malise
13 janvier 2014
Aller de l’avant

Vous devez vous en douter vu mon assiduité à écrire ces derniers temps, l’année a commencé sur les chapeaux de roue. Un bon petit marathon médical, des nuits inexistantes, des enfants à garder et du boulot par dessus la tête, voilà un mois de janvier assez peu prometteur …

Il ne m’en fallait pas beaucoup plus pour que les travers contre lesquels j’ai passé toute l’année dernière à lutter ressurgissent d’un coup d’un seul, et me revoilà en train de crier au moindre grain de sable, de ne plus vouloir sortir de mon lit, et de rager pour tout et rien.

Et puis mercredi dernier, je suis allée avec mon Père à son 3ème bilan neurologique. La neurologue a été très enthousiaste des progrès accomplis, ravie de voir que la maladie ne progressait pas et que mon Père tenait le cap en dépit des difficultés. Et moi de mon côté, j’ai réalisé qu’il y a quelques mois de cela à peine, j’étais sur le point de l’interner alors qu’il touchait le fond …

Je ne crois pas avoir vécu une année aussi difficile que 2013.

Je me souviens de l’année où je me suis cassé un bras et où j’ai eu en même temps l’appendicite et la varicelle. Il y a eu celle où toutes mes copines ont décidé de ne plus me parler pendant plusieurs semaines. Celle où on a emménagé dans une maison que je détestais, et où mon frère a été très amoché dans un accident de vélo. Celle où j’ai raté le concours d’avocat. Celle bien sûr où ma Mère et mon Grand-Père sont décédés. Celle où j’ai passé le mois de février à pleurer.

Mais aucune n’a été aussi complètement destructrice que l’année dernière, tant physiquement que moralement.

Je pourrais faire une rétrospective, d’ailleurs c’est ce que comptais faire au départ.

Me rappeler qu’en janvier, par 2 fois, j’ai passé mon week-end au lit parce que j’étais incapable de me lever. Parce que je réalisais que ma Mère n’était vraiment plus là et que rien ne pourrait plus jamais être réparé.

Qu’en février je découvrais que mon Père n’était plus capable de s’assumer, et que cette incapacité avait hélas un nom tristement célèbre : Parkinson.

Qu’en mars il refusait d’être hospitalisé et me laissait bien démunie, ne sachant pas comment prendre soin de lui.

Qu’en avril, mes relations avec Loulou étaient tellement difficiles que je doutais de ma capacité à être une bonne Maman.

Qu’en mai, je n’en pouvais plus de ne pas dormir, et que je me faisais balader par la crèche pour la garde de Loulette, compromettant la rentrée de septembre dans notre commune.

Qu’en juillet je me retrouvais à passer une nuit aux urgences après avoir eu tellement mal que j’ai cru ne pas m’en sortir.

Qu’en septembre nous ne dormions toujours pas, et que Loulette se fracassait le crâne.

Qu’en octobre je découvrais que je ne pourrai pas toujours être aux côtés de mes enfants, et que le harcèlement à l’école peut commencer très très tôt.

Qu’en novembre je passais sur la table d’opération, et que je le vivais plutôt mal.

Et qu’en décembre ma Grand-Mère partait à son tour …

Et pourtant je m’en suis sortie, nous nous en sommes sortis. Malgré tout, je suis toujours là, et je continue d’avancer.

Parce qu’en janvier, nous avons passé notre 1er mois dans notre nouvelle maison, et qu’elle est décidément faite pour nous.

Qu’en février le blog m’aidait à penser à autre chose, que je regardais mes enfants pousser avec bonheur, et que j’avais la chance de pouvoir souffler un peu grâce à super Belle-Maman (ok, je ne dis pas toujours ça! 😉 )

Qu’en mars, je découvrais Instagram, les swaps, et que ma vie virtuelle continuait à me pousser de l’avant. Que mon Père commençait son traitement et que cela fonctionnait plutôt bien. Que nous passions une semaine au ski, dont je ne garde pas un souvenir particulièrement mémorable, mais quelle chance de pouvoir le faire!

Qu’en avril je rencontrais la fée qui me fait voir la vie autrement, et qui me permet de comprendre beaucoup de choses.

Qu’en mai Loulou avait 4 ans, et que je commençais à changer ma façon d’être avec lui. Que mon Père nous présentait sa nouvelle amie.

Qu’en juin nous partions 15 jours tous les 4 au soleil.

Qu’en juillet Loulette fêtait ses 2 ans, et qu’elle ne s’est pas réveillée la nuit pendant 1 mois. Et que j’ai rencontré 2 copinautes de mon coeur ♥.

Qu’en août nous avons lâché prise et nous nous sommes enfuis chez mes Beaux-Parents pour profiter de ne rien faire.

Qu’en septembre la rentrée nouvelle classe/nouvelle crèche s’est faite en douceur. Que nous avons décidé de nous accorder une soirée chacun pour faire une activité rien qu’à nous, quitte à prendre une baby-sitter.

Qu’en octobre je retrouvais ma meilleure amie, et que je rigole bien aujourd’hui de la nuit surnaturelle que j’ai passée ensuite (avec beaucoup, beaucoup de recul!).

Qu’en décembre je participais aux e-fluent mums et rencontrais plein de chouettes personnes. Et que les fêtes de fin d’année que j’appréhendais beaucoup se sont finalement merveilleusement bien passées.

Mais surtout, surtout, ce que je retiens de cette année, c’est que malgré les nombreux creux de la vague, malgré les coups de gueule et les portes qui claquent, mon Amoureux et moi avons fêté nos 9 ans d’amour et de soutien réciproque.

Et que malgré les nuits chaotiques et les colères incontrôlées, je n’ai toujours pas mis mes enfants sur le Bon Coin! 😉

Source : http://3.bp.blogspot.com

La roue tourne …

Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Vis ma vie »

27 réponses à “Aller de l’avant”

  1. mamandoudouce dit :

    Un très bel article!!! Je n’

  2. mamandoudouce dit :

    Oups, je ne sais pas ce que j’ai fait mais mon comm est parti tout seul avant que je n’ai eu le temps de le finir…
    Le négatif nous plombe et nous fait tomber très bas mais grâce à cela et au positif, on se relève plus fort!
    Bisous malise!

    • malise dit :

      Oui, je crois que cette façon de voir les choses permet de garder la tête hors de l’eau … Tout n’est pas négatif, l’essentiel étant de s’en rendre compte! 🙂 Bisous.

  3. Agoaye dit :

    En effet, c’est un très bel article.
    De la même façon que toi j’ai voulu faire un bilan (mais plus graphique) et plus j’avançais, plus je restais focalisée sur les trucs mauvais (et je m’en suis aperçue car tout était noir, gris, blanc… aucune couleur !)
    J’ai tout effacé et je me suis forcée à ne pas parler de ce qui avait été mauvais. J’ai voulu faire un pêle-mêle de photos et en fouillant dans mes archives de l’année j’ai retrouvé des trucs quand même bien sympas que j’avais presque oubliés.
    Du coup, mon billet de rétrospective est super gai. Et franchement ça m’a fait du bien de commencer la nouvelle ainsi !

    • malise dit :

      Oh je n’aurais pas pensé à faire un bilan graphique, c’est une très jolie idée je trouve, d’autant plus que cela t’as finalement poussée à rechercher tout le positif de ton année! C’est bien ce que je cherche à retenir moi aussi! 🙂

  4. Un très joli billet. Mon année a aussi été mouvementée et pas très facile à vivre, mais du coup, dans ma mémoire c’est un espèce de fouillis sans nom que je n’ose pas trop décortiquer. Les années négatives comme celle-ci, je les mets en fait entre parenthèses et je passe à autre chose.

    • malise dit :

      Je te comprends, je n’avais pas très envie de revenir sur 2013 moi non plus … Et puis tu vois, quand j’ai vu la réaction de la neurologue avec mon Père, j’ai réalisé tout le chemin parcouru en si peu de temps, pour terminer sur une note plutôt positive, et tant mieux!

  5. BBB's mum dit :

    Très joli billet ! <3
    Je te souhaite une année plus douce !
    Mille bisous

  6. Superbe billet, si positif … pour aller de l’avant, ravie de te lire ainsi et j’aime beaucoup ce nouveau design du blog

    • malise dit :

      Oui, j’essaie de ne pas me morfondre, même si parfois je t’avoue que la tentation de rester au lit est grande! 🙂 Je suis contente que mon blog te plaise en tout cas, merci!

  7. Lylou dit :

    Un billet très émouvant. J’avoue avoir le cœur serré en te lisant. j’admire ta façon de rester positive. je te souhaite une année 2014 plus sereine et reposante…

    • malise dit :

      Merci Lylou, merci beaucoup! Je n’ai pas toujours été comme ça tu sais, mais plus le temps passe et plus j’apprends à voir le verre à moitié plein, parce que c’est ce qui fait le plus de bien pas vrai? 🙂

  8. Ali Alanoix dit :

    Ah oui 2013 a été bien difficile pour toi.
    C’est vrai qu’il faut rester positif sinon c’est bien difficile d’avancer. Nous avons aussi eu notre lot de soucis cette année mais finalement, on ne va retenir que les bons moments..

    • malise dit :

      Tu as raison, c’est bien ce qu’il faut faire … Et puis je me rends compte qu’on oublie vite ce qui nous a paru insurmontable sur le moment, heureusement!

  9. anyuka dit :

    Je suis contente moi aussi que 2013 soit derrière moi, et j’essaye de regarder devant moi, et ne voir que le positif.. pas facile 😉 ! Allez, haut les coeurs, ça va le faire (méthode Coué), et tu as raison, la roue tourne !!!

  10. Un très beau billet Malise, chargé d’émotions et de belles victoires tout de même.
    Ce sont souvent les difficultés qui nous font avancer. Mais se souvenir des belles choses , c’est encore mieux!
    Grosses bises et plein de courage pour les longues nuits sans sommeil.

    • malise dit :

      Merci Marie, oui oui, il y a quelques victoires qui font aller de l’avant … Pas encore sur le plan du sommeil hélas, alors je prends volontiers tout le courage que tu m’envoies … Bises.

  11. Léona dit :

    Ton nouveau blog est super joli! Et voilà c’est reparti, une nouvelle année qui démarre! Tu as raison de dire que la roue tourne, la vie nous réserve plein de surprises, des mauvaises comme des bonnes! Le principal, c’est d’en garder le meilleur! Bises

    • malise dit :

      Merci beaucoup pour ton message Léona. J’ai mis du temps à apprendre à ne retenir le meilleur, mais je crois que je ne suis pas loin d’avoir réussi! 🙂 Je t’embrasse aussi.

  12. Croyons fort que les mois à venir soient meilleurs… Je te souhaite une bien meilleure année.
    Parfois, on ne sait pas comment on arrive à tenir, mais on tient, en commençant par un petit pas… puis un pas de plus…
    Courage !

    • malise dit :

      Merci infiniment Nathalie. En effet quand je repense à cette année, je me demande bien comment j’ai réussi à passer certains cap. Mais je suis bien entourée, c’est le principal et je suis sûre que c’est grâce à ça.

  13. Angeso dit :

    Mais si ma belle la vie est belle !
    Les difficultés ne sont là que pour mieux apprécier notre bonheur.
    N’oublie pas que je suis là aussi <3
    Bisous

  14. Voilà un beau bilan ! Comme j’ai coutume de dire, une année que l’on se remémore en pleurant ET en riant est une bonne année. En tous cas bravo pour avoir su trouvé le positif dans cette année particulièrement éprouvante pour toi ! Et espérons que 2014 te soit plus douce 😉

    • malise dit :

      J’aime beaucoup ta maxime, je la trouve incroyablement positive, elle fait du bien! Merci pour tes vœux pour 2014, pour l’instant c’est plutôt bien parti! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *