malise
10 juillet 2015

Je me souviens très bien du moment où c’est arrivé. Elle était avec nous depuis quelques minutes à peine. Elle était dans les bras de son Papa, et je n’arrivais pas à détacher mes yeux de ce spectacle. Je regardais ses cheveux noirs et ses grands yeux bridés, ses mains de vieille femme et ses pieds si petits. Sa bouche tellement parfaite. C’est là je crois que je suis tombée sous son charme.

28 commentaires. Voulez-vous laisser le vôtre ?
30 juin 2015

Tandis que ma Loulette doit être en train de souffler ses 4 bougies à l’école avec un peu d’avance, je me suis dit qu’il était grand temps que je vienne faire ici un petit bilan de son année en petite section de maternelle.
Non pas en termes de progrès (E-N-O-R-M-E-S)(elle fait des bonshommes qui ressemblent à des bonshommes, elle sait compter jusqu’à … piouf … plein, elle ne dépasse plus en coloriant, elle veut passer son temps à écrire),

16 commentaires. Voulez-vous laisser le vôtre ?
2 décembre 2013

Après le fameux « Help, mon fils est un chouineur » et ses non moins fameuses suites (ici, ici, et ici), voici le nouvel opus de la très redoutée série « The terrible two from the inside« , en direct live de chez moi.

5 commentaires. Voulez-vous laisser le vôtre ?
10 août 2013

J’avais envie aujourd’hui de faire une petite entorse à ma pause estivale, puisqu’en cette belle journée d’août ma Loulette fête ses 25 mois. Et que je ne fais pas la sieste alors que tout le monde dort, youhou, je revis!

V-i-n-g-t  c-i-n-q mois, pinaize!

Alors je sais bien que normalement on ne parle plus en terme de mois une fois les 2 ans passés, que ça ne rime plus à grand-chose, toussa.

10 commentaires. Voulez-vous laisser le vôtre ?
28 juillet 2013

Loulette-3159

10 commentaires. Voulez-vous laisser le vôtre ?
10 juillet 2013

Souvent je la regarde, ma bouille d’amour, et je m’arrête sur chaque infime détail qui fait d’elle ce petit bout de femme que j’aime plus que tout.

Je vois ses cheveux blonds, si fins, si doux, que je pourrais caresser à longueur de journée. Son grand front toujours cabossé, pauvre bichette qui veut courir mais qui rencontre beaucoup trop d’obstacles. Ses yeux rieurs, charmeurs, dont elle connaît déjà le pouvoir. Ses joues encore rebondies, que je dévore de baisers. Son petit nez tout retroussé, si identique à celui de son frère. Sa bouche en forme de coeur qui m’avait tant fait chavirée le jour de sa naissance, et ses dents du bonheur.

11 commentaires. Voulez-vous laisser le vôtre ?
13 mai 2013

Je savais que je n’aurais pas du raconter ici et là combien je trouvais que Loulette avait des réactions plutôt soft alors que le terrible two n’était visiblement pas loin … Je le savais d’autant plus que j’avais déjà eu un premier exemple sous les yeux…

Mais que voulez-vous, en le disant j’espérais peut-être conjurer le sort. Ou pouvoir me vanter d’avoir chez moi l’exemplaire unique de bébé de plus de 20 mois ne passant pas par la phase d’opposition!

14 commentaires. Voulez-vous laisser le vôtre ?
2 mai 2013

Hier n’était pas une bonne journée. Oui, je sais, c’était quand même cool de ne pas aller bosser, et d’être tous les quatre à la maison. Mais moi en fait je n’avais pas envie. Un mercredi comme un dimanche, la pluie, je ne sais pas, je n’étais pas vraiment là…

Il faut dire que la nuit de mardi à mercredi a été un peu dure. Il n’y a pas eu de nuit (=de dodo) à proprement parler, et j’étais lessivée. Mon Amoureux, qui s’était pourtant levé lui aussi à plusieurs reprises, m’a permis de traîner au lit jusqu’à dix heures en assurant avec notre Loulou réveillé aux aurores, et quand j’ai émergé il faisait tellement sombre qu’on se serait crus le soir. Il pleuvait des trombes d’eau, synonyme de sortie impossible et d’enfants intenables.

17 commentaires. Voulez-vous laisser le vôtre ?
11 mars 2013

Elle est arrivée il y a vingt mois. Déjà. Elle est arrivée si vite, pressée de découvrir la vie. A l’image de ce qu’elle est aujourd’hui, cette petite fille qui chamboule tout sur son passage…
J’ai à peine eu le temps de voir son petit visage tout chiffonné, il fallait se dépêcher de la couvrir et de lui tenir chaud, de lutter contre son hypothermie. C’est son Papa, alors, qui l’a serrée tout contre lui, longtemps. Nous distinguions à peine ses yeux, toute emmitouflée qu’elle était.

C’était ma première rencontre avec elle, tout loin de moi, à lui dire des mots d’amour et à l’admirer dans ses bras à lui…

10 commentaires. Voulez-vous laisser le vôtre ?
5 mars 2013

Quand elle veut quelque chose, elle ne demande pas, elle ordonne gentiment.
Quand elle ne veut pas quelque chose, elle ne s’énerve pas, mais s’enfuit en riant et en scandant « non non non! ».

Nous y voilà. Tout doucement, la Puce découvre la revendication, l’affirmation de soi, l’opposition, la frustration aussi bien sûr. Cela se manifeste tranquillement, pas encore de crises à l’horizon. On dirait que cela l’amuse, même. Quand elle voit qu’elle ne parvient pas à ses fins, la demoiselle est plutôt du genre à nous tourner le dos et à bouder.

9 commentaires. Voulez-vous laisser le vôtre ?