malise
11 septembre 2015
2 enfants, 1 camping-car… C’est encore loin l’Océan?

Partir en vacances en famille avec un camping-car, nous en avions envie depuis très longtemps. Cela ne nous est pas venu comme ça, bien entendu. Mes beaux-parents sont des camping-caristes avertis (depuis plus de 30 ans), et mon Amoureux a donc passé bon nombre de ses étés à sillonner avec eux les routes de France et d’Europe. Il en garde des souvenirs assez émerveillés d’une vie sans contraintes, faite de découvertes et d’imprévus.

Très vite après notre rencontre, nous avons commencé à emprunter le camping-car familial pour nous évader en amoureux. Mais pas que, mon wind-surfer chéri avait avant tout en tête des lieux où il était possible de « se poser » au bord de l’eau pour profiter au maximum de sa passion. C’est ainsi que nous avons pu passer pas mal de temps au bord du magnifique Lac du Salagou vers Montpellier, moi dévorant quantités de bouquins en essayant d’échapper aux bourrasques, et lui naviguant à n’en plus pouvoir, jusqu’à l’heure du coucher de soleil que nous admirions un verre de rosé à la main (#nostalgie).

Lorsque Loulou est né, le camping-car était à nous, mes beaux-parents nous l’ayant vendu pour une bouchée de pain. Quand il avait 2 mois, nous avons traversé la France jusqu’à l’Océan. Mon Amoureux avait bricolé un système sur le sol du camping-car pour pouvoir attacher la nacelle. L’année d’après, alors que Loulou avait 14 mois, nous sommes allés en Corrèze où il a fait ses 1ers pas, puis de nouveau au Lac du Salagou (mais au camping, j’avais un peu peur du camping sauvage avec un tout-petit). Je dois bien avouer néanmoins que cette expérience nous a un peu refroidis. Loulou nous réveillait très tôt, ne faisait quasiment pas de sieste, nous étions fatigués par les trajets. Lui était fier comme un Pape, assis dans son siège auto au même niveau que nous, mais le temps passait bien lentement. Comme il se déplaçait essentiellement à 4 pattes ou en prenant appui sur des fauteuils de camping qu’il poussait partout, nous ne pouvions pas aller n’importe où et surtout pas sur n’importe quel type de sol. Jouer dans le camping-car était chouette, mais l’espace restreint.

Bref, lorsque nous avons appris que nous attendions Loulette, sur avons revendu le camping-car, et attendions patiemment le bon moment pour renouer avec cette sensation de liberté.

Je ne reviendrai pas sur toutes nos vacances pas vrai? Vous pouvez en avoir un aperçu dans la catégorie dédiée sur le blog. Mais bon, il nous a fallu quelques années quand même. Et là, à 6 et 4 ans, nous nous sommes dit que c’était le bon moment.

Dont acte.

Inutile de vous dire à quel point cela peut faire rêver les enfants, un camping-car. Surtout que les nôtres ne sont encore jamais partis en balade avec leurs Papi-Mamie. Frustrés de ne pouvoir accéder à leur camping-car que lorsqu’ils le préparent ou le nettoient, ça a été un grand moment de fête quand nous sommes allés voir celui qui allait être le nôtre pour une quinzaine de jours. Surtout qu’il avait une télé avec lecteur de DVD, bonheur suprême!

Alors voilà, les enfants ont A-D-O-R-É.

Ils ont adoré TOUS les dessins-animés qu’ils pouvaient s’enfiler pendant la route. Oui, plusieurs. Même si nous avons essayé de limiter les trajets, notre objectif était l’Espagne donc il nous a fallu faire un certain nombre de kilomètres par jour.

Ils ont adoré dormir dans des lits superposés. Qui étaient aussi leurs aires de jeux favorites, il fallait se fâcher pour qu’ils aillent jouer dehors.

Ils ont adoré les petits-déjeuners pris sur la table de camping, les repas pique-niques, les apéros (surtout les apéros), et la permission de se coucher tard. En même temps que nous, en fait.

Ils ont adoré les tours du lac en vélo, de pouvoir garer le camping-car là où ils nous indiquaient, les balades pour aller à l’Océan, sauter dans les vagues, faire des châteaux de sable, chercher des coquillages, voir l’eau avancer puis reculer, être libres de partir à l’aventure à pieds ou en vélo et se faire plein de copains, faire un repas uniquement de crêpes sucrées, manger du ketchup aux frites (dignes enfants de leur Mère) plusieurs soirs de suite, regarder le soleil se coucher en essayant de l’attraper.

Je crois qu’ils ont aimé cette liberté que nous leur avons laissée. Pas de contraintes, pas d’horaires, des règles différentes. Même si les trajets leur ont paru longs, ce n’est pas du tout ce qu’ils ont retenu de ces vacances.

Aujourd’hui encore, ils nous demandent quand nous allons repartir. Loulette aimerait bien que nous allions au ski avec… Mais, comment te dire ma Puce? Si les enfants ont adoré, je suis pour ma part légèrement plus mitigée…

Allez, la suite au prochain épisode! 🙂

 

20150726_174630 20150726_122104 20150726_181453 20150727_100516 20150727_100524 20150730_094023 20150730_125044 20150730_212018 20150730_212356 20150730_212641 20150730_212840 20150801_122246 20150805_135429

Rendez-vous sur Hellocoton !
instagram malise

Article publié dans « Voyage, voyage…  »

 

 

16 réponses à “2 enfants, 1 camping-car… C’est encore loin l’Océan?”

  1. Ptisa dit :

    j’ai déjà testé le mobil home et la roulotte, l’indépendance est sans prix avec des petits ! Bon, ce n’était pas itinérant, fallait reprendre la voiture et y revenir. C’est une solution pas mal quand on veut faire ce qu’on veut et beaucoup crapahuter !

    • malise dit :

      Oui nous aussi on a tenté le mobile-home, mais sans trop se déplacer (Loulette avait 1 an je crois). La roulotte je ne connais pas, mais j’imagine bien à quel point les enfants doivent aimer… Là pour le camping-car ce sont les trajets que j’ai trouvé difficiles (mais j’en parlerai très vite! 😉 ). Bises.

  2. sysyinthecity dit :

    Mon rêve : un trip en camping car pour visiter toute la France !!

    • malise dit :

      C’est vrai que ça doit être top! Le truc c’est que les déplacements sont vraiment fatiguants (beaucoup plus qu’en voiture je trouve), et s’il pleut ou fait froid, le manque de place se fait très vite sentir, et la promiscuité n’est pas toujours facile à gérer… Par contre se déplacer librement, ne pas être attaché à un lieu, quel bonheur! Bisous chère Sysy (je n’ai pas pris de photo mais j’utilise ta trousse en cours, j’ai donc chaque matin une petite pensée pour toi, merci encore! ♥).

  3. alameresi dit :

    Aaaah, j’ai hâte de voir la suite, les miens sont fans de camping-car, ils vont dans celui des mes parents à la journée ou plus exceptionnellement la nuit. Moi, aussi je suis un peu plus mitigée à cause de la promiscuité (et j’adore l’échange de maison). J’attends donc de voir ton avis de maman !

    • malise dit :

      Mes beaux-parents n’ont pas encore passé le cap de les emmener avec eux, à notre grand damne, parce qu’on se dit que ce serait aussi l’occasion de les séparer un peu… C’est vrai que tes récits d’échanges de maison font très envie, et là au moins pas de risque de se marcher dessus! Allez, j’essaierai de raconter la suite cette semaine! Grosses bises!

      • alameresi dit :

        Oui, je comprends ton idée de les séparer un peu. Je me suis aperçue à la fin de l’été que mes enfants avaient été séparés à peine quelques heures pendant les 2 mois d’été. Nous, on a alterné nos temps de travail pour pouvoir les garder, et eux par contre ils ont toujours été ensemble. Plumeau a beaucoup de mal à se détacher de sa sœur à l’école, je sens qu’il va falloir qu’on travaille ça un peu !

        • malise dit :

          Pareil pour Loulette (décidément ça craint d’être l’aîné, il faut toujours se coltiner les plus petits! 😉 ). Particulièrement cet été, comme je ne travaillais pas ils n’ont jamais été séparés, et je suis sûre que c’est à cause de ça qu’il y a eu beaucoup de conflits…Et puis ça ferait du bien aux grands-parents aussi…

  4. Madame Sioux dit :

    Mais quel suspense, t’es dingue de nous laisser comme ça !!! :-p
    C’est la logistique qui était moins évidente ? En tous cas, ça me fait envie pour les miens, je pense qu’ils auraient adoré aussi le lecteur DVD et les lits superposés.

    Le lac du Salagou <3 #MonEnfance

  5. Lucky Sophie dit :

    J’ai hâte d’avoir ton avis à toi !

  6. mamandoudouce dit :

    Ma fille en rêve… Elle nous en parle très très souvent malheureusement, même à la location pour les vacances, ça reste très/trop cher…

  7. Maman Fatale dit :

    Mon rêve se serait de faire un tour du monde en camping car ! 🙂

  8. racaou dit :

    Ça fait plusieurs semaines que je parcours votre blog depuis que je l’ ai découvert au détour d’une recherche sur le rgo. Quelle belle surprise! Depuis je profite des tétées pour le parcourir avec un grand plaisir! Même si ma puce aura 3 mois bientôt, il y a des ressentis que je retrouve. Vous n’ imaginez pas combien l’ article « et l’ on oublie que l’ on s’ aime » m’ a fait du bien quand justement c’ était difficile pour nous de réaliser que l’ arrivée de notre petite merveille changeait encore plus de choses que tout ce qu’ on avait imaginé. Mon fiancé l’ a aussi lu et ça lui a fait du bien également. Les articles étant bien écrits, on suit votre petite tribu avec tendresse et puis il y a plein d’ astuces de maman! Le site d’ étiquetage pour vêtements a l’ air super. Un grand merci pour ces tranches de vie partagées et bonne continuation à vous 4 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *