malise
23 janvier 2014
Eglantine Eméyé, Maman courage

Je ne suis pas une Maman extraordinaire.

Je suis une Maman ordinaire, qui est parfois extra, et parfois complètement dépassée et blasée. Je suis une Maman toute simple, qui, comme toutes les mamans j’espère, donnerait tout pour ses enfants. Qui les aime de façon indescriptible. Qui pense à eux avant de penser à elle, et qui en est très heureuse même si elle râle souvent.

Parfois, à l’instar de Marjoliemaman, je deviens une héroïne du quotidien. Il m’est déjà arrivé d’aller travailler alors que j’avais passé la nuit à bercer l’un ou l’autre de mes enfants. Je me débrouille pour être à l’heure aux rdv alors que j’ai dû les préparer et me préparer aussi, je fais des activités avec les 2 ensemble (on va même régulièrement rendre visite au docteur tous les 3 en même temps, youhou!), j’arrive à ne pas devenir chèvre alors qu’ils hurlent de concert dans mes oreilles, etc, etc. Je les soigne, je les écoute, je suis malade avec eux, je m’inquiète tout le temps pour leur bien-être, leur bonheur, leur présent et leur avenir. Pour eux, je me dépasse. Grâce à eux, je me surpasse.

Et pourtant, je ne suis pas une Maman courage. Je suis juste une Maman. Qui vit plus ou moins bien sa maternité et qui du coup à une forte tendance à se plaindre pour des broutilles et à voir régulièrement le verre à moitié vide. Et qui, surtout, ne se rend pas compte de la chance qu’elle a d’avoir 2 enfants en parfaite santé.

J’ai regardé hier le documentaire d’Eglantine Eméyé racontant son combat pour son fils de 8 ans, Samy, qui est polyhandicapé. C’est un reportage poignant, bouleversant, inutile de vous dire que j’ai pleuré à grosses larmes.

Quand on devient Maman, on ne peut plus jamais être indifférente à la détresse des enfants. Elle vous renvoie à vous, bien sûr, difficile de ne pas transposer même si vous ne vivez pas la même situation. Elle vous touche en plein coeur.

Le comportement de ce petit garçon autiste, épileptique, est effrayant, déroutant. On ressent tellement sa douleur. On le voit se frapper, se blesser, hurler, rejeter sa Maman, et on voudrait les serrer tous les 2 dans nos bras pour les réconforter.

Comme elle le dit elle-même, son fils est le combat de sa vie. Elle doit au quotidien surmonter les nuits sans sommeil, affronter les crises, mais aussi trouver des médecins qui acceptent de le prendre en charge lorsqu’il n’est pas bien. Elle doit lutter contre les services de l’état si incompétents que c’en est révoltant.

Son reportage est un cri d’amour pour son fils qu’elle aime infiniment, et cela se ressent tellement.

Elle n’est hélas pas la seule Maman à vivre ce genre de situation, mais elle a au moins la chance de pouvoir se faire entendre et peut-être aider à bouger les choses grâce à sa notoriété. Et c’est incroyablement courageux de sa part de s’être dévoilée de cette manière-là dans cet objectif.

Eglantine Eméyé est une Maman courage, et je l’admire profondément.

Si vous n’avez pas visionné son reportage, vous pouvez encore le trouver en replay sur le site de France 5 par ici. Croyez-moi, c’est une sacrée leçon!

Eglantine Eméyé - Mon fils un si long combat

Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Lu, écrit, parlé, et … cuisiné »

20 réponses à “Eglantine Eméyé, Maman courage”

  1. Je l’ai vu hier aussi, avec mes enfants. Mes larmes ont coulé aussi, et j’ai essayé de trouver les mots pour expliquer à mes enfants. Je suis d’accord avec toi, dans ce genre de situation on n’est plus un parent héros du quotidien mais un héros au quotidien, et malgré soi. Je suis surtout admirative du sourire perpétuel d’Églantine. Effectivement, quelle leçon !!

    • malise dit :

      Je trouve ça bien que tes enfants l’aient vu, bien que ce soit si difficile … Tu as réussi à leur expliquer? Et tu as raison, je n’ai pas parlé de son sourire mais cela m’a frappée également!

  2. madame patate dit :

    j’ai entendu parler de ce reportage, je n’ai pas osé le regarder parce que je suis une pleureuse et j’en ai vu des extraits qui m’ont déjà bouleversé… mais il est clair que ce type de situation nous fait rudement relativiser la grande chance que nous avons….

    • malise dit :

      Oui, même si nous ne pouvons pas comparer nos situations, mais j’ai trouvé incroyablement courageux de sa part de s’exposer ainsi. J’espère juste que cela aura des retombées positives …

  3. mamandoudouce dit :

    Je n’ai pas vu le reportage mais à ce que tu en dis, je suis sûre que j’aurai été bouleversée et que j’aurai pleuré…

  4. Soma dit :

    OUi, c’était bouleversant et si douloureux.

  5. Je n’ai pas vu le reportage (qui a l’air très intéressant) mais… il est clair que je vais pleurer… déjà que je pleure devant « Rendez-vous en terre inconnue ». Ne te moques pas!

  6. Merci pour l’info ! Bonne continuation à ton blog

  7. J’ai raté ce reportage, mais tu me convaincs d’aller voir le replay ! Pour vivre, moi aussi, des moments difficiles (hospitalisation de mon bébé), je sais que le Courage, ce sont nos enfants eux-même, qui nous le donne !

  8. Babidji dit :

    J’étais au courant de la maison qu’elle a créée pour les enfants autistes justement créée par son expérience avec Samy. Mais je ne savais pas qu’elle avait fait un documentaire et je v aller le regarder. J’adore ta façon d’avoir abordé le sjt. Ton post est simplement beau et utile

    • malise dit :

      Merci beaucoup Babidji, ton commentaire me fait très plaisir parce que mon billet a atteint son objectif s’il t’a donné envie de voir le documentaire! Bonne journée.

      • Babidji dit :

        Je l’ai regardé et j’avais même partagé le lien sur ma page FB ! émouvant et rageant aussi …

        • malise dit :

          Oui, c’est vrai que c’était rageant, et c’est aussi pour ça que j’ai trouvé très courageux de sa part de le faire, ce n’est pas toujours évident ni bien vu de dénoncer les institutions…

  9. Ali Alanoix dit :

    Merci pour le lien Malise, j’ai pu le regarder vendredi soir ! Moi aussi, j’ai eu des grosses larmes. Quel courage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *