malise
30 juin 2015
Aller à l’école toute la journée quand on a 3 ans

Tandis que ma Loulette doit être en train de souffler ses 4 bougies à l’école avec un peu d’avance, je me suis dit qu’il était grand temps que je vienne faire ici un petit bilan de son année en petite section de maternelle.
Non pas en termes de progrès (E-N-O-R-M-E-S)(elle fait des bonshommes qui ressemblent à des bonshommes, elle sait compter jusqu’à … piouf … plein, elle ne dépasse plus en coloriant, elle veut passer son temps à écrire), mais en termes de temps passé dans l’école, à savoir la journée complète : école+TAP+garderie, de 8h30 à 18h15.

Avec cette année scolaire de recul, j’avais envie de dédramatiser un peu tout ça, et peut-être de rassurer les parents qui sont aujourd’hui inquiets comme j’ai pu l’être de la fatigue et du mal-être que cela pourrait engendrer chez un enfant de 3 ans (souvenez-vous mon billet à ce propos).

Lorsque je m’interrogeais il y a un peu plus d’un an, nous ne savions pas encore comment seraient organisés les temps d’activités, si et comment la crèche accepterait de la garder, comment s’organiserait le passage de l’école à la crèche, etc.
Bref, beaucoup de paramètres inconnus qui me faisait redouter cette rentrée à venir, et je détestais l’idée de ce petit bout épuisé à la fin d’une journée de près de 10 heures à l’école. A l’aube d’être scolarisée, Loulette me paraissait tellement petite et bien plus en demande d’attentions que son frère, je ne l’imaginais pas du tout s’épanouir en cumulant cantine bruyante, activités périscolaires peu passionnantes, puis garderie.

La façon dont nous avions géré les choses pour notre fils 2 ans plus tôt (avec un allongement progressif de ses journées, mais en terminant quand même toute l’année à 16h30) nous apparaissait alors vraiment comme la solution idéale. Nous avons donc un temps cherché une assistante maternelle qui pourrait récupérer les 2 enfants à la sortie de l’école. Sans succès. La crèche nous a alors proposé de la prendre 2 après-midis par semaine, les mardis et jeudis, ce qui nous a soulagés même si cela ne nous convenait pas totalement.

Loulette a ainsi commencé sa scolarité en allant toute la journée à l’école les lundis et vendredis, école+cantine+crèche (la crèche étant accolée à l’école, cela facilitait beaucoup le transfert) les mardis et jeudis. Sans oublier les mercredis matins.

Et contre toute attente (ok, la mienne!), elle s’est très vite adaptée. La présence de son frère, le fait qu’elle connaissait déjà tout le monde, ont certes facilité les choses. Mais on voyait bien qu’elle était complètement dans son élément. Beaucoup plus qu’à la crèche, finalement, où il n’y avait pas toujours des enfants de son âge.

Et niveau fatigue… Rien, RAS, aucun changement à signaler!

Que du positif, donc.

Après les vacances de la Toussaint, les responsables de la garderie et les puéricultrices de la crèche ont commencé à nous dire que Loulette rechignait de plus en plus à aller à la crèche. Elle pleurait quand on lui disait que c’était le moment d’y aller, et très souvent sur place ses siestes ne se passaient pas bien du tout, alors que cela n’avait jamais été le cas.

Nous avons alors décidé de ne la laisser à la crèche que le mardi à partir de janvier. Nous lui en avons beaucoup parlé pendant les vacances, mais elle nous disait à chaque fois qu’elle voulait aller à la garderie. Or à cette période, elle a cessé de faire des siestes à la maison. Cela nous a convaincu de la retirer complètement de la crèche, pour son plus grand bonheur.

Les journées ne lui pèsent visiblement pas, même s’il y a bien entendu des périodes un peu plus difficiles que d’autres. Au départ, la cantine posait problème, les petits pleuraient beaucoup à cause du bruit fait par les grands. Les services ont donc été séparés, et depuis les plus petits peuvent profiter tranquillement de ce moment. Les enfants n’ont jamais rien eu à redire des TAP. Même s’ils s’apparentent plus à mon avis à une garderie ++, les personnes qui s’en chargent (les ATSEM et les dames de la cantine/garderie) ont déployé des trésors d’ingéniosité pour occuper tout le monde. Quant à la garderie, tous 2 aiment tellement y aller qu’ils refusent systématiquement que je vienne les récupérer à 16h30.

Je ne culpabilise absolument pas d’être à la maison alors qu’ils sont à l’école aussi longtemps. Je leur laisse la possibilité de faire le choix, et je peux vous assurer que je serais la 1ère surprise s’ils me demandaient de venir les chercher. Ils sont loin d’être les seuls enfants encore présents à 18h00, et sont très contents de continuer leurs jeux avec leurs copains (il faut dire que la garderie est très bien équipée).

Je réalise de plus en plus que les enfants s’adaptent bien plus facilement aux situations nouvelles que nous, et une fois encore, si nous sommes présents et à leur écoute, les choses ne peuvent que bien se passer. Il suffit de leur faire confiance…

IMG_20150630_081757

Rendez-vous sur Hellocoton !instagram malise
Article publié dans : « Loulette aux fraises »

 

16 réponses à “Aller à l’école toute la journée quand on a 3 ans”

  1. Ptisa dit :

    comme tous les parents c’était l’angoisse la première fois, arrivée à 8h30 et dès le premier jour venir la chercher à 18h30 … et puis voir que tout est organisé pour suivre le rythme des enfants, ceux qui font la sieste ou pas, 2 services à la cantine et puis surtout … les atsem qui changent de casquette pour devenir animatrices claé et qui sont de véritables nounous ! Donc c’est sereins que nous allons confier Nelly à la maternelle en septembre, même si l’équipe a sensiblement changé !

    • malise dit :

      Oh oui, je suis tout-à-fat d’accord avec toi! nous sommes souvent angoissés de laisser nos tout-petits, mais finalement tout est fait pour qu’ils se sentent bien. Après cela dépend peut-être des écoles. Nous avons la chance (je crois) que le nôtre soit toute petite, ce qui facilite grandement le câlinage par les atsems! 🙂

  2. Bertille dit :

    Merci pour cet article qui me rassure beaucoup !!!

  3. aggie dit :

    Les enfants sont souvent surprenants dans leurs capacités d’adaptation.
    Nos filles (petite section et CP) font du 7h40-18h (perisco/école/cantine/école/perisco) parfois je culpabilise (ou on me fait culpabiliser) mais elles ne se plaignent jamais. Elles y vont avec plaisir et quand on vient les chercher le soir, elles nous demandent parfois de rester encore un peu le temps de finir leur jeu… 🙂

    • malise dit :

      Ah ah merci Aggie, je vois que je ne suis pas la seule à avoir des enfants extra-terrestres qui ne veulent pas rentrer le soir! Et tu sais quoi? Finalement je trouve ça très bien, c’est la preuve qu’ils se sont parfaitement adaptés et qu’ils sont bien! 🙂

  4. marie kléber dit :

    Je crois que nous adultes nous anticipons les choses à notre façon. Les enfants voient les choses differemment. Et tant mieux d’ailleurs.
    Contente que ta puce se plaise et qu’elle se soit vite habituée.
    Encore un an pour nous avant le grand saut. J’essaye de ne pas me faire de souci et de prendre les choses comme elles viennent.
    Au final laissez les enfants choisir c’est leur donner la lattitude de savoir ce qui est mieux pour eux à un moment donné. Et leur faire confiance aussi, ce qui les rend toujours heureux.
    Bises Malise

    • malise dit :

      Il faut parfois les guider, mais c’est vrai qu’au final quand on les écoute ils savent nous faire comprendre ce qui est le mieux pour eux! Encore un an alors avant le grand saut? Je n’en reviens pas comme ma Loulette a changé en quelques mois d’école. Tu verras, c’est très chouette aussi quand ils grandissent… 🙂

  5. Delphine dit :

    C’est vrai que ce sont des longues journées pour eux, mais les journées sont adaptées à leurs besoins, avec des temps de pause (que nous, adultes, devrions également avoir 🙂 )
    Chez nous en Belgique, le système semble un peu différent: les enfants peuvent rentrer à l’école à 2.5 ans. Ils sont alors en « accueil », classe de transition entre la crèche et la 1ère maternelle, même si c’est déjà l’école.

    Bon anniversaire à ta craquante loulette!!

    • malise dit :

      J’aime bien le système que vous avez chez vous, la transition doit du coup se faire avec moins de difficultés (je pense aux enfants qui n’ont pas été gardés, cela doit être tellement difficile de passer de chez soi à un lieu avec de nouveaux rythmes et plein de monde). Merci pour ma Loulette, c’est dans quelques jours mais on a voulu le fêter à l’école avant les vacances! 😉

  6. C’est cool pour Loulette! La mienne a réclamé l’école à 2 ans et y est allé à 2 ans et 4 mois en Septembre dernier. Mais elle a commencé les journée complètes seulement après Pâques. Et elle a toujours aimé y aller. Après, je pense que certains enfants s’adaptent très bien et d’autres malheureusement qui ont beaucoup de mal (mais qui n’ont pas le choix). Cela doit vraiment être difficile pour ceux – là dont les parents ne peuvent pas aller les récupérer (j’en vois une dans la classe de ma fille qui pleure beaucoup, la pauvre). Et puis, nous, les parents, on s’inquiète quand même beaucoup faut dire (^^)! Mais rien ne pourra nous en empêcher, on s’inquiètera encore quand ils iront à la fac! ^^En tout cas, c’est un joyeux bilan pour les tiens! Bonne journée

    • malise dit :

      Merci Lucie, oui, de notre côté c’est un bilan très positif! On se disait encore hier avec mon Amoureux que nous n’avions jamais eu de pleurs le matin ni pour l’un ni pour l’autre, c’est un vrai soulagement de ne pas les laisser le coeur lourd. Oh là là, 2 ans et 4 mois, elle devait être minuscule ta bichette!

  7. Boulinguez dit :

    Merci pour votre expérience qui m à beaucoup aidée, étant dans la même situation

    • malise dit :

      Merci pour votre message Titia, je suis très contente de savoir que mon récit a pu vous aider. J’espère que tout se passera au mieux pour votre petit ou petite. Bonne journée.

  8. Lola dit :

    Merci beaucoup pour toutes ces informations, je suis actuellement dans ce cas, ma nounou actuelle me laisse tomber car un contrat périscolaire ne l’intéresse pas, du coup je suis activement à la recherche d’une autre nounou mais après avoir lu des commentaires ou discuter avec des personnes je me tâte avec le périscolaire sachant que j’ai une petite fille très sociable, ce qui me dérange le plus c’est les vacances scolaires ou je ne peux pas prendre à chaque fois 15 jours même si je peux la faire garder un peu chez papy et mamy je ne veux pas leur imposer 15 jours… Ce qui m’angoisse un peu également c’est l’adaptation avec une nouvelle nounou sachant qu’elle y ait depuis ces trois mois avec l’actuelle.. j’ai rendez-vous prochainement avec la seule nounou dispo suite à ce rendez-vous je n’aurais pas le choix que de prendre une décision… bonne journée a tous

  9. Emmanuelle dit :

    Merci pour cet article rassurant…
    Ma fille rentre à l’école en septembre et je n’ai pas d’autres solutions que de la mettre en journée complète garderie – cantine – garderie…
    J’ai pu prendre un 4/5ème et serait donc avec tous les mercredis mais e ne peux malheureusement faire plus…
    Tout ce que j’ai lu me faisait culpabiliser à fond…votre article me redonne un peule au coeur !!! Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *