malise
15 mai 2014
Chroniques d’entreprise (#1) : Souriez, vous êtes filmés!

En ce moment, je suis en guerre contre mes employeurs. Le genre de conflit qui pourrait paraître bien banal à certains, mais pour moi qui n’ai jusque là jamais eu à taper du point sur la table, j’avoue être déstabilisée et me sentir bien dévalorisée face aux réponses à sens unique, le leur, qu’ils m’opposent.

Je ne vais pas entrer dans le détail aujourd’hui, j’ai bien l’intention de le faire mais j’attends de connaître l’issue avant de pouvoir en parler sereinement. Un jour, peut-être. En attendant, je ronge mon frein, je m’emporte, je mets mon poing dans ma poche, j’accepte tout puis refuse la même chose en bloc la seconde d’après. Je me réveille la nuit, emportée par les nombreux scénarios que je fabrique dans mes rêves. Puis je reste là, les yeux grands ouverts, à imaginer toutes les options qui me plairaient mais qui hélas ne me sont pas offertes. Parce que malheureusement, je n’ai pas le choix. J’aimerais, de toutes mes forces, mais je n’ai pas le choix. On pourrait me dire que ce n’est pas de choix dont je manque, mais de courage. Et c’est sans doute vrai. L’avenir me le dira.

En attendant, j’ai envie de m’amuser un peu à leurs dépends. Rien de méchant, juste quelques anecdotes bien réelles que je veux poser ici. Parce qu’une entreprise, c’est un microcosme à elle seule. Tous les états de la vie réduits à une seule entité. Tant d’individus réunis en un seul lieu, oeuvrant à priori pour le même objectif, et devant respecter les codes sociaux dans un univers clos, malgré leurs différences.

Maintenant, imaginez donc que vous décidez de faire une petite pause.

Vous vous rendez tranquillement aux toilettes mixtes de votre étage, smartphone en main (comment ça vous ne faites pas ça?)(menteurs!), et au moment où vous faites votre affaire, vous entendez un petit bruit qui attire votre attention. Vous regardez autour de vous, et là, juste à 1 mètre de vous, à côté de la poubelle, vous apercevez un petit objet noir. Une sorte de clé USB, à moitié grande comme une carte de voiture. En l’ouvrant, vous découvrez une carte SD.

Tiens, c’est bizarre quand même!

Bon, vous décidez d’aller voir ce qu’elle contient, normal. Et en commençant à la visionner, vous voyez votre visage en gros plan, lorsque vous vous êtes penché pour la récupérer, puis…vous, toujours, quelques secondes avant, à la position que vous occupiez alors. Vous remontez, vitesse rapide, et voyez défiler vos collègues, les uns après les autres, assis ou debout, en gros plan.

Un film de près de 2 heures.

Comment réagiriez-vous dans une telle situation?

Ce n’est pas une blague, c’est impossible! Quel en serait l’intérêt? Qui a fait ça? Lentement, en tremblant, vous relevez votre tête que vos mains soutenaient péniblement, et vous les dévisagez tous une à uns, ceux et celles qui vous entourent et que vous venez de découvrir sur votre écran dans une situation très intime. Qui a fait ça? Qui peut avoir eu l’envie écoeurante, perverse, de mettre une caméra à cet endroit-là ? De visionner ces images-là? Depuis combien de temps?

La situation que je viens de vous raconter est bien réelle. Elle s’est produite dans mon entreprise, il y a 3 semaines. La personne qui a découvert la caméra a aussitôt alerté ses collègues, puis la Direction. Immédiatement, les toilettes de tous les autres étages ont été inspectées, sans autre découverte malsaine. Une plainte a été déposée par la Direction des Ressources Humaines, et aujourd’hui la police est en train d’essayer d’identifier toutes les personnes concernées afin qu’elles puissent déposer plainte à leur tour.

Bien entendu, cette histoire a fait le tour du personnel comme une trainée de poudre, alors que la plus grande discrétion avait été demandée. C’est arrivé un jeudi. Tout le week-end qui a suivi, les salariés ont joué au téléphone arabe via sms, extrapolant, rentrant dans le moindre détail. Mais n’exagérant pas, la vérité étant déjà suffisamment énorme.

Ces derniers temps, l’atmosphère est à la suspicion. On parle des nombreux ouvriers qui effectuent des travaux, du personnel d’entretien. Jamais, on ne parle de son voisin. Jamais. Mais qui sait?

Bienvenue dans mon entreprise les amis, l’histoire est loin d’être finie…

Rendez-vous sur Hellocoton !
badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « De tout et de rien au quotidien »

27 réponses à “Chroniques d’entreprise (#1) : Souriez, vous êtes filmés!”

  1. Marie Kléber dit :

    Quelle horreur Malise! Ca ne met pas en confiance cette histoire là.
    J’espère que l’enquête portera des fruits. Il y a vraiment des gens qui n’ont rien d’autre à faire, qui sont même un peu barrés quand même.
    Courage pour tes problèmes de boulot. Je sais ce que c’est et que ce n’est pas marrant à vivre.
    Bises. De tout coeur avec toi.

  2. anyuka dit :

    Je suis stupéfiée, horrifiée, scandalisée… qui peut être assez tordu pour faire un truc pareil ???????
    Quelle ambiance… Courage à toi !!

    • malise dit :

      C’est bien là la question. Je crois qu’on ne peut pas imaginer comment quelqu’un peut faire ça, c’est trop… abject, dégoûtant! Je ne suis pas concernée directement, ça s’est passé dans un autre bâtiment que le mien. Mais du coup la suspicion s’est propagée, et on doute tous… 🙁

  3. Aloès dit :

    Et bien, voilà qui rejoint mon billet sur la jungle professionnelle !! J’espère en tous cas que l’issue te concernant sera favorable, malgré les embuches qui semblent être sur le chemin… <3

  4. MyChuchotis dit :

    Non mais sérieux c’est pas possible!! Dire qu’il y a des gens qui font ça…ça doit être assez horrible de savoir que l’on a été filmé/photographié dans cette situation… brrrr

  5. mamandoudouce dit :

    Ton histoire fait vraiment froid sans le dos! Comment peut-on faire une chose pareille??? Il y a vraiment de grands malades! Je suis écoeurée pour toi et tes collègues!
    Je te souhaite beaucoup de courage pour réussir à te « motiver » à aller au boulot!
    Gros bisous

    • malise dit :

      Merci mamandoudouce! La motivation n’est plus là depuis longtemps, et encore moins ces derniers temps avec tout ce qui se passe. Heureusement que j’ai réussi à trouver une solution pour maintenir cette source d’air frais qu’est mon blog!

  6. Non mais franchement, qui sont ces gens qui ont l’idée de faire des choses pareilles ??
    Parfois je me dis qu’on ne vit pas tous dans le même monde…

  7. Freya dit :

    Wow ça fait peur! Y a vraiment des malades…

  8. Je n’en reviens pas de ce que je viens de lire, mais qui, franchement qui peut avoir une idée aussi tordue?
    Les gens sont fous et leur folie ne cessera pas de nous étonner… défavorablement j’entends
    Plein de courage

  9. Mam'Zelle A dit :

    Je n’ai pas de mot tellement cette histoire est choquante !!!
    Courage Malise ♥ à toi et tes collègues

    • malise dit :

      Merci beaucoup. Une cellule d’aide psychologique a été mise en place et les choses se tassent petit à petit, mais même sans être concernée vraiment je scrute toujours les toilettes maintenant!

  10. working mum dit :

    quelle angoisse! du voyeurisme à ce stade c’est grave!!!

  11. venna dit :

    Quelle horreur !
    Malheureusement ce n’est pas la première fois que j’entends parler d’une histoire comme celle ci…
    Un « camarade » de BTS avait trouvé amusant de filmer l’intérieur des WC de ses employées féminines (il était gérant d’un Super U dont ses parents étaient les propriétaires)
    Et il mettait les images sur le net…
    ça c’est très mal fini pour lui.
    Les employés ne s’en sont jamais remis. Il règne une ambiance très pesante. La confiance en autrui est définitivement rompu.

    Courage pour la suite de cette histoire !

    • malise dit :

      Tu vois c’est fou, mais je n’ai jamais pensé que la personne pouvait faire ça pour mettre les images sur le net! C’est juste dingue, j’espère que ce n’est pas le cas. Je comprends que les employés aient eu du mal à s’en remettre. Imaginer que quelqu’un puisse les voir de façon aussi intime est une chose, se dire que des milliers de voyeurs le pourraient aussi, c’est juste … Rhhha, je n’ai pas de mots!!! 🙁

  12. alameresi dit :

    Je suis super choquée par cette histoire… Bon courage à toi et à tes collègues…

  13. maman@home dit :

    Alors Malise vous avez eu du nouveau sur cette histoire? J’avais halluciné évidemment et je suis intriguée…

    • malise dit :

      Pas trop de nouveau en fait… La police a visionné la bande, et demandé aux personnes concernées de porter plainte, ce qu’elles ont fait. Depuis plus rien. Il devrait y avoir une enquête normalement, mais elle n’a pas commencé donc à priori les chances de retrouver le (ou la) coupable sont minimes. En tout cas c’est devenu un sujet un peu tabou, plus personne ne veut en entendre parler pour oublier, ce qui se comprend. Mais ça ne veut pas dire que la personne ne recommencera pas, même si elle a quand même dû être bien refroidie. Pour un peu que ce soit un intervenant extérieur, il fait peut-être la même chose ailleurs… Bref, flippant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *