malise
12 juin 2014
Rattrappée par la vie

Je ne suis pas très présente en ce moment. Je n’arrive que très rarement à trouver le temps de rédiger un article, et il n’est pas rare, me retrouvant devant une page blanche, que je la referme sans rien avoir écrit. C’est fou comme on perd vite l’habitude. Quand j’écrivais tous les jours, les idées, les mots, me venaient sans même avoir à réfléchir. Aujourd’hui, les sujets s’imposent à moi toujours aussi facilement, mes doigts fourmillent d’envie de taper sur le clavier autre chose que des mails et des comptes-rendus pour mon boulot, et pourtant rien ne me vient. Ce n’est pas le moment, mais je sais qu’il reviendra, je ne m’inquiète pas. Je vois les choses autrement. Mon blog me manque incroyablement. Il est mon confident, le témoin de mon quotidien, et mon ouverture vers un monde bien plus vaste dont vous faites toutes parties, vous qui me laissez si gentiment une trace de votre passage par ici.

Ma nouvelle vie professionnelle se passe moins mal que je l’avais imaginé, mais cela ne change pas le fond, la façon dont ils traitent les gens, et ma colère face à cette situation. Je n’arrive toujours pas à accepter l’open-space, le blocage de l’accès à l’administration de mon blog ou à mon blog lui-même, et malgré mes ruses pour faire abstraction, cela fait bel et bien partie des raisons de mon absence. Je ne peux plus publier ni répondre aux commentaires dans la journée, ou que très rarement. J’arrive encore à aller lire mes blogs favoris (même si j’ai parfois plusieurs jours de retard), mais je n’ai pas souvent le temps de laisser un message. Et comme je tiens à conserver mon temps à la maison pour le consacrer à mes enfants, je suis en sevrage forcé, et ce n’est pas très agréable. Heureusement (ou pas), j’ai beaucoup, beaucoup de travail, des échéances à tenir, et des collègues sympas. Je ne sais pas encore à quelle sauce la DRH va me manger, mais je ne me fais guère d’illusions. Travailler plus pour gagner moins, je crois que certains ont bien compris le principe! En attendant, je prends des trains, des avions, je cours ici et là. Ils ont quand même trouvé le moyen de me coller une semaine de déplacements en juillet, la seule semaine où nous n’aurons pas les enfants! Mon Amoureux est ravi, et moi je suis trop jalouse! Parce que oui, qu’on se le dise, quand on a des enfants c’est quand même le pied de pouvoir une fois, juste une fois, se retrouver chez soi sans personne dans les pattes (conjoint compris). Et lui il va même avoir plusieurs jours, la vie est trop injuste!

J’ai commencé mon bilan de compétences, enfin. J’en attends beaucoup, j’espère que je ne serai pas déçue. La 1ère séance de 2 heures, consacrée à mon cursus, a été complètement avalée par toute la rage que j’avais à déverser. La conseillère me regardait avec des yeux ronds, tout en me disant qu’elle hallucinait complètement sur ce que je lui racontais. Comme quoi, je suis rassurée, à force d’entendre dans ma boîte que c’était une super promotion pour moi, je finissais par me demander si je ne perdais pas un peu la tête.

Je ne sais pas de quoi l’avenir sera fait, mais j’espère bien qu’il sera loin d’un bureau, d’un ordinateur, d’horaires à respecter, de trains à ne pas rater, de chiffres à expliquer, de preuves à faire. Oui, je sais, j’espère la lune! En attendant, j’essaie de trouver de quoi me vide la tête. Je cuisine, je couds, je plante. Et je découvre le plaisir et l’autosatisfaction que procure le fait de réaliser soi-même les choses.

Les enfants ne vont pas trop mal, même s’ils ont bien entendu profité de notre semaine de vacances fin mai pour être malades tous les 2, à tour de rôle. Loulette a passé 2 nuits dans notre lit, comme au bon vieux temps, pas si lointain finalement, et Loulou a renoué avec les réveils à 6h00. On s’en serait bien passé. Tout semble revenu dans l’ordre ces dernières nuits, il faut même aller les réveiller le matin, ce qui est assez inhabituel chez nous.

Ils jouent ensemble, se chamaillent, ne veulent pas que l’on puisse discuter tranquillement autour d’un bon verre de rosé, réclament Mamie, veulent que les copains viennent manger, jettent les jouets, font des courses en vélo, se tapent, pleurent, se bousculent pour être le 1er à se laver, se font des câlins pour se consoler. Bref, vous voyez, tout va bien. Presque. Loulette a encore des couches, tic-tac, l’heure tourne, et on en est à lui promettre de lui mettre du vernis à ongles comme une grande si elle demande à aller aux toilettes 😉 . Quant à Loulou, je vous ai dit qu’on avait dû le punir en n’organisant pas sa fête d’anniversaire avec ses copains. Ce n’est qu’une partie de la punition. Chaque jour, un jouet reçu à son anniversaire part au garage. Chaque jour, il rentre de l’école avec son slip souillé. Tous les jours. A la maison aussi, régulièrement. Rien n’y fait, nous ne savons plus comment prendre les choses. Hier, nous sommes retournés voir la psy, je croise les doigts. Pour lui, pour nous, cela ne peut plus durer…

Allez, hauts les coeurs, je sais que je ne m’arrêterai pas là. Et puis, vous êtes là, c’est le principal…

Je vous embrasse.

Mini piscine campagne

Rendez-vous sur Hellocoton !

badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « De tout et de rien au quotidien »

21 réponses à “Rattrappée par la vie”

  1. Heureuse de lire de tes nouvelles. Eh oui, la vie se charge parfois de nous pousser vers ce qui semble être le plus urgent… Heureusement, nous pouvons garder ces moments sur le blog pour nous, pour partager chaque fois que le temps nous permet (ou que nous décidons de le prendre) !
    Des bisous.

  2. marie kléber dit :

    Pas toujours facile de tout faire Malise. Je suis toujours heureuse de te lire, tes mots me parlent.
    J’espère que ton avenir professionnel sera plus lumineux, que tu trouveras la paix. Ce n’est pas simple de toujours courir après quelque chose, qurtout quand ce quelque chose est un train ou un avion, un énième rendez-vous du pays ou du monde.
    Je pense fort à toi et ta famille. Grosses bises de paris.

    • malise dit :

      Merci Marie! Chaque chose en son temps, n’est-ce pas? J’avance, et je compte bien avoir un jour la possibilité de leur dire tout le « bien » que je pense de la façon dont ils traitent les gens ici. Ça ne changera rien, hélas, mais ça me fera beaucoup de bien!!!

  3. Marie mon-nid dit :

    Oulàlà. .. Bon courage ! Tu es forte, mais ça n’a pas l’air facile pour autant. .. Ni au boulot, ni à la maison. .. Heureusement que tu cherches le positif , car il est là, c’est sûr ! Respire un grand coup, tout va finir par s’arranger ! (Surtout que tu as l’air de prendre le taureau par les cornes !)

    • malise dit :

      Oui oui oui Marie, j’essaie en tout cas! Pour moi, parce que je ne supporte pas de me laisser marcher sur les pieds comme ça, et pour Loulou, parce que je veux qu’il arrive à sortir de ce mal-être qu’il exprime ainsi… Patience… 🙂

  4. Cynthia dit :

    Courage ! On le sait, tout va et tout vient. Tu vas reprendre un rythme avec ton blog, tu seras plus à l’aise je suis sûre ! Courage pour les déplacements et les rdv psys 😉

    • malise dit :

      Merci jolie Cynthia! J’espère que bébé se tient tranquille bien au chaud, et que tu n’as pas encore choppé de crampe à force de tricoter! 😉 Bon courage à toi, tu en as bien plus besoin que moi! Je t’embrasse.

  5. Tu nous manques ça fait du bien d’avoir de tes nouvelles en espérant que tout aille mieux très vite. Et surtout prends soin de toi et de ta famille en 1er lieu. Nous on t’attend 😉

  6. celine dit :

    Bon courage pas simple la vie….de tout concilier…j ai du mal aussi

    • malise dit :

      Non, ce n’est pas simple, et je crois que c’est la 1ère fois de ma vie que je préfèrerais rester à la maison avec mes loups (signe que le boulot me saoûle au plus haut point). Vivement que ça passe!!! Bon courage à toi aussi, alors…

  7. Je te fais un petit coucou en passant et je suis bien triste pour toi, car ta situation ne m’a pas l’air des plus réjouissantes. J’espère que ton bilan de compétences te servira : j’en ai fait un il y a maintenant 4 ans, c’est-à-dire avant le blog, et je crois que je si devais en refaire un aujourd’hui, il pourrait bien m’ouvrir de nouveaux horizons professionnels et une prise de conscience du fait qu’écrire est un besoin pour moi… comme pour toi, je crois.

    • malise dit :

      C’est ce que je me dis aussi. C’est fou comme je vois les choses de façon différente aujourd’hui, avec les enfants, le blog. Je sais ce que je veux, et surtout ce que je ne veux pas, ce qui n’a pas toujours été le cas. Il ne reste plus qu’à trouver, maintenant! Merci pour ton message en tout cas, bises!

  8. MissBrownie dit :

    Je ne sais pas quoi écrire d’intelligent alors juste <3

    Quand j'étais dans ta situation, je n'attendais et n'espérais qu'une chose : être à nouveau enceinte pour avoir une nouvelle "pause", plus longue que les fois précédentes.
    Depuis que mon voeu a été exaucé, je suis chez moi, mi maman au foyer mi freelance

    • malise dit :

      Merci, merci, merci ♥ Si je dois être honnête, je dirais que j’étais déjà dans cette situation (sans les évènements actuels) au moment de ma seconde grossesse, qui comme toi pour Chichi est arrivée à point nommé! Je ne dirais pas qu’une nouvelle envie de grossesse serait une excuse hein, mais presque… Alors comme ce n’est pas à l’ordre du jour, je vais creuser les doigts pour que mon bilan de compétences soit utile, et prendre exemple sur des jeunes femmes comme toi qui ont brillamment réussi à tout concilier. C’est une affaire à suivre, donc… 😉

  9. mamandoudouce dit :

    Je suis ravie de lire de tes nouvelles même si celles-ci ne sont pas hyper positives…
    Pour le boulot, je te souhaite sincèrement que le bilan de compétence a quelque chose d’hyper positif!!! J’ai fait une demande en début d’année et elle m’a été refusée (je pleure….).
    Pour les enfants, je ne sais pas quoi te dire! J’espère que la psy fera beaucoup de bien à ton fils et surtout que vous pourrez comprendre pourquoi.
    En tout cas, tu es une battante et tu le prouves dans cet article! Ne lâches rien ^^
    Je te fais de gros bisous

    • malise dit :

      Tu sais je ne pense pas que ma demande aurait été acceptée par mes employeurs. Et de toute manière je souhaitais que cela reste discret, donc je le fais en dehors de mes heures de travail. C’est un peu chaud, mais tellement nécessaire! Merci en tout cas pour tes mots qui me font toujours autant de bien! Énormes bisous.

  10. Bonjour Maliise, que de courage il faut pour tout mener de front .. mais visiblement vous en avez du courage…
    et les enfants .. ils demandent tellement d’attention, nous on vient juste d’en finir avec les couches mon petiit chat à 32 mois et là il vient de cécicer d’aller aux toilettes de lui meme ..et tout fier en plus .. on l’a laissé faire à son rythme .. et c’est venu tout seul .. ne vous en faites pas pour vos petits .. ça va venir .. il faut juste laisser le temps au temps ..
    J’aime vous lire et me régale .. mais suis un peu jalouse, car pas de blog écrire c’est pas mon truc … moi je couds 🙂
    si vous voulez venir voir ma page quand vous avez le temps .. passer donc me voir .. sur BABOBI à bientôt pour de nouvelles aventures

    Marie

  11. malise dit :

    Merci Marie! Si vous cousez, c’est moi qui suis jalouse… 😉 Je m’y suis mise dernièrement, à mon rythme, et j’adore!! A bientôt! 🙂

  12. Samia dit :

    Mon fils de 4 ans et 4 mois à été propre il y a 2 mois et encore parfois il a encore des accidents! Nous voyons aussi un psy depuis 1 an on a pas trop compris sûrement pour attirer l’attention et surtout de la jalousie par rapport a son petit frère.
    En ps il n’ont pas voulu de lui l’après midi on a du se débrouille ca a été une vraie galère dp pour ton fils je ne sais pas quoi te dire sinon que nous les punitions n’ont rien donnés bon courage je sais que c’est très dure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *