ses yeux (aka Loulette pour celles qui ne suivent pas), j’étais persuadée qu’elle ne ferait pas de terrible two. Mais vraiment.

Pas plus tard que la semaine dernière, alors que je lisais un commentaire me parlant de cette très agréable et enrichissante période de l’évolution de nos enfants, je me disais « Tiens mais c’est fou, parce que Loulette elle est quand même vachement cool! ».

Mais bien sûr!
Comment on dit déjà? « Et la marmotte… ».

Ouais, c’est ça, aveuglée je vous disais.

[Mère en mode guimauve on]

Loulette est un vrai petit coeur. Loulette est drôle, affectueuse, bavarde, curieuse, gourmande, collante. Elle est aussi relativement docile et disciplinée (pas sûre que son Papa dirait comme moi, mais bon je trouve qu’elle écoute et « obéit » quand même bien). Elle suit son frère à la trace, ne reste jamais éloignée de lui de plus d’un mètre, sauf s’il s’agit de regarder un dessin-animé ou de manger du chocolat. Elle s’applique à répéter tout ce qu’on raconte, tout ce que son frère raconte (et c’est beaucoup, beaucoup… C’est un vrai moulin à paroles quand il veut), et s’exprime du coup relativement bien. Elle adore jouer avec les jeux de son frère, on a donc une montagne de jouets pour bébés qui ne servent à rien à la maison. Elle connait les couleurs, et la première qu’elle a retenue était le violet, sa préférée. Elle a une excellente motricité fine, et du coup adore faire travailler ses mains.
Et blablabla, et blablabla, je vais m’arrêter là, non?

Bref, quand elle fait ses nuits, ma bébée est parfaite…

[Mère en mode guimauve off]

Il y a pourtant un petit truc de rien du tout, une attitude bien à elle qu’elle avait déjà alors qu’elle était encore minuscule et ne parvenait pas à se mettre debout. Une réaction qui nous faisait bien rire, à vrai dire. A l’époque.

Loulette est une diva. Et ouep, rien que ça. Loulette se vexe pour un rien, et nous tourne le dos pour faire la bouille. Elle peut pleurer ou pas, au choix, mais elle nous fait bel et bien la tête, et autant vous dire qu’elle ne fait pas semblant.

Au début je n’assimilais pas du tout ça au terrible two.
Déjà parce qu’elle le fait depuis vraiment longtemps. Par exemple, quand elle apprenait à marcher et qu’elle s’étalait, elle était tellement vexée qu’elle restait assise à bouder. Et quand on s’approchait d’elle pour lui dire que ce n’était pas grave, elle tournait sur elle-même pour continuer à nous montrer son dos.
Et puis comme on a eu droit à quelques scènes de hurlements mémorables de la part de son frère, j’imaginais que cela allait se manifester de la même manière chez elle.

Mais voilà, il faut bien reconnaître que ses séances de boudage se font de plus en plus nombreuses. Quand elle ne veut pas s’habiller ou mettre la robe que tu as choisie pour elle / Quand elle veut continuer à regarder le dessin-animé / Quand elle veut manger alors que ce n’est pas l’heure, ou ne pas manger alors que c’est l’heure / Quand on refuse de la porter / Quand son frère l’embête / Quand son frère l’embête parce qu’elle l’a embêté, et qu’on le défend, etc.
En gros, toutes les situations qu’elle ne maitrise pas, ou celles dans lesquelles on lui demande de faire quelque chose qu’elle n’a pas décidé (ou dont elle n’a pas envie, ce qui revient au même).

Ajoutez à cela une grande propension à l’exagération, ainsi qu’un talent inné pour la comédie (dramatique), et vous obtenez un savoureux mélange à base « Je hurle pour que tu viennes mais je hurle aussi dès que tu t’approches »…

Trop trop drôle.

Alors heureusement pour nous, la Loulette a un bon fond. Un vrai caractère de cochon comme sa Mère, mais tempéré par une grande gentillesse comme son Père. Du coup il suffit de trouver comment l’amadouer pour la sortir sans trop de dégâts de son mutisme.

Parfois, je la laisse donc seule dans la pièce pendant quelques minutes, et quand je reviens elle se jette dans mes bras. Parfois aussi, j’insiste lourdement pour lui faire un câlin malgré ses mains qui me repoussent et ses « hiiiin » à toutes les sauces et sur tous les tons. Vous voyez le genre, « hiiiin non va t’en je veux pas te voir dégage de là me touche pas laisse-moi tranquille! ».
Aie mes oreilles!

Et puis parfois, elle est inconsolable. Alors, inévitablement, je finis par lâcher l’affaire.

Oui je sais, je me fais avoir comme une bleue. Mais je me dis que ce n’est pas en la portant dans les escaliers parce qu’elle refuse de monter toute seule que je vais en faire une enfant pourrie gâtée. Que si je le pose sur mes genoux pour manger son yaourt, ce n’est pas ce qui fera qu’elle me le demandera encore quand elle aura 18 ans.

Je suis consciente de faire 2 poids – 2 mesures avec mes enfants. Je tolère avec ma fille des choses que je n’ai jamais acceptées avec mon fils.

Peut-être parce que je suis une Maman différente. Peut-être parce que j’ai appris à relativiser, à lâcher du lest, et que j’ai compris que l’éducation n’est pas une science exacte. Le très juste « Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants » …

En attendant, Mademoiselle la petite en plein terrible two nous fait la tête, tandis que Monsieur le grand, toujours dans le horrible four, nous répond et hurle dès que nous ne faisons pas comme il veut.
Je vous raconte pas comme on est contents de retourner au boulot le lundi …

Et non, je ne veux même pas imaginer ce que sera la suite, ce serait un coup à les brader sur Le Bon Coin!

Et chez vous, il se manifeste comment le terrible two ?

Mademoiselle-boude.png

Attention danger, petite fille qui boude!

Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Loulette aux fraises »

5 réponses à “Mademoiselle boude”

  1. Nous n’en sommes pas encore la! Mais tu as raison Malise, etre maman c’est evoluer aussi dans son approche et puis chaque enfant est different et ce qui fonctionne avec un ne fonctionne pas
    forcement avec un autre. S’adapter, c’est le mot d’ordre.
    Belle journee a toi.

  2. NiouzMum dit :

    Ouf ici c’est relativement rare qu’ils boudent (m’enfin rassure toi on a droit à d’autres formes de démonstration de leur mécontentement, notamment la sirène hurlante ^^), mais s’il s’avérait que
    c’est en fait un « truc de filles » on n’est pas à l’abri pour autant 😉
    Et tu vois, moi j’ai lâché pour les nuits de Zébulon mais pas pour « s’assoir sur les genoux pour manger le yaourt » alors que comme tu dis « où est le problème au fond ? » … Comme quoi chacun ses
    limites ;p

  3. Karya dit :

    Je ne comprends pas pourquoi on continue de l’appeler Terrible Two alors que cela fonctionne à tous les âges 😉

  4. missbrownie dit :

    Je ne sais pas si cela t’inquiétera, mais Chupa est toujours comme ça 😉 Une diva et une boudeuse ^_^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *