malise
6 mai 2014
Le goût de leurs vacances

Les mains dans la terre, les cheveux qui volent au vent, les roulades sur le toboggan et les courses en vélo.

Le surimi trempé dans la soupe de pâtes, le chocolat quémandé au moment du café, les flambys écrasés puis renversés dans leur cuillère, et les épinards à toutes les sauces.

Il y a tant de choses qui font leur enfance. Tant de sensations, d’odeurs, de gôuts, de rituels, qui n’appartiennent qu’à eux.

Faire éclater les bulles d’eau sur la fontaine et essayer d’attraper les poissons. Mettre la mousse du bain dans sa bouche, en arroser son voisin, s’étrangler de rire et en boire la moitié. Se lever seuls, et faire le bruit d’une armée qui attaque tout en disant chuuuut, le plus fort possible. Marcher pieds nus sur la terrasse, se bruler, mais vouloir y retourner encore et encore. Chanter tous les soirs, faire le concours de celui qui le fera le plus longtemps.

Les bisous dans le cou, les chatouilles sur le ventre, et les câlins collés serrés.

Les enfants sont de plus en plus proches. Ils se cherchent et se disputent sans cesse. Complices et rivaux. C’est SON Papa à lui, je suis SA Maman à elle. Puis l’inverse, immédiatement après. Ils se lèvent ensemble, prennent leur petit déjeuner en tête-à-tête, mais pas trop longtemps, les jeux les attendent. Soigner les doudous, prendre la température, nos dernières semaines médicalisées ont laissé des traces. Faire des circuits pour les trains, les voitures, les engins de construction. C’est tellement drôle de les voir inventer leur monde.

Les journées passent vite, rythmées par les cris ou le silence concentré. Par leurs rires quand ils essaient de s’attraper. Par leurs pleurs quand ils s’agacent.

Ils ne se quittent pas d’une semelle, se copient, s’épient. Loulette est en train de se transformer en clone de son frère, à imiter tous ses gestes, à répéter chacun de ses mots. Elle l’appelle « mon grand frère », et lui « ma petite soeur ».

Je les vois s’aimer, et c’est un très beau cadeau.

Le goût de ces vacances, c’est un peu celui de leur enfance. Celui qu’il garderont précieusement, j’espère. Un frère et une soeur, heureux d’être ensemble.

Le goût de leurs vacances

Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « Le coin des enfants »

13 réponses à “Le goût de leurs vacances”

  1. Petite-Mam dit :

    Oh j’adore ton billet, il est si bien écrit… Je me suis plongée facilement dans cette merveilleuse histoire. 🙂

    Ils sont tous jolis en tout cas. Quelle complicité. 🙂

    Bon Mardi.
    Petite-Mam

  2. Marie Kléber dit :

    Ce sont des souvenirs précieux pour eux Malise. Très beau billet qui vient faire revivre quelques gouttes d’enfance.
    Belle journée à vous tous!

  3. Lucky Sophie dit :

    Magnifique ! Pareil chez nous à 6 mains !

  4. Ali Alanoix dit :

    Oh c’est beau! C’est vraiment chouette d’en avoir deux 🙂

  5. Cynthia dit :

    Ohhh c’est chouette de pouvoir leur offrir un complice qu’ils auront toute leur vie !
    Et quel délice d’être spectateur de cette complicité !
    😉

  6. Ohhh j’adore ton billet tout en douceur plein de poési un délice!!

  7. mamandoudouce dit :

    Quel bonheur de voir leur complicité et leur joie de passer du temps ensemble! De très beaux moments à suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *