malise
20 mai 2015
10 ans après, Barcelone

Barcelone est le premier voyage que nous ayons fait avec mon Amoureux, il y a 10 ans tout pile. Nous nous connaissions depuis le début de l’année, nous venions d’aménager ensemble (l’Amour n’attend pas!), et ma voiture de fonction ne demandait qu’à nous emmener où bon nous semblait…

Je connaissais déjà cette jolie ville pour y être allée 5 ou 6 années d’affilée avec ma bande de copains, pour participer au Festival de musiques électroniques Sonar (pour ne rien vous cacher, cela me parait tellement lointain que je ne savais même pas si le Festival existait toujours). A l’époque, nous dansions toute la nuit, puis allions dormir sur la plage avec nos duvets jusqu’à ce que la chaleur nous rapatrie au MACBA. Là-bas, nous fumions parlions philosophie toute la journée, hantions les bars à tapas environnants, faisions le plein d’énergie (vodka-redbull). Puis, au bout de 4 jours (enfin, surtout 4 nuits), nous remontions jusqu’à Cadaqués et squattions le camping et les bords de plage pour récupérer. Ahhh, la vie étudiante!!!

Dire que je connaissais la ville, en réalité, est un bien grand mot. Je connaissais surtout les chemins qui conduisaient de la plage au MACBA puis du MACBA au Festival, le musée (par coeur), son chill-out (surtout), et le merveilleux combo « vino tinto / tapas » à pas cher.

Avec mon Amoureux, qui n’y était jamais allé, nous sommes donc partis à la découverte « touristique » de Barcelone. Nous n’avions pas réservé de chambre et nous sommes retrouvés dans un petit hôtel sur la Rambla, auquel je préfère ne plus penser (nous n’avons d’ailleurs pas réussi à le retrouver, il a du s’écrouler tant il était miteux). Nous avons visité la Sagrada Familia qui était déjà en travaux (mais avec la possibilité de monter dans les tourelles, ce qui n’est plus possible aujourd’hui). Nous sommes allés dans la maison de Gaudi sans faire la queue pendant 1h30 et en allant sur le toit, avons flâné dans la Parc Güell qui était gratuit, rêvassé allongés dans l’herbe de la colline de Montjuic, mangé des glaces les pieds dans le sable, écumé les marchés couverts, et dévoré une quantité indescriptible de petits tapas délicieux dans le quartier del Born.

Nous avons tellement aimé, que nous y sommes retournés l’année d’après, dans une guesthouse que je vous recommande cette fois-ci : la Solyk, dans le quartier Gothic. Nous avons continué sur notre lancée de l’année précédente : le téléphérique, le quartier Gothic en long en large et en travers, le Parc Güell, encore. Et puis les mojitos, quand-même!

Et voilà, nous avions fait le tour de Barcelone et de sa douceur de vivre…

C’est un peu un concours de circonstance qui nous a ramenés à elle cette année, pour fêter nos 10 ans. Ce n’était pas prévu, mais finalement cela coulait de source. Nous n’avions pas envie de courir tous les endroits touristiques, nous voulions prendre notre temps et vivre au rythme de la ville. Et ce que nous avons fait.

Nous avons trouvé une petite chambre dans une guesthouse située juste à côté de l’Arc de Triomphe, mais surtout du Parc de la Ciutadella, un vrai coup de coeur. Le premier soir, nous avons retrouvé ma Belle-Soeur chérie et ma cousine qui étaient là entre filles – sans enfants – sans maris (et fort fort fort guillerettes, croyez-moi! 😉 ). Puis nous nous sommes laissés guider par nos envies. Petits-déjeuners dans le parc vers 11 heures, déjeuners quand nous avions faim, souvent vers 15 heures voir plus, souvent fait de petites choses achetées au marché. Puis le soir, l’incontournable mojito (voir 2, parce qu’il y a quand même très souvent plus de glaçons qu’autre chose dans les verres) et dîner vers 22 heures. Je ne vous parle pas des grasses matinées, pas vrai?
Nous avons passé beaucoup de temps dans le Parc de la Ciutadella, où se côtoient famille fêtant des anniversaires, sportifs, musiciens, acrobates, adeptes de la sieste… Un vrai bonheur que cet endroit! Nous avons beaucoup erré dans le quartier del Born (qui de populaire il y a 10 ans est devenu complètement bobo/chic/touristique et relativement cher), mais où nous avons quand même fait de délicieuses découvertes, et arpenté celui del Poble Sec avec notamment sa rue de Blai pleine de bars à tapas comme nous aimons (à titre d’exemple, une petite tartine de pain à la tomate peut coûter 2,35 euros dans le quartier del born, contre 1 euro dans celui del Poble Sec). Je me suis rendue compte que je ne visitais plus du tout les villes de la même manière : je passais mon temps la tête en l’air, à la recherche de jolis balcons ou de terrasses incroyables…

Au final, parce que je pense que je pourrais en écrire des pages, je vous dirais que j’aime Barcelone presque autant que je j’aime Lyon, qui, en bonne chauvine que je suis, reste ma ville préférée du monde entier. Je ne serais vraiment pas contre y passer une partie de mes vieux jours, puisque j’ai eu la bêtise de ne pas le faire avant. J’espère juste que tous les travaux entrepris vont finir un jour (sérieusement, tout est en travaux!), qu’ils vont arrêter de défigurer le front de mer (la promenade est chouette, mais la plage sauvage de mes souvenirs a bel et bien disparu au profit du béton et des immeubles), et surtout, surtout, qu’ils vont apprendre à mettre du rhum dans leurs mojitos! (ah ah, c’est de loin le plus important, vous en conviendrez! 😉 ).

barcelone-baleine-casino-sunset

Demain, un billet avec des photos, parce que j’ai trop trop de mal à faire un choix… 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !
instagram malise

Article publié dans « Voyage, voyage…« 

4 réponses à “10 ans après, Barcelone”

  1. Aloès dit :

    C’est marrant, Barcelone est aussi le lieu de mes premières vacances avec mon S. à moi, un mois après notre rencontre, il y a 12 ans de ça ! Ta description me donne bien envie d’y retourner d’ailleurs 😉

  2. Ptisa dit :

    j’ai arpenté cette ville il y a longtemps au cours d’une seule journée (de l’aquarium au parc Guell, le tout assez vite !) mais ce qui est sûr c’est qu’à chaque visite la Sagrada Familia sera en travaux !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *