malise
1 juin 2015

La fête des Mères, je dis que je m’en moque. Un peu. Elle n’a lieu qu’une fois par an, alors que c’est tous les jours que je suis leur Maman. Et puis aussi, moi je n’ai plus personne à qui la souhaiter…

Mais il y a eu leur empressement à la garderie pour me montrer des bribes de ce qu’ils préparaient.

14 commentaires. Voulez-vous laisser le vôtre ?
10 juillet 2014

Je n’ai pas oublié la Maman que j’étais pour mon 1er enfant. J’étais exclusive, excessive. En réalité, je crois bien que je n’étais plus que cela : une Maman. SA Maman. Plus rien n’existait à part ce petit bonhomme qui m’avait donné malgré lui ce que je considérais comme le rôle le plus beau et le plus important de ma vie. Je ne vivais plus que pour ses sourires, pour le serrer contre moi, pour respirer son odeur et m’en enivrer.

26 commentaires. Voulez-vous laisser le vôtre ?
19 mai 2014

On est bien depuis quelques temps. Vraiment bien, je veux dire. Pour la 1ère fois je crois, je profite enfin pleinement de mes enfants.

Mon grand va avoir 5 ans dans quelques jours, et la petite n’est pas bien loin non plus de ses 3 ans. Ils s’entendent bien, et passent de longs moments à vivre leur vie tous les 2, sans trop se soucier de notre présence.

50 commentaires. Voulez-vous laisser le vôtre ?
2 mars 2014

On entend beaucoup parler ces derniers temps d’éducation bienveillante, d’éducation positive, d’éducation non violente ou encore d’écoute active. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela suscite de nombreuses réactions passionnées, plus ou moins constructives.

J’ai très souvent entendu dire qu’il s’agissait d’un effet de mode, et que cela avait pour principal effet de culpabiliser encore plus les parents. Et ce n’est pas faux, dans un certain sens. A l’heure du grand débat la mère parfaite versus la mère imparfaite, choisir de parler d’un précepte éducatif revient souvent à dire que si on ne le suit pas à la lettre on n’est pas de bons parents. Forcément.

38 commentaires. Voulez-vous laisser le vôtre ?
27 février 2014

J’ignore ce qui fait que l’on garde plus facilement en mémoire certains souvenirs plutôt que d’autres. Je parle des souvenirs heureux, bien sûr, car je sais hélas que les souvenirs malheureux laissent forcément une trace indélébile.

Que garderont mes enfants de leurs 1ères années? Que leur restera-t-il de tous ces moments qui sont tellement précieux pour moi? De nos parties de chatouilles, de nos éclats de rire, des secrets murmurés, et des câlins à l’infini …

Je n’ai que très peu de souvenirs de mon enfance.

23 commentaires. Voulez-vous laisser le vôtre ?
3 février 2014

Ce n’est pas toujours facile de vivre avec 2 enfants encore petits. Même si on cherche à en profiter parce que « le temps passe trop vite tu verras ». Même si on les aime plus que tout et qu’on ne reviendrait en arrière pour rien au monde (enfin, pour une piscine de mojitos aux Maldives, pourquoi pas?). Même si grâce à eux la vie est plus que belle, qu’on se bidonne de leurs mimiques et de leurs bons mots, et qu’ils nous rendent notre amour au centuple.

Il faut dire ce qui est : la plupart du temps, on voudrait juste pouvoir appuyer sur le bouton pause et s’échapper, oups, je ne suis plus là …

22 commentaires. Voulez-vous laisser le vôtre ?
21 novembre 2013

Hier la neige nous a accueillis au réveil, et elle a transformé notre journée …

C’était un spectacle incroyable que de voir les yeux des enfants lorsqu’ils l’ont découverte, leurs sourires, leur joie.

Et l’enthousiasme de Loulou :

– « Oh mais il neige et c’est même pas Noël! Je suis trop content Maman, la neige elle m’a fait une belle surprise! On va pouvoir faire des pas de pieds en marchant dedans … »

Nous en avons bien profité, de cette belle surprise, et à un moment je me suis retrouvée en train de penser que j’aimerais bien que tous les jours ressemblent à celui-ci.

11 commentaires. Voulez-vous laisser le vôtre ?
5 juillet 2012

J’ai vécu tout un tas d’autres vies avant de mener celle d’aujourd’hui. Lorsque je songe au passé, je me dis qu’il est bien rempli, j’ai même parfois du mal à réaliser que j’ai fais tout ça… Et je n’ai pas 70 ans!

J’ai commencé à travailler assez tôt, tout en poursuivant mes études, ce qui m’a permis de côtoyer des personnes de tous milieux, d’y connaitre des amitiés, parfois des amours, qui sont allés et venus …

2 commentaires. Voulez-vous laisser le vôtre ?