malise
12 avril 2015
Mars, entre deux eaux

Nous sommes déjà presque mi-avril, et je n’ai toujours pas publié mon bilan du mois de mars. Je crois que je suis devenue la reine de la procrastination sur ce blog! Shame on me! Et puis je dois vous avouer, pour paraphraser ma très chère Cécile, que j’ai l’impression en écrivant moins de ne rien avoir d’intéressant à raconter… Quand je pense qu’à une époque j’écrivais tous les jours! Il faut dire que le contexte était très différent, et les tentations de faire autre chose beaucoup moins nombreuses, j’étais au boulot! 😉

Et puis ce lundi je me suis dit qu’il était quand même largement temps de venir donner quelques nouvelles à vous toutes qui avez la gentillesse de m’en demander par d’autres biais, et aussi à vous qui me suivez de loin en loin. Et je n’ai pas pu accéder à l’administration de mon blog. Mon blog lui-même était inexistant. Quelle panique!!!! Il a fallu la semaine entière pour trouver une solution que j’espère pérenne. Merci mon Amoureux! Et cette fois-ci encore, tout comme lorsque cela était arrivé l’été dernier, j’ai réalisé à quel point mon blog m’est précieux. A quel point, même si je ne suis pas aussi présente qu’avant, je ne suis pas prête à l’arrêter. J’ai juste envie de profiter de tout mon temps pour vivre, plutôt que pour raconter. Et peut-être qu’un jour je trouverai comment concilier les 2 sans avoir l’impression soit de perdre mon temps, soit d’être prisonnière d’une addiction.

Alors voilà, avec du retard mais il n’est jamais trop tard, mon mois de mars.

En mars, j’ai :

– Passé le concours, bien entendu. Affronté la vision de 1600 personnes en train de plancher pour obtenir le même Saint Graal que celui auquel j’aspire. En toute honnêteté, j’étais beaucoup moins stressée que ce à quoi je m’attendais. En tout cas, c’était très différent de ce que je ressentais lorsque j’étais étudiante. Là, j’étais plutôt sur un mode « aléa jacta est ». Si je dois l’avoir, alors je l’aurai (oui oui, j’ai un grand sens de la lapalissade!). Le matin du concours, j’avais un rdv chez Pôle Emploi et, vous allez sourire, mais c’est plutôt ce rdv-là qui m’a empêchée de dormir. Je ne sais pas pourquoi (enfin si je sais, je crois que c’est légèrement lié au remboursement de la maison et aux courses pour se nourrir)(et aussi à toutes les histoires négatives dont j’ai pu entendre parler). Mais finalement, ce n’était qu’une formalité avant la prochaine dans 6 mois. #journéemarathon

– Le concours en lui-même ne s’est pas trop mal passé (je crois)(j’espère)(je désespère). C’est très difficile de savoir en réalité, avec un QCM la moindre petite erreur compte, et sur 80 questions je ne sais pas trop… J’ai juste fait une grosse bourde en français qui m’a valu une très belle montée d’adrénaline et une grosse suée (à en mouiller ma chaise, si si)(la honte quand je me suis relevée… 🙂 ). Quelle enfer! Rétrospectivement, j’en ai encore des sueurs froides, alors que c’était il y a un mois. Bref, on verra bien. Et comme dirait mes enfants, « si on doit voir, on verra! ». Eux aussi ont un grand sens de la formule! #Ididit

– Redécouvert ce que c’est que d’avoir du temps pour soi, du temps devant soi, du temps pour rien. Les quelques jours qui ont suivi le concours, j’ai tourné dans la maison comme un lion en cage. Il faut dire que ces derniers mois ont été tellement minutés, avec un emploi du temps très serré que je me suis imposée à respecter à la lettre. Très peu de temps morts dans la journée, et de moins en moins les we depuis janvier. Ce qui explique certainement mon ras-le-bol de la fin, il était grand temps que le concours arrive. Quand je pense que certains jeunes en passent une vingtaine, je n’imagine même pas dans quel état ils sont à la fin.
Bref, ces premiers jours je ne savais pas quoi faire de moi (d’où mon titre). Même pas écrire, c’est dire! Et puis, rassurez-vous, j’ai vite trouvé le rythme. Lecture, cuisine, rangement, tri, sport, mes journées sont bien remplies. Les loups vont à la cantine ET à la garderie le soir. Oui, j’ai de la chance. En même temps, quand j’ai évoqué l’idée de venir les chercher à la fin de l’école, ils ont hurlé tous les 2. Ils adorent la garderie, et ils font certainement beaucoup plus de choses intéressantes que ce qu’ils feraient à la maison. Et avec leurs copains. Pourquoi les en priver, et me priver d’une heure de liberté de plus pas vrai? #vivelécole

– Passé une semaine à la montagne en famille. Vous me connaissez, nos expériences des années passées font que je pars en vacances à reculons. La fatigue qui s’accumule, l’idée d’un Loulou ingérable, les conflits, toutes ces petites choses qui font notre quotidien mais qui me paraissent insurmontables hors de chez nous. Et nous avons passé une semaine formidable, au delà de toutes mes espérances. Les loups sont allés à l’école de ski le matin tous les 2, ce qui nous a permis de dévaler les pistes en amoureux, et nous leur avons consacré nos après-midi. Que de bons moment, il faut vraiment que je vous raconte! Allez, ceci est une promesse pour un prochain billet! #bonheur

Vous voyez, un mois de mars bien rempli. Le mois d’avril l’est tout autant, mais de façon différente. Les vacances sont là, et je vais garder les enfants les 15 jours… Je vous parle de leur Mamie à la retraite qui part juste pendant les vacances scolaires? Ah non, soyons soft, je reviens tout juste! 😉 Prions fort pour que le soleil soit de la partie, notre jardin est mon sauveur!!! #vivementlaretraite

Je vous embrasse, bonnes vacances à celles qui ont la chance de pouvoir en prendre, et bon courage aux autres! A très vite!

Orcières-Merlette

Rendez-vous sur Hellocoton !

badge mapage hellocoton 125x25 white

Article publié dans : « De tout et de rien au quotidien« 

20 réponses à “Mars, entre deux eaux”

  1. Je croise les doigts pour ton concours alors ! tu as les résultats bientôt ?
    Je te souhaite un très beau mois d’avril qui commence avec un soleil radieux 😉

    • malise dit :

      Merci beaucoup Fred. Les résultats sont en juin, croisage intense de doigts! 😉
      Bon mois d’avril à toi aussi, que ce soleil est agréable… Bises!

  2. Marie mon-nid dit :

    C’est bon d’avoir de tes nouvelles ! Honte à moi, je me suis promis mille fois de t’écrire pour en prendre, et plus d’un mois plus tard, je te lis sans t’avoir ecris… En tous cas, ces bonnes nouvelles sont un bonheur à lire ! Profite, profite, profite… Bisous !

    • malise dit :

      Tu sais c’est exactement la même chose pour moi, mais avec beaucoup moins d’excuses que pour toi! Je lis chacun de tes billets, et laisse l’onglet ouvert en me disant que je reviendrai commenter plus tard, et voilà… :/ Il faut en tout cas que je commente ton dernier, quelle frayeur! Merci en tout cas ma Marie, je t’embrasse très très fort!!!!!

  3. Ptisa dit :

    contente d’avoir de tes nouvelles ! Oui, c’est difficile de se retrouver quand on n’a plus aucune habitude ni obligation. Quand je suis sans les enfants mes bras m’en tombent alors que quand elles sont là il m’en faudrait 4, c’est vraiment épuisant ! C’est quand les résultats ?

  4. Marie Kléber dit :

    C’est toujours agréable de te lire Malise même si entre deux billets je me demande où tu es, ce que tu fais. Tes billets me manquent, tout simplement.Mais je comprends ce besoin de vivre. Je le ressens à chaque fois que je me déconnecte, c’est à dire tous les weekend. J’ai du mal moi aussi à trouver mon équilibre.
    Bonnes vacances!

    • malise dit :

      Merci Marie, quel compliment venant de toi qui écris si bien! J’ai vu ton dernier billet oui, et je vais te dire une chose qui t’encouragera peut-être : ce n’est pas si difficile que ça! 🙂 Je ne savais pas pour les 21 jours, mas je t’assure qu’une fois qu’on a mis le pied dans la « détox », que c’est bon de retrouver du temps! Le plus dur est de revenir, je trouve, car cela parait bien vain à côté de la vraie vie. Heureusement, reste la passion, qui pousse toujours à revenir, et c’est finalement très bien comme ça. Je t’embrasse.

  5. Aloès dit :

    Contente de te lire 😉 C’est sûr que le rythme a du radicalement changer, ça doit faire du bien d’avoir du temps pour toi ! Bon, là c’est le 1er jour des vacances, bon courage pour gérer ça 😉

  6. Yes, des nouvelles, je suis contente ! En effet, le mois de mars était bien chargé… avec des émotions en veux-tu en voilà.
    Repose-toi, tu l’as bien mérité.
    Belles vacances et vive le Soleil. De mon côté, je n’arrive pas à comprendre que je m’envole pour le Sud avec mes loulous ce WE. Ah là là, j’avais tellement de choses à boucles avant…. Mon travail perso va prendre du plomb dans l’aile. Ne me reste plus qu’à travailler tard, quand mes choupinets seront couchés. 😉
    A bientôt !

  7. Ohh je croise les doigts pour ton concours.
    Pour la Mamie j’ai le même modèle et la variante « j’ai pas le temps »
    Bon courage pour les vacances et vivement le prochain post 🙂

  8. mamandoudouce dit :

    Que j’aime te lire! Tes billets me manquent! Tu as eu un mois de mars rock and roll mais votre escapade au ski avait l’air d’être top! D’ailleurs la photo est sublime!!!
    Pour la mamie, je veux bien que tu nous racontes car j’en ris d’avance lol
    A très vite! Je t’embrasse!

    • malise dit :

      Merci pour tes mots. Tu sais j’ai toujours autant d’inspiration et d’idées, mais comme l’impression de ne pas savoir les assembler comme avant. Comme si sortie du contexte dans lequel j’ai écrit pendant près de 2 ans, je ne savais plus faire. Je vais essayer de me pousser un peu, qui sait… Gros bisous!!!

  9. Madame Sioux dit :

    Comme Marie, j’ai voulu plusieurs fois te faire un message pour prendre de tes nouvelles et de celles du concours…
    Alors, quand connaîtras-tu les résultats ?
    Tiens, moi aussi, moins j’écris, moins j’ai l’impression d’avoir des choses intéressantes à dire. Enfin disons que quand on arrête d’écrire le quotidien, on se questionne beaucoup sur la pertinence des autres écrits, plus espacés et qui doivent donc être « intéressants ».
    Ravie de voir que tu as trouvé ton nouveau rythme post-pression. Moi je me sens un peu dans la phase suivante : après 2 ans pour me reposer, relâcher la pression, trouver un nouveau rythme, essayer tranquillement de lancer mon activité, là je pense en mode « pression again » avec les besoins financiers qui se font sentir et l’activité qui se DOIT de décoller. Mais tant que ça me plaît, ça se vit pas trop mal.
    Des bisous et j’espère te revoir bientôt autour d’un thé si tu as du temps. Je suis toujours à Lyon plusieurs fois par semaine 🙂
    Bisous !

  10. malise dit :

    Coucou! Une fois de plus, tu me coupes l’herbe sous le pied car depuis la fin du concours je me dis régulièrement qu’il faut que je te fasse signe pour qu’on se voit! Ce que tu dis, c’est tout-à-fait ça! En sortant des récits quotidiens, on se met d’avantage de pression sur l’intérêt de ce que l’on raconte… Je suis sûre en tout cas que tu vas franchir cette nouvelle étape de ton aventure freelance avec succès, tu as tout pour réussir! A très vite, bisous.

  11. J’ai eu l’occasion de penser à toi récemment : l’avenir me semble tellement bouché au bureau que je n’exclus pas de reprendre un jour des études.. J’en ai parlé à Papa est occupé, qui n’a pas l’air contre. Je te souhaite d’avoir ton concours, je sais que c’est difficile de décrocher le pompon mais tu es motivée… et je t’envoie pleins de bonnes ondes…

    • malise dit :

      Merci beaucoup pour tes pensées, j’espère qu’elle me porteront chance! Tu as déjà une idée de ce que tu voudrais faire (si ce n’est pas indiscret)? Moi c’est le bilan de compétences qui m’a ouvert des horizons que je n’aurais pas soupçonnés, et qui m’a donné des ailes. Je ne sais pas où tout ça va me mener, mais je ne regrette pas! Bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *